Lucie Bernardoni : menacée de mort après son tacle à Booba, elle réagit cash !

Après ses propos sur Booba et la réaction violente de certains fans, Lucie Bernardoni crie sa colère. La chanteuse s’explique dans une longue lettre sur les réseaux sociaux.

Lucie Bernardoni : menacée de mort après son tacle à Booba, elle réagit sans détour
© Masante Patrice/Pixel Press/ABACA

De toute évidence, les propos de Lucie Bernardoni n’ont pas été du goût des fans de Booba. En effet, après avoir critiqué publiquement le rappeur, la jeune femme aurait reçu des menaces de mort. Une situation que la chanteuse juge inacceptable et qu’elle dénonce dans un long message publié sur la Toile. Objeko vous propose donc de découvrir ce que contient cette lettre.

Lucie Bernardoni : victime d’un flot de haine après ses déclarations sur Booba

Un retour très attendu

Il y a quelques jours, Stromae était présent sur les antennes de TF1 pour annoncer son retour dans le milieu de la musique. Après une longue absence, l’artiste belge fait effectivement son come-back à grand renfort de publicité. Cependant, son passage sur la première chaîne a suscité quelques réactions avec notamment une intervention de Booba qui s’est quelque peu moqué de lui : « L’autre, il revient gonflé au xanax sur TF1, il nous parle de sa dépression, mais frérot, le monde entier est en train de couler (…) va prendre des cachetons et reste au lit ». Des propos publiés sur Instagram qui apparemment n’ont pas été du goût de Lucie Bernardoni tout comme d’un grand nombre d’internautes.

En effet, la chanteuse a rapidement réagi à cette attaque en règle. Sur les réseaux sociaux, elle partageait ainsi son sentiment par rapport au manque de compassion de Booba. Lucie Bernardoni écrivait donc ceci : « Nous autres, les gens angoissés et dépressifs, souhaitons à Booba une bonne grosse crise d’angoisse. Une vraie, celle qui te fait croire que tu es en train de mourir, avec les sueurs, le cœur qui accélère, la totale. Faut-il encore avoir la sensibilité et les neurones nécessaires pour qu’elle arrive ? ». Une remarque sarcastique qui visiblement a eu pour conséquence de particulièrement heurter la sensibilité des admirateurs du Duc de Boulogne. Objeko vous en dit plus.

Ça continue !

Toujours dans la même veine, Lucie Bernardoni ne s’était pas arrêtée là. Elle a effectivement profité de l’occasion pour en rajouter une autre couche avec un sous-entendu sur le manque d’intelligence de Booba. La chanteuse va même plus loin en attaquant également Maître Gims qui refusait récemment qu’on lui souhaite la bonne année. Il invitait ainsi tous ses frères à en faire de même, car selon lui, cela ne respecterait pas les principes de la religion. Visiblement très remontée, Lucie Bernardoni a donc taclé les deux stars du rap.

De toute évidence, Lucie Bernardoni a donc voulu prendre la défense de ceux qui comme elle ont déjà connu des difficultés psychologiques. Un sujet évoqué par Stromae lui-même dans la chanson L’enfer qu’il a dévoilé lors de son passage sur le plateau de TF1. Des paroles qui ont particulièrement touché le public avec notamment des réactions très positives de la part de professionnels du secteur. Parmi ceux-ci, Tedros Adhanom Ghebreyesus, médecin éthiopien et directeur général de l’ OMS : « Merci, Stromae d’avoir évoqué le difficile sujet du suicide dans votre dernier album. Il est important de chercher de l’aide lorsqu’on est en difficulté et d’aider ceux qui en ont besoin ».

Des réactions en nombres

Cependant, Booba, ne paraît pas avoir été sensible à la douleur de Stromae. Il lui reprochait ainsi de parler de ses problèmes dans une période où l’humanité entière doit faire face à de grandes difficultés. Une vision des choses que Lucie Bernardoni n’a pas acceptée par rapport à la manière dont cet avis a été énoncé. Mais il faut bien constater que sa réaction face aux propos de Booba a eu de lourdes conséquences puisque certains n’ont pas hésité à lui envoyer des messages de haine, et même des menaces de mort. Raison pour laquelle elle fait part de sa colère : « Quand je lis certains commentaires ici ou là depuis quelques heures, quand je prends conscience de la gentillesse de certains et de l’inconscience des autres qui me souhaitent de me « jeter sous un pont » entre autres réjouissances, je demande si certains se rendent compte de ce qu’ils écrivent (…) ».

Bien décidée à dire tout ce qu’elle a sur le cœur, Lucie Bernardoni continue : « Il va falloir être coriaces et forts les petits. Ce monde est difficile, mais garder en vous, toujours cette petite lumière d’enfance qui peut vous emporter n’importe où. Et à ceux qui insultent, souhaitent ma mort ici où ailleurs, pour si peu, allez bien tous vous faire f*utre. Je bénis le temps des face-à-face où l’anonymat ne permettait pas toute cette haine gratuite envers les autres ». Avant de rajouter et de terminer : « Menacez-moi, insultez-moi. Continuez, si certains le souhaitent. Mais n’oubliez jamais qu’un jour tout se paie. Toujours. Le karma, paraît-il ».


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.