Marc Lavoine : Quel choc ! Ses révélations sur ses 4 enfants sèment la panique !

Marc Lavoine n'a pas l'habitude de parler de ses proches. Pourtant, lorsque Nikos Aliagas l'interroge sur son précieux quatuor, il n'y va pas avec le dos de la culière ! Aïe, ça pique ...

© TMC

On connaissait Marc Lavoine le chanteur, mais pas le papa. Pour la première fois, il aborde les coulisses de sa vie de famille. Ça fait mal !

Marc Lavoine, plus soucieux que jamais !

Depuis le début de sa carrière, les fans de Marc Lavoine aiment toujours autant son grain de voix. Donc, lorsqu’ils apprennent que son dernier opus est dans les bacs, ils se précipitent pour écouter Adulte jamais. D’ailleurs, on y découvre des duos exceptionnels. Mention spéciale pour ceux réalisés avec le génial Grand Corps Malade ou l’emblématique Virginie Ledoyen. En ce qui concerne la tournée, il faudra être un peu patient. A cause du protocole sanitaire et sans doute aussi en raison de ses autres projets au cinéma ou à la télévision, les premières dates sont prévues pour l’automne. Chez Objeko, nous serons bien entendu au rendez-vous pour l’applaudir comme il le mérite !

Marc Lavoine, chef d’orchestre d’une tribu recomposée !

Pour fêter ce début d’année et pour parler les coulisses de son album, Marc Lavoine accepte l’invitation de Nikos Aliagas. Décidément, ces deux-là, ils ne se quittent plus. Entre le tournage de la nouvelle saison de The Voice et la promotion d’Adulte Jamais, ce numéro est en phase de devenir mythique pour les admirateurs du chanteur. De fait, au cours de ce dernier, l’interprète du Parking des anges se confie sur ses enfants. Et oui, cher lecteur d’Objeko, vous devez absolument voir cet entretien pas comme les autres. Pour commencer ce flash-back, il faut remonter en 1986. Aux moments des faits, il est au sommet du hit-parades. Or, en coulisses, il découvre les joies de la paternité. Dans les colonnes d’Ici Paris, il avait préalablement raconté le coup de foudre pour la mère du jeune homme. Tout se passe aux États-Unis lors d’une audition pour un feuilleton intitulé Paris-Saint-Lazare « J’étais arrivé en avance, le partenaire de Denise était en retard. Alors nous avons répété nos rôles ensemble. Nous devions jouer une scène d’une grande tendresse, une rencontre amoureuse. » Bientôt, la réalité va dépasser la fiction !

Dix ans plus tard, Marc Lavoine se remarie avec Sarah Poniatowski. De cette union haute en couleur, une fille Yasmine et deux charmants bambins complètent ce tableau idyllique. Hélas, presque un quart de siècle après le début de cette romance, le couple se sépare avec perte et fracas. Du reste, cher ami d’Objeko, si vous voulez obtenir des nouvelles fraîches de la jeune femme, sachez qu’elle est extrêmement liée à Laeticia Hallyday. Notre équipe ne serait même pas étonnée qu’elle soit le témoin de son futur mariage avec Jalil Lespert ! Du côté de l’artiste à la signature vocale incomparable et irremplaçable, quel bilan fait-il de l’éducation de ce quatuor pas comme les autres ?

Un constat fracassant

Marc Lavoine ouvre son cœur à Nikos Aliagas comme jamais il n’a osé auparavant. « J’écoute beaucoup mes enfants. » Entre eux, pas question de se voiler la face. Ils peuvent tout lui dire et la réciproque est là. Donc, il y a souvent des débats animés à la maison. Refusant d’avoir de l’emprise sur eux, il décrit ainsi leur complicité. « J’ai établi ce rapport, de leur parler vraiment, pas avec des leçons. » Tout évolue en permanence, la preuve, il insiste sur le fait qu ce « n’est pas une relation figée, il y a quand même des règles, un cadre à avoir et des principes »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marie Poniatowski (@marieponiatowski)

Comme il l’a narré dans ses livres, Marc Lavoine est né dans un milieu relativement modeste. Aussi, lorsqu’il compare avec le cadre de vie de ses quatre progénitures, il fait un constat effarant à contre cœur. « Je n’ai pas tellement *nvie de le dire, mais bon… Ils n’ont jamais été pauvres d’une certaine façon, donc ils ont peut-être plus à apprendre. » Malgré l’attitude volage de son père et le fait qu’il ne soit pas remis du départ de sa mère, il retiendra toujours cet adage. «  Mes parents me disaient souvent que la seule richesse qu’on a, c’est de ne rien posséder, c’est d’être. »  Il complète rapidement ses propos en précisant que « C‘est le mouvement et l’influence que tu peux avoir sur l’existence. »

En essayant de ne pas être un géniteur trop pesant, il résume les choses en se servant de la chanson de Big Flo et Oli. Pour lui, à l’instar des enfants, il s’agit d’un  » type qui fait ce qu’il peut » !

Merci à 50′ Inside et d’Ici Paris