Louise Orgeval (Familles nombreuses) se confie sur l’adoption de sa fille handicapée

L'émission Familles Nombreuses ne cesse de surprendre les internautes avec de nouvelles arrivées et de nouvelles histoires ! Comme cela a été le cas avec la famille Orgeval !

©Télé 7 Jours

L’émission « Familles Nombreuses » ne cesse de dévoiler de nombreuses histoires fantastiques. En effet, dans cette émission, de nombreuses histoires touchent les téléspectateurs ainsi que les internautes qui regardent cette émission. Mais récemment, c’est la famille Orgeval qui s’est exprimée auprès de nos confrères de Aufeminin sur l’adoption de leur fille Noée. 

une émission remplie d’histoires !

Il existe des émissions qui touchent de nombreuses personnes. Que cela grâce aux histoires racontées ou grâce aux différents thèmes évoqués, plusieurs personnes peuvent se sentir touchées. 

Cela est notamment le cas dans cette émission qui ne cesse de cartonner sur TF1. En effet, l’émission Familles Nombreuses a su apporter au fil des années de nombreuses histoires que les familles ont vécues. 

Mais elle permet également de montrer à la France entière le quotidien d’une famille nombreuse, ce qui permet également de connaître les aléas et les difficultés rencontrées. 

Ainsi, les téléspectateurs se rendent parfois compte de la difficulté que peut représenter une grande famille dans la gestion du quotidien. Les événements difficiles et les nombreux soucis sont grandement présents dans cette émission, apportant une certaine transparence. 

Mais les moments de joies que peuvent provoquer ces familles nombreuses sont également présents. Grâce à tout cela, les téléspectateurs se rendent compte de ce que représente ce type de famille. 


Récemment, une famille s’est exprimée sur un événement majeur qu’elle a vécu. La famille Orgeval s’est confiée sur l’adoption de sa petite fille Noée, âgée de 17 mois.

Louise Orgeval de Familles Nombreuses se confie !

C’est à nos confrères de Aufeminin que la mère de famille s’est confiée sur cette expérience unique. 

L’adoption est une étape souvent difficile et très longue pour un couple ou une famille. De nombreux éléments sont pris en compte et certaines caractéristiques sont longuement étudiées pour pouvoir autoriser cet événement. 

La famille Orgeval, qui est récemment arrivée dans l’émission, semble en avoir bien conscience. Elle a également vécu cette interminable attente afin d’adopter leur fille Noée. 

Ainsi, dans cette famille, on retrouve Louise, 36 ans, professeure en lycée professionnel et Kevin, 37 ans, ambulancier au SMUR. Le couple sont les parents de six enfants : Mano, 14 ans, Swann, 13 ans, Mia, 10 ans, Loucio, 8 ans, Oscar, 5 ans, et Noée, 17 mois. 

Mais la petite dernière de cette grande famille est la star sur les réseaux sociaux. En effet, elle est atteinte d’une maladie que de nombreuses personnes connaissent, qui n’est autre que la trisomie 21.

Une maladie avec un lourd handicap, qui nécessite une certaine approche et une connaissance de cette dernière. Louise Orgeval de Familles Nombreuses s’est exprimée à ce sujet : « Notre participation serait l’occasion pour nous de montrer la trisomie à la télévision, ce qui est encore rare, mais surtout de partager tout l’aspect positif de ce handicap. Ça peut permettre aux gens de voir ce que c’est, que ce n’est pas que de la difficulté et des problèmes et qu’on peut être très heureux avec un enfant porteur de trisomie 21, tout en ayant une famille nombreuse« . 

Des projets de vie différents ? 

L’arrivée de cet enfant peut provoquer un changement dans les projets de vie. En effet, il faut savoir que les enfants porteurs de cette maladie n’auront pas les mêmes attentes que les autres enfants. 

Mais le couple voulait également adopter un enfant, et ils se sont enfin décidé à le faire et à se sentir prêt, bien après la première naissance : « Kevin, mon mari, voulait des enfants biologiques, donc on a commencé comme ça, comme tout couple ‘normal’, on va dire. Et c’est seulement après notre 4e enfant, Loucio, qu’on a sauté le pas, une première fois. Mais les épreuves de la vie ont fait que l’on a dû suspendre la procédure 2 fois et on a eu notre agrément plusieurs années après, en 2017« . 

Mais lors de leur procédure d’adoption, le couple a eu l’idée d’adopter une enfant atteint de la trisomie 21. Notamment car ce dernier correspondait à l’environnement qu’ils avaient créé en temps que famille nombreuse : « on a déjà une famille de constituée” alors il n’était pas question d’adopter un bébé en bonne santé, on savait que beaucoup de couples sans enfant étaient en attente pour ses enfants là et qu’ils seraient prioritaires« .