Marianne James, 130 kg, refuse toute opération gastrique : elle s’explique

La chanteuse explique comment elle fait pour s'accepter telle qu'elle est. Pas d'opération, pas de régime. On vous explique sa philosophie de vie et ses épreuves.

© Stephane Cardinale-Corbis / Corbis Entertainment / Getty Images

Ce n’est un secret pour personne, Marianne James présente un surpoids certain, mais qu’elle assume parfaitement ! En effet, elle ne cherche plus à devenir quelqu’un d’autre. Parfois, il vaut mieux s’accepter soi-même avec ces particularités. Accepter sa personnalité toute entière est peut-être la véritable mission de chacun dans sa vie. Est-ce que se forcer à devenir une autre personne ou de répondre au dictat de la beauté vous aideront à trouver le bonheur ? Rien n’est moins sûr ! En tout cas, Marianne James a choisi son camp. Quand elle était mince, elle n’était pas plus heureuse. Aujourd’hui, elle lutte même contre la chirurgie gastrique. On vous révèle pourquoi.

Marianne James, un bel exemple de « body positive »

À 60 ans, Marianne James est une femme épanouie dans son enveloppe corporelle et elle ne la changerait pour rien au monde. Elle n’a que faire de ses kilos en trop ou de son âge, car elle n’a jamais été aussi bien dans sa vie. C’est particulièrement motivant et enthousiasmant ! « C’est un âge merveilleux. Je mesure avec une grande acuité émotionnelle le bonheur que j’ai d’avoir la chance de vieillir« , avoue-t-elle ce jeudi 24 mars pour le magazine Entre Nous. En effet, vieillir ou mourir, le choix est vite fait ! La célèbre chanteuse ajoute : « Chacun devrait faire avec ce qu’il a. Les kilos, les rides, l’âge ou le mauvais caractère…« . Elle partage une très belle philosophie de vie et elle représente un exemple pour toutes les femmes.

De plus, elle avoue qu’elle regrette profondément « tout ce que s’infligent les gens. Ils se sont retendre l’ovale du visage, se coupent l’estomac ou se font poser un anneau« . Même si comme tout le monde, elle a déjà songé à la chirurgie esthétique, il n’est pas certain qu’elle franchisse le pas un jour. En effet, parfois, elle pense à se « faire retirer [ses] poches sous les yeux ». Mais, très vite, Marianne James revient dans sa réalité et affirme qu’elle a « trop peur » de passer à l’acte. Une chose est sûre, elle n’a jamais envisagé une seule seconde à faire de la chirurgie gastrique. Cette dernière « combattrait plutôt » cette pratique.

La chanteuse a peur de l’opération ratée

Marianne Jame explique pourquoi ces interventions chirurgicales l’angoissent. « J’ai trop vu d’opérations qui ont mal tourné« , raconte-t-elle. Aujourd’hui, Marianne James ne s’en cache pas et  « pèse 130 kilos« . « Évidemment, si je le pouvais, je ne pèserais pas ce poids« , souligne la jurée de La France a un incroyable talent. Hélas, les régimes alimentaires n’ont plus d’impact sur son organisme. « Quand on en fait trop, le corps s’en souvient et ne répond plus« , déplore Marianne James. Alors, en 2012, elle met à un point final et définitif à n’importe quelle stratégie alimentaire. « Je suis gourmande. Je suis incapable de refuser la deuxième assiette de pâtes qu’on me propose alors que la première aurait suffi« , précise Marianne James.

Marianne James a vécu une période très difficile

Pourtant, Marianne James connaît tout sur tout en matière de nutrition et elle sait exactement ce qu’elle doit manger ou pas : « Vous savez, je pourrais donner des cours de diététique. Je connais les calories de tout, au gramme près. Et justement, c’est une telle occupation de l’esprit quand tu ‘fais attention’ que tu ne finis par ne plus penser qu’à ça« , raconte-t-elle. Elle ajoute également : « J’ai été très mince quand j’étais jeune. Eh bien pendant deux ans, je n’ai laissé personne me toucher. Pas un baiser, pas une embrassade, rien. J’avais gagné ce corps qui était devenu un mausoléeCela reste une période de ma vie très éprouvante« . Finalement, Marianne James a compris que la meilleure façon d’être soi, c’est de s’aimer telle que l’on est et que c’est la seule façon d’être réellement heureuse. En tout cas, on ne peut être qu’admiratif. C’est un bel exemple d’acceptation pour toutes les femmes qui complexent sur leurs rondeurs ou sur d’autres choses. C’est le moment de méditer…