Mallaury Nataf SDF : Jean-Luc Azoulay donne enfin de ses nouvelles.. pas très rassurantes

Le cas de Mallaury Nataf suscite l'inquiétude de ses admirateurs. Et ce n'est pas son premier fan, à savoir le producteur Jean-Luc Azoulay qui pourra dire le contraire. Plus que jamais, il dévoile des informations exclusives. Attention, elles font froid dans le dos ! Objeko vous raconte tout dans les moindres détails !

© par Agnès FREMIOT

Pas facile de gérer Mallaury Nataf ! Après avoir connu la gloire, son come-back ne se passe pas comme prévu. Qui aura le dernier mot ?

Mallaury Nataf, retour à la case départ ?

Difficile de ne pas avoir les larmes aux yeux en visionnant ce générique. Entourée de son fan-club, Mallaury Nataf se sent pousser des ailes d’abeille. Pour autant, la fin de la série ainsi que de multiples polémiques la fait sombrer la tête la première. À l’instar de Loana, elle aura bien du mal à remonter à la surface. En mettant le pied dans cet engrenage sans issue, ses démons risquent de l’engloutir toute entière.

Juste avant la pandémie, nos confrères de Télé-Star ont la chance de croiser sa route. Au bout du rouleau, elle se voit forcée d’accepter un boulot dans une boulangerie. Aussi, son bilan ne pourra laisser personne indifférent. « Travailler avec le commun des mortels dans des jobs ordinaires m’est impossible. Le premier mois, tout se passe bien et puis quelqu’un me reconnaît. La clientèle l’apprend et soudain tout le quartier le sait. Tout devient très compliqué, infernal. C’est mauvais pour le commerce. Et le patron ne veut pas me garder. » Elle n’a alors qu’une seule issue, celle d’accepter la main tendue par Jean-Luc Azoulay.

Retour en fanfare

Dès la rentrée 2019, Mallaury Nataf fait la une de la presse. En reprenant le chemin du tournage de Les Mystères de L’amour, elle sait que le public l’attend de pied ferme. Certains la soutiendront toujours. D’autres guettent le moindre faux pas. Sans cesse sous pression, elle brise le silence sur son quotidien épique. « Je suis en colocation avec quelqu’un dans les Hauts-de-Seine. Ce n’est pas facile [et] pas stable. » Au lieu de se montrer reconnaissante envers l’opportunité offerte par le producteur mythique d’AB, on perçoit un peu d’amertume dans les propos de la comédienne. « Je suis payée 480 euros la journée et j’en fais deux par mois. C’est très tendu encore. »

Quelques mois après et peu avant le démarrage du premier confinement, Mallaury Nataf prend la poudre d’escampette. Agacé par ce qu’il lit sur la Toile ou dans la presse, Jean-Luc Azoulay souhaite mettre fin aux rumeurs. « Elle était parfaitement acceptée par l’équipe de tournage [et] ne posait aucun problème. [Donc, elle] n’a pas été virée [et] est partie d’elle-même. » Malgré l’instance des « appels de la production pour connaître ses disponibilités », elle choisit de se murer dans le silence. Qu’on se le dise, il n’est pas du tout surpris des retombées. Par le passé, celui qui jouait à merveille le rôle de la cousine d’Hélène Rollès a déjà prouvé qu’elle n’en faisait qu’à sa tête !

Mallaury Nataf va-t-elle accepter l’aide de son mentor ?

Faisant partie de la génération qui a adoré les séries de Jean-Luc Azoulay, Mehdi de Pekin Express enfile son costume d’enquêteur. Qu’on se le dise, il n’a pas eu à chercher longtemps. Dans TPMP, il accepte de fournir une preuve que Mallaury Nataf n’est que l’ombre d’elle-même. Auprès de nos amis de Toute la télé, le producteur jette un pavé dans la mare. Des nouvelles de sa muse, il n’en a « pas eu beaucoup ». Cher lecteur assidu d’Objeko nostalgique du Miel et Les abeilles, ce qu’il s’apprête à vous dire risque de vous bouleverser.

Capture d’écran (c) TPMP XXL (c) C8

Medhi est loin d’être un cas isolé. « Beaucoup de gens l’ont croisée. On a essayé de la [recontacter], de la revoir. Pour l’instant, elle est bien dans la rue ». S’accrochant fidèle à ses valeurs, l’ancien complice du club Dorothée mettra tout en œuvre pour la sortir de cette énième mauvaise passe. « L’autre fois, elle avait fait ça et au bout de quelques années, elle m’avait appelé en me disant : ‘Finalement, je veux revenir ». Est-ce que le scénario va se reproduire ? À tort ou à raison, on se rattache à cet espoir comme jamais auparavant. Dès que ça bouge, on vous tient au courant, c’est promis !

Merci à nos confrères de Télé-Star, Voici, Closer et Toutelatélé.com