Marine Le Pen : ce cliché avec Vladimir Poutine l’oblige à prendre une décision radicale

Alors que tous les hommes politiques français ne soutiennent plus le responsable d'état russe, quelle est la position de la cheffe du Rassemblement national ? Objeko vous dévoile la photo qui pose problème !

©uffington post

En pleine campagne présidentielle, une photo circule vraiment au mauvais moment pour Marine Le Pen… De plus, la campagne n’est pas évidente pour elle avec l’arrivée surprise d’Eric Zemmour. En effet, certaines personnes se sont désolidarisées de Marine Le Pen pour aller rejoindre l’éditorialiste. Ce dernier évoque le grand remplacement et a pris l’immigration et la sécurité comme cheval de bataille. Alors, la candidate d’extrême droite doit redoubler d’efforts. Mais, une photo vient encore plus compliquer les choses. Un certain cliché où on aperçoit la chef du Rassemblement national et Vladimir Poutine. Avec la gu*rre qu’il vient de déclarer à l’Ukraine, cela fait plutôt mauvais genre…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marine Le Pen (@marine_lepen)

Marine Le Pen et Vladimir Poutine : des alliés de longue date?

La planète est complètement contre les actes et décisions de Vladimir Poutine. Même les personnes qui vantaient son courage et son parcours il y a quelques mois ont changé d’avis. En effet, ils retournent un peu leur veste et se montrent totalement en désaccord avec le chef du Kremlin. Par exemple, depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, François Fillon a abandonné ses deux fonctions dans les conseils d’administration du géant russe de la pétrochimie Sibur. Pour rappel, l’ancien candidat à la présidentielle de 2017 y avait un siège depuis novembre dernier. En apprenant la gu*rre et la politique expansionniste de Vladimir Poutine, il a laissé derrière lui ses missions. Alors, voir une photo de Marine Le Pen proche de lui n’est pas du tout positif pour son ascension à la présidentielle.

Les hommes politiques se désolidarisent de Vladimir Poutine

« Je reconnais m’être trompé sur l’issue des tensions qui ont précédé l’attaque de l’Ukraine. J’avais gardé le souvenir d’un Vladimir Poutine autoritaire, exigeant pour son pays mais rationnel. J’ai cru jusqu’à la dernière minute que la raison l’emporterait, que les négociations s’engageraient enfin sur une voie qui préserve les intérêts de chacun. La décision d’envahir l’Ukraine, de soumettre par la force militaire un peuple souverain, est une faute historique. Elle nous replonge dans la guerre froide. Elle menace la civilisation européenne.« , a déclaré François Fillon. Au moins, cela a le mérite d’être clair. Il assume et on sait de quel côté il se trouve.

Par ailleurs, Jean-Luc Mélenchon revient en arrière. À la base, il avait tenu des propos plutôt sympathiques en faveur du chef d’État russe. À présent, il essaye de regagner la confiance des Français en infirmant ses dires. Mais qu’en est-il de Marine Le Pen ? Dans quel clan se trouve-t-elle ? Pour rappel, la représentante du Rassemblement national a eu besoin de prêts donnés par des banques russes pour organiser ses campagnes présidentielles. Marine Le Pen a même rencontré Vladimir Poutine en personne.

Une diffusion en grand nombre

Cette rencontre a été immortalisée par des photos et des vidéos. Marine Le Pen ne peut pas se cacher et réfuter les faits. Un tract de huit pages a été imprimé à près de 1,2 million d’exemplaires. Celui-ci a été diffusé un peu partout pour que l’information soit vue et lue par le plus grand nombre. Avec en gros titre « une femme de conviction », cette photo où elle serre la main du président russe est très dérangeante dans le contexte actuel. « Ainsi, ordre a été donné à des délégués départementaux de balancer ce qu’il leur reste de tracts à la benne, quitte à en foutre en l’air des milliers. Raison invoquée : une faute d’orthographe se serait glissée dans le texte – perso, on ne l’a pas trouvée.« , informent les journalistes du magazine Libération.