Lou Pernaut victime d’un patron abusif : violence, humiliation… la fille de JPP balance tout, le choc !

Ce n'est pas toujours simple de gérer son image, surtout quand on a des parents célèbres. En faisant confiance à cet homme, Lou Pernaut le considérait comme son ange-gardien. Hélas, tout va déraper. Objeko vous dévoile les tenants et les aboutissants de cette sombre histoire.

© By pureactu.com-Lou Pernaut victime d’un patron abusif : violence, humiliation… la fille de JPP balance tout, le choc !

Ah si Lou Pernaut avait su, elle ne serait jamais tombée dans le piège. En acceptant de briser le silence, elle se venge à sa façon !

SOS Lou Pernaut en détresse !

Diffusée à la rentrée 2020, cette séquence de TPMP met des frissons à l’équipe d’Objeko. En effet, si on avait pu prévoir le décès de ce mythique présentateur du 13 heures, on n’y aurait jamais cru. A peine un an et de demi après sa retraite, le mari de Nathalie Marquay tire sa référence. Il faut dire que la maladie ne lui a pas laissé beaucoup de répit. Dans un premier temps, c’est sa prostate qui fait des siennes. Gros fumeur, il n’écoute les avertissements de son entourage. En apprenant que ses poumons ne sont pas en bon état, il fait une confiance aveugle aux médecins. Hélas, malgré la bonne volonté de ces derniers et le soutien indéfectible de ses fans, il s’éteint un mois avant ses 72 printemps. Présente sur les réseaux, sa fille Lou Pernaut vient de jeter un pavé dans la mare. Ah si son géniteur était encore là, il n’aurait jamais pu laisser passer une telle polémique !

Et là, pour Lou Pernaut, c’est le drame !

Capture d’écran (c) Instagram (c) Lou Pernaut

Alors qu’elle aurait cru qu’elle pouvait percer dans ce domaine, Lou Pernaut n’a que ses yeux pour pleurer. Depuis qu’elle est petite, elle rêve d’imiter son père journaliste. Or, elle se rend compte que son nom de famille peut lui jouer de mauvais tours. Sans cesse pointée du doigt, on l’accuse d’être pistonnée. Or, elle fait pour se sortir la tête hors de l’eau. Du reste, sa récente déclaration ne pourra laisser personne indifférent.  « Je ne voulais pas m’exprimer sur la marque  In Art We Trust et je garde beaucoup trop de choses depuis un an. » Hélas, elle déplore que son entourage est maintenant dans le collimateur de cette enseigne, et notamment de son dirigeant. Qualifié de « manipulateur, pervers narcissique« , la pression exercée à l’encontre de l’aînée de JPP est intolérable. Dès lors, Objeko constate que sa lamentable attitude mérite l’attention des enquêteurs. « Plusieurs fois il nous parlait comme si nous étions ses objets et a déjà menacé de fr*pper et fr*ppé plusieurs amis influenceurs. » Maintenant qu’elle l’a cerné, elle sait que son objectif ne varie pas d’un iota. Déterminé à réduire la confiance de ses collaborateurs, il leur faisait croire qu’ils n’étaient pas rentables.

Qui aura le dernier mot ?

Continuant sur sa lancée, Lou Pernaut relate une anecdote fracassante. Encore une fois, accrochez-vous cher lecteur d’Objeko, vous risquerez de tomber à la renverse. « Une fois, nous étions au ski et je n’ai pas apprécié certains propos racistes d’un des influenceurs présents, il a dit que c’était du buzz et qu’il fallait laisser faire pour faire plus de vues. » Incapable de digérer une telle horreur, la sœur de Tom sort de ses gonds. Hélas, elle est tombée sur plus fort qu’elle. Ignorant les témoins, il n’hésite pas à répéter les humiliations verbales et physiques. Après ce tsunami, l’homme ne s’arrête pas là. Quelques jours plus tard, il recommence et concentre sa colère sur un proche de la jeune femme. Qui pourra stopper les agissements de ce m*nstre ? Le mystère reste entier ! Lucide, elle demande à ses followers de ne pas la venger. Par contre, si on peut éviter d’aller à cette boutique, ça sera sans doute plus efficace. À bon entendeur