Mathilde Seigner, ivre au volant de sa voiture, elle percute les grilles d’un lycée

L'actrice n'est certainement pas fière de ce fait divers qui reste associé à son nom. En effet, cet accident remonte au mois de décembre 2017. Mais encore aujourd'hui, les détails de cette affaire refont surface.

© Capture Facebook

Mathilde Seigner a commis une faute. Une faute grave pour laquelle elle a été sanctionnée. En effet, la justice a statué pour condamner l’actrice à une peine de prison avec sursis. Et évidemment, une suspension de permis. Boire ou conduire, Mathilde Seigner regrette d’avoir fait les deux ce soir-là. Et lorsqu’elle racontait son expérience, il était clair qu’elle pensait avoir le contrôle. Et que ce qui lui est arrivé pourrait arriver à tout le monde. Alors, à l’approche des fêtes de fin d’année, Objeko aura sans doute trouvé judicieux de vous rappeler la mésaventure de Mathilde Seigner. Elle est une actrice si appréciée des Français que son récit sera certainement capable de nous toucher d’une façon plus profonde. La sobriété au volant est indispensable. Pour notre propre sécurité mais aussi pour celle des autres.

Mathilde Seigner a été victime d’un accident qui aurait pu lui coûter cher

Mathilde Seigner est une actrice particulièrement populaire auprès du public français. Depuis de nombreuses années aussi. Télévision, théâtre ou cinéma, elle est capable de s’adapter à tous les formats. C’est au début des années 1990 qu’elle apparaît pour la première fois sur les écrans. D’abord à la télévision, dans une sitcom d’AB Production. En effet, Mathilde Seigner est aussi belle qu’elle est talentueuse. Et les sitcoms de l’époque soignent leurs castings aussi en fonction du physique des comédiens. Mais là où Mathilde Seigner marque des points auprès du public, c’est qu’elle est aussi à l’aise dans des comédies que dans des drames. La critique lui offre sa reconnaissance en la dominant à pas moins de trois Césars dans la catégorie meilleur second rôle féminin, en 1998, en 2000 et en 2001.

Sa sœur, Emmanuelle Seigner, est elle aussi une actrice appréciée du public. Mais c’est Mathilde Seigner que le public connaît le mieux. Aussi, quand la presse faisait part de son accident de voiture, causé par sa conduite en état d’ébriété, l’opinion publique a été sous le choc. D’abord sous le choc de constater qu’elle ait pu prendre de tels risques. Puis, sous le choc d’imaginer qu’elle puisse être blessée, défigurée ou encore qu’elle soit en proie à une dépendance quelconque.

Mathilde Seigner avait été interpellée par les forces de l’ordre ce matin du 29 décembre 2017. Elle était ensuite placée en garde à vue pendant près de 16 heures. Sa voiture, elle en avait perdu totalement le contrôle. Tant et si bien qu’elle s’est encastrée dans les grilles du lycée Henri IV, dans le cinquième arrondissement de Paris. Lorsque la police arrivait sur place, il a été évident que l’actrice était sous l’emprise de l’alcool. Le contrôle effectué, elle affichait 2,2 grammes d’alcool par litre de sang. Soit environ cinq fois la limite autorisée. Pendant sa longue garde à vue, Mathilde Seigner a pu prendre conscience de l’ampleur et de la gravité de son accident. Et elle ne tarda pas à en parler dans la presse.

Un mea culpa qui fait date

Pour interpeller le public sur la consommation de boissons alcoolisées, elle a donné les détails de sa soirée arrosée. Elle assurait ainsi avoir bu « trois bouteilles de vin blanc avec quatre autres personnes ». Et Objeko vous l’accorde, dit comme ça, cette consommation ne semble pas totalement excessive. Pourtant, elle a largement suffit à lui faire perdre le contrôle de son véhicule. Aussi, elle voulait assurer au public qu’on ne la reprendrait plus à commettre pareille folie. « Je me suis fait peur, mais surtout il y a une chose que je voudrais dire à tous les Français : ne prenez surtout pas votre voiture dans ces cas-là », disait Mathilde Seigner dans les colonnes de Télé Star. « On met sa vie en danger et surtout la vie des autres. Là, je n’ai tué personne, je ne me suis pas défigurée mais je ne le ferai plus », ajoutait-elle.

Avec trois mois de prison avec sursis et six mois de suspension de permis, prononcés contre Mathilde Seigner le 6 février 2018, la leçon ne pouvait être que retenue. L’actrice n’a plus été confrontée à de telles situations depuis. Et comme Objeko vous le disait, les fêtes de fin d’années sont propices à voir des faits divers de ce genre se multiplier sur les routes. Il convient de se montrer prudent et responsable donc. Sans laisser le goût de la fête nous inciter à renier nos principes de précaution. Pour notre santé et celle des autres, l’alcool au volant est en effet à proscrire. Et comme le disait Mathilde Seigner, elle a eu de la chance dans son malheur. La chance de ne blesser personne et de ne pas avoir eu de séquelles de son accident.