Maryse Burgot séparée de ses 2 enfants : ce jour où elle a complètement craqué

Maryse Burgot s’est effondrée à force d'être loin de ses enfants

©CAPTURE FRANCE 2

Maryse Burgot est l’une des plus grandes correspondantes de guerre française. C’est aussi une mère de deux enfants, ce qui n’est pas toujours facile lorsque l’on travaille à l’étranger en situation périlleuse. La reporter a d’ailleurs craqué sous le poids de cette double vie. L’équipe de rédaction Objeko vous en dit plus dans cet article.

Maryse Burgot : correspondante de guerre

Maryse Burgot est un visage très connu de tous les téléspectateurs de France 2. Si elle est une figure emblématique du journal télévisé de la seconde chaîne, on ne la voit que très rarement sur le plateau. En effet, elle est connue pour être une des plus grandes correspondantes de la télévision française. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Maryse Burgot (@m.burgot)

Après avoir terminé ses études de journalisme en 1989, Maryse Burgot enchaîne les contrats sur les télévisions locales de FR3, avant d’atterrir à Télématin sur Antenne 2, ancien nom de France 2.

Dès 1994, elle effectue son premier grand reportage pour couvrir l’épidémie de peste qui sévit en Inde. Cinq ans plus tard, elle reçoit le Prix Bayeux des correspondants de guerre pour sa couverture des populations fuyant la guerre au Kosovo. 

En 2000, Maryse Burgot est détenue comme otage pendant plus d’un mois au Philippine auprès de 4 autres occidentaux, avant d’être finalement libérée. Elle est rapatriée et devient correspondante à Londres, puis aux États-Unis. La reporter couvre ensuite l’Élysée depuis la France dès 2014, avant de partir en Syrie et en Afghanistan, même si elle passe désormais plus de temps derrière son bureau que sur le front.

Une reporter en Ukraine

Face à la situation géopolitique qui secoue l’Europe en ce moment même, Maryse Burgot reprend du service. Le monde entier a le regard fixé sur ce pays devenu indépendant en 1991. En 2014, le président de la Fédération Russe Vladimir Poutine avait déjà choqué le monde entier en annexant la région ukrainienne de la Crimée, à majorité ethnique Russe. Cette région est annexée de façon illégale, et des combats perdurent. Cependant, la population locale est plutôt favorable à cette annexion. La région du Donbass est alors en guerre, et souhaite elle-aussi son indépendance. Bien entendu, c’est le Kremlin qui tire les ficelles de ces conflits, fournissant les séparatistes en armes et en hommes. 

Il y a quelques semaines, Vladimir Poutine a une nouvelle fois mis la pression à son voisin en accumulant un nombre impressionnant de soldats, de tanks, et de jets aux frontières, en Crimée, ainsi qu’en Biélorussie, pays sous l’influence du Kremlin. Le jeudi 24 février 2022, à l’aube, les troupes russes ont pénétré les frontières de l’Ukraine, propulsant le monde entier dans un bourbier qui pourrait très bien s’éterniser…

Maryse Burgot est en ce moment même dans la région occupée du Donbass, une région à la situation très tendue. Vladimir Poutine y concentre ses forces, face à son incapacité à prendre la capitale Kiev par la force. Jour après jour, la correspondante de guerre nous offre un compte rendu de la situation sur place, mettant sa sécurité en jeu pour le droit à l’information. On ne peut que l’en remercier !

 

Maryse Burgot séparée de ses enfants : une épreuve difficile

Maryse Burgot est l’heureuse maman de deux enfants, qui sont aujourd’hui âgés de 17 et 20 ans. Toutefois, la vie de famille n’est pas évidente lorsque l’on est correspondante à l’étranger. Tout au long de leur enfance, la journaliste a souvent été absente du domicile familial. Si elle arrive à jongler entre travail et vie de famille, cela ne s’est pas toujours bien passé. Dans le portrait qui lui est consacré dans La Revue des médias, Maryse Burgot raconte : “À la chute de Saddam Hussein, je suis restée six semaines d’affilée en Irak. En rentrant, j’ai vu mon bébé, je me suis dit : « Tu ne peux pas continuer comme ça. » .J’avais l’impression de tout mal faire. Alors qu’on ne critique jamais les absences des pères, je sentais dans le regard des autres une espèce de reproche permanent. Je suis pourtant très solide, mais ça a fini par m’ébranler

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Maryse Burgot (@m.burgot)

Heureusement, ces dernières années, la journaliste s’est rapprochée de son domicile. Depuis qu’elle est repartie en mission en Ukraine, elle essaye de garder un contact permanent avec ses enfants, qui sont désormais de jeunes adultes : “Je ne leur raconte pas ma guerre. Je leur demande plutôt comment ils vont”. Le 8 mars dernier, lors de la journée internationale de la femme, son fils lui a adressé un message poignant  : “Maman, toi, tu mérites bien qu’on pense à toi aujourd’hui.” L’équipe de rédaction Objeko ne peut qu’approuver ce message !