Lucie Lucas : Elle montre comment le tournage de la série Clem devient de plus en plus éco-responsable

Les préoccupations écologiques concernent de plus en plus de français, soucieux que l'environnement doit être protégé coûte que coûte. Pour cela, chaque geste compte, même les plus petits. Et l'actrice Lucie Lucas nous le prouve en dévoilant une vidéo sur Instagram qui montre les coulisses du tournage de la série à succès Clem. Grâce à cette vidéo, elle met en avant les efforts faits par la production pour limiter au maximum la pollution de la planète.

© Jerome Domine / Abaca

Clem, la série à succès de TF1

Cela fait déjà plus de dix ans que les téléspectateurs ont rencontré la jeune Clem. C’est en effet en février 2010 qu’ils ont eu l’occasion de découvrir la lycéenne qui tombe enceinte de son petit-ami et qui décide, envers et contre tous, de garder son bébé. Depuis, Clem a bien grandi et a vécu de multiples aventures. Et chaque année, les audiences prouvent que les téléspectateurs sont toujours aussi fous d’elle.

Si les audiences sont plus faibles aujourd’hui que par le passé, c’est parce qu’elles étaient tout bonnement exceptionnelles. Pour rappel, le premier épisode a été suivi par plus de 9 millions de téléspectateurs. Un score inespéré pour la chaîne à l’époque. Ils étaient plus de 4 millions cette année, en avril 2021, preuve que la vie de la jeune femme est jugée suffisamment passionnante par les téléspectateurs.

Et grâce à la série, la comédienne Lucie Lucas est devenue une vraie star de la télévision. Si les plus attentifs avaient déjà remarqué la jeune femme dans 15 ans et demi (2008) et Le Missionnaire (2009), c’est en tenant le rôle titre de la série de TF1 que Lucie Lucas a pu toucher un large public. Et chaque année, son visage enchante le cœur des fans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lucie Lucas (@lucie_lucas_comedienne)

Lucie Lucas, une comédienne militante

La jeune femme n’a jamais caché ses ambitions écologiques. Elle est la maman de trois enfants (Lilou, Moïra et Milo) qu’elle a eu avec son époux, Adrien (qu’elle a rencontré au collège). C’est sans doute l’une des raisons qui la poussent à vouloir que les choses changent, elle ne veut pas offrir un monde en miettes à ses enfants. Aux côtés de 150 youtubeurs et personnalités françaises, elle s’est engagée dans « On est prêt« , un mouvement lancé en 2018 qui vise à alerter les maires de France sur la nécessité de prendre des mesures concernant la crise climatique.

Et il semble que Lucie Lucas fait en tout cas un beau travail de son côté puisqu’elle a sans doute participé à rendre le tournage de la série Clem bien plus écologique. On l’oublie peut-être, mais l’industrie télévisuelle et cinématographique est particulièrement polluante. Alors si la comédienne fait en sorte de sensibiliser ses fans, elle n’oublie pas de jouer aussi un rôle important, même au travail.

Découvrez les coulisses de la série Clem

Les followers de Lucie Lucas ont eu la chance de découvrir l’envers du décors de la série de TF1. « J’ai retrouvé cette vidéo que je vous avais préparé il y a un petit moment pour vous montrer les efforts écologiques sur le tournage de Clem » annonce en légende la comédienne. Elle poursuit : « Parce que faire des efforts écologiques sur son lieu de travail, c’est essentiel ! Quand on sait qu’on y passe près d’un cinquième de notre temps, alors autant s’en servir pour engager les changements dont dépend notre avenir. Alors nous, sur le tournage de Clem, on essaie de faire notre part. Le chemin est encore long, mais on avance pas à pas ; et je suis très fière de travailler avec une équipe qui fait de son mieux pour travailler avec une conscience solidaire et respectueuse du vivant« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lucie Lucas (@lucie_lucas_comedienne)

C’est depuis la saison 10 que les efforts ont commencé pour la production, avec notamment l’utilisation de produits bio pour assurer le maquillage et la coiffure des acteurs. De plus, le plastique à usage unique a tout simplement été banni. Quant aux voitures, ce sont les véhicules électriques et hybrides qui sont générés, tandis que les générateurs, très polluants, ont été supprimés.

« Bref, tout ça c’est des p’tits gestes mais si chacun y met du bien, je veux croire que le monde évoluera à notre image. La route est encore longue, mais tous les petits pas sont importants« . Une conclusion pleine d’espoir qui met en avant le fait que même les plus petites attentions peuvent jouer un rôle important dans cette cause déterminante pour notre avenir. Lucie Lucas s’impose comme une porte-parole de qualité qui risque fort d’en convaincre plus d’un.