Lucie Bernardoni très inquiète et souffrante, vaccinée avec AstraZeneca, elle s’en prend à l’état… elle est “clouée au lit”

Lucie Bernardoni s'est fait vacciner avec AstraZeneca, normalement interdit au moins de 55 ans. Souffrante, elle est très inquiète et pousse un gros coup de gueule sur Twitter

Source : starmag

Récemment, Lucie Bernardoni recevait le vaccin AstraZeneca. Ainsi, elle donne aujourd’hui de ses nouvelles. En effet, l’ancienne candidate de la Star Academy semble souffrir de nombreux effets secondaires. En colère, elle n’hésite pas à partager son sentiment sur la toile. Car la jeune femme semble très angoissée. Objeko revient donc pour vous sur sa déclaration et sur son appel au gouvernement. Un véritable appel à l’aide !

Lucie Bernardoni : souffrante, elle interpelle les décideurs politiques sur le vaccin AstraZeneca

Une véritable angoisse

Le 22 mars dernier, Lucie Bernardoni a effectivement reçu une dose de vaccin avec la formule posant un grand nombre de questions. Ainsi, la jeune femme s’empare de Twitter pour faire part de sa colère. En effet, le vaccin AstraZeneca ne cesse de provoquer la controverse. Car des cas de thrombose ont été constatés en France chez les sujets les plus jeunes. En Espagne, les autorités ont même ouvert une enquête, après le décès de plusieurs personnes en lien ou pas avec le vaccin. Pourtant, l’agence européenne du médicament alertée par des premiers problèmes a mené une enquête. Le résultat de leur travail semble d’ailleurs sans appel.

Ainsi, selon eux, le vaccin AstraZeneca est  » sûr et efficace « . Pourtant, Lucie Bernardoni se pose beaucoup de questions. Car normalement, seules les personnes âgées de plus de 55 ans doivent recevoir ce vaccin AstraZeneca. Dès lors l’ancienne candidate de téléréalité est très inquiète. De plus, elle ne semble pas au mieux de sa forme. En effet, la jolie brune âgée de 34 ans se retrouve même dans l’impossibilité de marcher. Hors d’elle, elle prend donc la parole. Objeko revient donc sur ses déclarations sous forme de véritables coups de gueule.

Une colère immense partagée sur les réseaux sociaux

Lucie Bernardoni paraît en effet hors d’elle. Ainsi, dès le lendemain de sa vaccination, elle s’empare de Twitter pour livrer un message à l’attention d’Emmanuel Macron et du gouvernement.  » Soyez clair @Sante_Gouv et @EmmanuelMacron ! On ne sait plus quoi penser. Vous envoyez des gens sur les plateaux de télé #COVID-19 dire que #AstraZeneca est interdit aux moins de 55 ans. Bordel, c’est faux. On est cloués au lit pour la plupart avec ce vaccin. Alors on fait quoi ? Je suis maintenant comme bon nombre de personnes de moins de 55 ans, vaccinée avec #AstraZeneca, en train de souffrir depuis vingt-quatre heures de nombreux effets secondaires : Fièvre, clouée au lit, impossible de marcher. On est des cobayes ? « .

Selon elle, il n’y a aucun doute à avoir. Lucie Bernardoni accuse effectivement le gouvernement de mentir.  » C’est trop tard, je suis vaccinée, et je dois vivre avec une peur de plus ? Vous faites honte « . Ce message n’est effectivement pas passé inaperçu. Il montre ainsi bien l’angoisse de la jeune femme. Objeko vous livre donc les nombreuses réactions, suite à cette publication sur Twitter. En effet, les commentaires paraissent plutôt éloquents. Certains semblent d’ailleurs aller parfaitement dans le sens de la jeune femme ? Alors que d’autres apportent un témoignage sous un tout autre angle.

Des contrevérités

En effet, Lucie Bernardoni se réfère aux déclarations de Martin Blanchet. La candidate de la Star Academy a effectivement bien entendu qu’aucune personne de moins de 55 ans n’avait été vaccinée depuis la reprise du vaccin. Mais pour l’ancienne star de téléréalité, c’est faux. Puisqu’à l’âge de 34 ans, elle a bien reçu une dose venant de la société pharmaceutique AstraZeneca,  » dans le cadre d’une maladie chronique « . Il n’en fallait donc pas plus pour susciter un grand nombre de réactions sur la toile. Certains de ses followers se demandent même si  » les personnes qui font la promo de AstraZeneca (…) ne toucheraient pas une prime pour leurs mensonges « .

Des accusations très graves qui n’engagent évidemment que la personne à l’origine de ces commentaires. D’ailleurs, cet internaute va beaucoup plus loin en précisant son propos :  » Ce serait le comble, il y a forcément un intérêt financier pour aller promouvoir un poison dont on ne connaît même pas sa composition « . Néanmoins, d’autres sont là pour tempérer le discours. Ainsi, un autre membre de la communauté de Lucie Bernardoni apporte un tout autre témoignage.

Un cas apparemment sans problème

 » Également vacciné dans le cadre d’une maladie chronique, j’ai 52 ans et hormis un bref passage de fièvre à 38 degrés, je n’ai rien eu. Et encore moins dans mon entourage ! J’ai été beaucoup plus HS lors du dernier vaccin contre la grippe « . Dès lors, un grand nombre de questions se posent. En effet, les témoignages allant dans les deux sens affluent. En tout cas, les responsables politiques ont décidé de ne pas boycotter le vaccin AstraZeneca. Selon les autorités, il apporterait bien véritablement une solution au problème de la covid-19 avec des effets secondaires qui en termes de pourcentage correspondraient parfaitement à la norme. Pourtant, Lucie Bernardoni semble à mille lieues de partager cet avis. Elle exprime ainsi sa colère sur la toile.