Maeva Ghennam (Les Marseillais) sort du silence, les détails de la fusillade chez sa grand-mère

La vedette de la télé-réalité a pris la parole pour donner des nouvelles de sa grand-mère aux internautes. En effet, la porte de l’appartement de cette dame âgée a été criblée de balles.

Maeva Ghennam (Les Marseillais) sort du silence, les détails de la fusillade chez sa grand-mère
© Instagram

Maeva Ghennam s’est retrouvée malgré elle au cœur d’un fait divers. En effet, les fusillades et les règlements de compte ne sont malheureusement pas rares dans les quartiers au nord de Marseille. En tout cas, ils se font jour plus souvent que ce que les habitants de la cité phocéenne ne voudraient, dans la presse. Or, RTL évoquait une fusillade dans le 14ème arrondissement de Marseille. Dans la nuit du 15 au 16 novembre dernier, une habitante d’un immeuble au cœur d’une quartier sensible contactait la police pour signaler 11 impacts de balles sur la porte de sa voisine de palier. Et les lecteurs d’Objeko l’auront compris, la porte de la voisine en question n’était autre que celle de la grand-mère de Maeva Ghennam. On vous raconte tout !

Maeva Ghennam brise le silence pour donner des détails sur une fusillade

La star de la télé-réalité Les Marseillais est très occupée en ce moment d’après nos confères de Télé 7 Jours. En effet, elle est actuellement au Mexique pour le tournage d’un nouvel opus de l’émission de W9 à succès. Aussi, ils précisent qu’elle a participé à une vidéo Youtube aux côtés de Laura Lempika et qu’elle lance également sa propre émission de télévision sur 6play. Décidément, Maeva Ghennam n’avait pas besoin en plus de s’inquiéter pour la vie de sa grand-mère. En effet quand elle a découvert l’existence de ce fait divers, elle aurait pu se dire que ce sont des choses qui arrivent à Marseille. Mais avec tous les indices présents dans la presse, elle ne pouvait que se demander si sa grand-mère n’était pas la cible de cette fusillade.

La presse aussi se demandait, à juste titre, si la porte de cette vieille dame n’avait pas été criblée de balles à cause de son lien de parenté avec Maeva Ghennam. Et vous connaissez les réseaux sociaux, les rumeurs prennent très rapidement une ampleur incontrôlable. Alors, avant que tout ne dégénère et finisse pas accuser Maeva Ghennam d’avoir mis malgré elle sa grand-mère en danger, elle s’est exprimée sur la Toile. Avant tout chose, elle affirme donc que sa grand-mère « va très très bien ». Et Objeko ne vous cache pas que cela a su soulager les fans de Maeva Ghennam.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Maeva Ghennam (@maevaa.ghennam)

Un petit miracle pour cette dame âgée

Sur les 11 coups de feu qui ont atterri dans la porte du domicile de cette dame âgée, aucun ne l’atteignait. Un miracle en somme car elle aurait très bien pu se trouver derrière la porte au moment de la fusillade. Ensuite, Maeva Ghennam a elle aussi fait part de son inquiétude par rapport à ce fait divers. « Je suis debout depuis très tôt ce matin. Je n’ai pratiquement pas dormi. J’ai été très inquiète. », disait-elle.

Rien d’étonnant, Maeva Ghennam est loin de sa famille. Installée à Dubaï et souvent en déplacement pour les tournages des émissions des Marseillais, elle ne voit que peu ses proches. Pourtant, les fans de Maeva Ghennam savent pertinemment que sa famille compte infiniment pour elle. Mais alors, comment sa grand-mère a pu se retrouver dans pareille situation ? C’est tout de suite après avoir dit qu’elle allait bien et fait part de son inquiétude que Maeva Ghennam donne des détails de la fusillade.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Maeva Ghennam (@maevaa.ghennam)

Les explications de Maeva Ghennam

« Elle habite dans une cité depuis plus de 20 ans. Elle a jamais voulu déménager. Vous connaissez Marseille. À Marseille, il se passe plein de choses. À Marseille, il y a de la violence et des règlements de compte. Ce n’était ni visé contre moi ni contre elle. C’est tombé sur ma grand-mère car elle habite dans une cité et qu’il s’y passe plein de choses donc pas d’inquiétude. », déclarait-elle alors. Ainsi, bien que ce n’était pas son but, Maeva Ghennam s’est donc retrouvée à minimiser les violences qui se produisent à Marseille dans les quartiers du nord de la ville. Selon elle, sa grand-mère devrait déménager mais elle ne le souhaite pas.

C’était donc un fait divers de plus dans une ville en proie à la violence dans les quartiers. Et Maeva Ghennam a repris le cours de sa vie l’esprit léger. Soulagée d’apprendre donc que sa grand-mère n’était pas prise pour cible à cause d’elle. Car, Objeko vous rappelle que si la jeune femme quittait le Sud de la France, c’était selon elle à cause de l’insécurité. Déjà cambriolée à plusieurs reprises, elle ne voulait plus revivre pareille situation à cause de sa notoriété.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Maeva Ghennam (@maevaa.ghennam)


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.