Marlène Schiappa : sa réflexion osée lui a rapporté gros, « On ne va pas s’interdire les plans à trois »

L'humour et le second degré existent aussi dans le monde politique. En effet, la ministre a sorti une phrase mémorable qui n'est pas passée inaperçue. D'ailleurs, elle a reçu un prix grâce à celle-ci. Objeko vous raconte !

Si vous ne le savez pas, tous les ans, le prix « Press Club, humour et politique » est décerné à une personnalité politique française. En effet, il s’agit de remettre un trophée à des phrases, des moments inédits, amusants et très surprenants. Et, cette fois-ci, c’est Marlène Schiappa qui obtient la récompense. En effet, elle a balancé une phrase très osée pendant une interview sur le sujet de la polygamie et du polyamour…

Marlène Schiappa, une ministre unique en son genre !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marlène Schiappa (@marleneschiappa)

Marlène Schiappa est un peu un ovni dans son genre. En effet, personne ne lui ressemble dans le paysage politique français. Elle s’est réellement créé une place à part. À tout juste 39 ans, elle a un parcours admirable derrière elle. Son père était un militant trotskiste et elle a baigné dans les débats politiques. Mais, rien ne la prédestinait à cette carrière. Avant d’y arriver, elle a essayé plusieurs chemins. En effet, à 17 ans, c’est une adolescente rebelle qui veut intégrer la gendarmerie, mais elle ne se présentera jamais au concours. Après son baccalauréat ES option russe, elle apprend la géographie une année à la Sorbonne, avant d’arrêter. La communication l’intéresse. Alors, elle se lance dans la vie active dans ce domaine en intégrant l’agence Euro RSCG. Cette expérience lui permet de financer une formation en communication en cours du soir.

Marlène Schiappa : sa vie de maman qui l’a boosté !

C’est pendant un congé maternité qu’elle obtiendra sa licence en communication et nouveaux médias. De plus, c’est en devenant maman que Marlène Schiappa se rend compte de la complexité d’élever des enfants et de travailler en même temps. Alors, en 2008, elle crée le blog Maman travaille et fonde l’association pour aider les parents à concilier leur vie professionnelle et personnelle.

Ensuite, elle deviendra adjointe au maire du Mans, conseillère communautaire au Mans Métropole et aussi responsable des questions sur « l’égalité femmes hommes » dans le gouvernement de Macron. En effet, entre mai 2017 et juillet 2020, elle devient secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations. Par la suite, elle est élue dans le gouvernement Castex, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté. C’est une femme déterminée qui se fait entendre et qui n’hésite pas à s’afficher et s’affirmer !

La ministre en faveur des « plans à trois » !

Après son parcours incroyable, elle continue ses exploits. En effet, Marlène Schiappa termine l’année 2021 avec l’obtention d’une récompense ! Elle peut être contente de recevoir le prix « Press Club, humour et politique » présidé par Olivier de Lagarde. La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté est toujours très animée quand il s’agit de défendre ses projets de loi. Alors, lors d’une interview, elle balance la phrase très drôle et surprenante au micro de Radio J : « On ne va pas s’interdire les plans à trois ». Ces quelques mots ont provoqué l’hilarité de tous ! Une autre figure politique n’aurait pas pu mieux dire !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marlène Schiappa (@marleneschiappa)

L’humour chez les politiciens, ça donne quoi ?

C’est grâce à cette phrase rigolote que Marlène Schiappa remporte le Grand Prix de l’humour politique 2021. La femme politique prend la place d’Edouard Phillipe. Celui-ci n’a pas été le seul membre du gouvernement à recevoir une récompense pendant la soirée de remise des prix. En effet, Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, a reçu le Prix Marcel Duchamp pour les mots suivants : « Comme disait mon grand-père, mieux vaut avoir des gens dans sa tente et qui pissent dehors que l’inverse ».

 

De plus, le Prix des Internautes a été offert au Premier ministre Jean Castex qui avait affirmé : « Moins nous alimentons les polémiques autoportées, mieux nous nous portons ». Pour finir, notre président de la République, Emmanuel Macron n’est pas parti de la soirée les mains vides, puisqu’il a reçu le Prix Sigmund Freud. En effet, c’est sa réponse à une agricultrice qui lui a valu ce trophée. Lors d’une visite d’une foire en Provence, le chef d’État déclare : « La réforme des retraites, on fera cela quand on tombera les masques ».