Mariés au premier regard : un couple de lesbiennes au casting ? Gros tournant pour le programme…

Chaque saison de Mariés au premier regard possède son lot de rebondissements. Pour preuve, après les jumeaux caractériels du volet précédent, le tsunami Jennifer nous a donné des sueurs froides. Que va-t-elle se passer pour le prochain casting ? On a des infos !

© M6-Mariés au premier regard : un couple de lesbiennes au casting ? Gros tournant pour le programme…

Alors que la version belge de Mariés au premier regard ne convainc pas le public, nous avons des révélations à vous faire pour la frenchie !

Les épisodes de Mariés au premier regard se suivent et ne se ressemblent pas !

Cher lecteur d’Objeko, savez-vous d’où provient l’émission Mariés au premier regard ? Inutile d’avoir quelques notions en danois pour comprendre la vidéo ci-dessus. A peine a-t-il été diffusé que les autres membres de la Communauté européenne se précipitent pour racheter le concept ! Certes, en fonction des pays, le nom fluctue. Nous pensons notamment à l’espagnol Casados a primera vista ou au finlandais imprononçable Ensitreffit alttarilla. Question candidats, là encore, il y a quelques variations. Comment se fait-il que l’Australien ait accepté d’unir deux hommes ?

Que de rebondissements à l’étranger !

Crédit : Denis Butnaru/Keshet

 

En Israël, le sort de deux participants fait couleur beaucoup d’encre et de larmes. En effet, lorsque Guy et Matan ont eu le coup de foudre, ils acceptent  une promesse et non pas un acte officiel. Du reste, la loi de ce pays ne ressemble en aucun cas aux procédures françaises. Sur place, seul le mariage religieux compte. Donc, ami d’Objeko, vous l’avez compris sans qu’on vous fasse de dessin, il n’y a aucune possibilité de passer devant monsieur le Maire. Quant au divorce, il fait absolument le justifier auprès des autorités rabbiniques. D’ailleurs, ces dernières s’emparent du problème. Elles ne saisissent pas l’intérêt de diffuser un projet tel que Mariés au premier regard. Leur argument est sans appel. Ce programme n’est qu’une « profanation du caractère sacré de la valeur suprême de la vie familiale et du mariage ».

En écoutant ça, les producteurs britanniques montent au créneau. Plus que jamais, ils souhaitent que leur Mariés au premier regard se distingue des autres. Et pour ça, ils vont marquer des points dans la communauté LGBT. « [On] avait un duo d’hommes de même sexe l’année dernière, et maintenant [on] va avoir un couple de femmes. » Dire que l’équipe technique et celle des psys est motivée est un euphémisme. Sourire aux lèvres, on nous rappelle que ce n’est qu’une énième « petite étape en matière de diversité et d’inclusivité. Nous espérons que [cela] permettra de briser certains stéréotypes. »

La production française de Mariés au premier regard les points sur les « i »

Nos confrères de Télé 2 Semaines ont beau insisté, ils n’obtiendront pas gain de cause. De surcroit, il existe des différentes notables dans la manière de recruter les participants de Mariés au premier regard.  Après six saisons, la productrice est ravie de nous annoncer qu’elle a « enfin trouvé une astuce pour réaliser le casting sans difficulté. » En nous rappelant qu’il est ouvert « à tous les célibataires, sans distinction d’orientation sexuelle », M6 met fin aux rumeurs les plus audacieuses. La chaine ne tombera pas dans le piège. Elle ne voit pas l’intérêt de faire un couple homo pour des raisons obscures de buzz ! Alors que certains critiquent le montage, d’autres attendent avec impatience les inscriptions. Vivement la suite !

Merci à nos amis de Télé 2 semaines et de Télé-Loisirs