Marie-Sophie Lacarrau (JT TF1) piégée : ce reportage dont elle n’aurait jamais dû parler

Alors que tout un reportage a été réalisé sur la présence d'un OVNI en Occitanie, Marie-Sophie Lacarrau a relayé l'information lors de son JT de 13h sur TF1. Or, il s'avère que ce reportage était un véritable canular...

© TF1

Marie-Sophie Lacarrau et la rédaction du journal de TF1 ont-elles manqué de prudence ou du moins de conscience journalistique ? En effet, ce 12 novembre 2021, la présentatrice consacrait une séquence de son édition à l’éventuelle présence d’OVNI dans le sud de la France. Un reportage appuyé sur plusieurs témoignages qui, en réalité, n’était qu’une énorme supercherie. Objeko vous propose donc de découvrir de quoi il retourne exactement.

Marie-Sophie Lacarrau : un manque de professionnalisme ?

Quand les extraterrestres débarquent dans le journal de TF1

Ce 12 novembre 2021, Marie-Sophie Lacarrau consacre un reportage sur des phénomènes étranges repérés en Occitanie. À l’image, les téléspectateurs peuvent effectivement découvrir des témoins qui affirment avoir vu des lumières inhabituelles dans le ciel. En effet, Maria Sanchez, une éleveuse, décrit ce à quoi elle a pu assister : « Ça m’éclairait sur à peu près 10 m. Je voyais ma vache avec un cercle autour ». Afin de s’intéresser au sujet, le reporter de TF1 a même pris le temps d’interroger Loïc Spadafora, un célèbre météorologue qui apporte son avis éclairé sur la question.

Dans cette séquence du journal de Marie-Sophie Lacarrau, le fondateur de Météo Gard Hérault affirmait ainsi qu’il ne pouvait pas s’agir d’un phénomène météorologique ou en rapport avec des météorites : « Ça ne me semble pas du tout coller puisque les météorites sont quelque chose de beaucoup plus lumineux, beaucoup plus filant ». Aucune réponse ne paraissait donc apportée sur la vraie nature de ce phénomène qui a fait l’objet d’une multitude de réactions sur les réseaux sociaux. Une histoire à laquelle le journal de la plus grande chaîne télévisée d’Europe a décidé de s’intéresser.

Un gag

Dans ce reportage, le journaliste dépêché sur place s’interrogeait donc sur la question : « Cette boule lumineuse apparaît toutes les nuits depuis mardi soir à chaque fois à des endroits différents. Alors serait-ce le traîneau du père Noël ou une fête à la Station spatiale internationale ? Sur les réseaux sociaux, certains pensent à des essais militaires, des drones ou des météorites ». Des pistes qui ne semblent pourtant pas convaincantes. Cependant, bien que le sujet fasse l’objet d’une séquence de plusieurs minutes dans le journal de Marie-Sophie Lacarrau, toute cette histoire est en réalité fausse.

Il s’agit effectivement d’un gag perpétré par le célèbre Rémi Gaillard. Quelques heures après la diffusion de ces images dans l’édition de Marie-Sophie Lacarrau, l’auteur de cette plaisanterie s’est fait connaître. Toujours sur la Toile, Rémi Gaillard a ainsi affirmé avoir souhaité piéger les journalistes de tous bords : « Bonjour les médias, en 1938, Orson Welles a fait croire à une invasion d’extraterrestres à la radio. Un siècle plus tard, grâce à vous, je viens de faire le même canular. Merci ! C’est en faisant n’importe quoi qu’on devient des ovnis. À suivre… ». Un message partagé sur Twitter qui explique tout concernant ce montage qui n’avait finalement qu’un seul but : celui de prouver que les médias sont prêts à divulguer n’importe quelle information sans véritablement vérifier leurs sources.

Chacun son tour !

Sur Twitter, Rémi Gaillard semble d’ailleurs très heureux d’avoir réussi son coup : « On a réussi à vous piéger, merci d’avoir relayé cette information. Vous faites croire n’importe quoi aux gens, et là je me suis dit : ‘C’est à mon tour’. Dans cette publication, l’humoriste prend ainsi la pose à côté de ses complices. Les internautes peuvent donc découvrir à l’image la jeune femme qui avait témoigné dans le JT de Marie-Sophie Lacarrau. Elle aussi visiblement très fière d’avoir réussi à tromper les journalistes, elle avoue tout : ‘J’ai dû raconter, je crois, le plus gros bobard de ma vie’. Quant au soi-disant météorologue, il était également complice de cette farce.

En tout cas, Rémi Gaillard a atteint son objectif : à savoir mettre en difficulté les médias face à leur perpétuelle recherche du buzz en relayant n’importe quelle information sans prendre les précautions nécessaires qui s’imposent en la matière. Des internautes reprochent d’ailleurs à l’équipe de rédaction de TF1 et par la même occasion à Marie-Sophie Lacarrau d’avoir ainsi sauté à pieds joints sur un sujet qui en réalité n’en était pas un. Un manque de clairvoyance pour certains, alors que pour d’autres, il s’agit même d’un manque de professionnalisme. Mais quoi qu’il en soit, voilà une histoire qui en aura amusé plus d’un et qui prouve que la méfiance s’impose en toute circonstance. Que ce soit sur la Toile ou même à la télévision, mieux vaut effectivement ne pas tout prendre pour argent comptant. D’où l’importance de recouper les sources…