Mathis Bellon, jeune pilote de moto âgé de 8 ans, est décédé à l’hôpital de Montpellier

C'est une véritable tragédie. Mathis Bellon, jeune champion de moto, a perdu la vie suite à une collision sur un circuit en Italie.

© Capture facebook-Mathis Bellon, jeune pilote de moto âgé de 8 ans, est décédé à l’hôpital de Montpellier

Mathis Bellon, un jeune pilote de moto âgé d’à peine 8 ans, a perdu la vie jeudi 28 juillet à l’hôpital de Montpellier. Originaire de la réunion, ce petit prodige participait au championnat Mini OGP 115 avec la Race Experience School. Cette école est gérée par Sébastien Gimbert, l’ancien pilote d’endurance et FSBK.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Una mamma in volo (@tiziana_spano_ty)

Mathis Bellon, jeune champion en devenir, victime d’un accident mortel sur un circuit

Lorsqu’il s’est élancé sur le circuit samedi 23 juillet, Mathis Bellon occupait la deuxième place au championnat. Pour sa famille et son équipe, impossible d’imaginer qu’il s’agissait de sa toute dernière course. Et pourtant, une collision a eu lieu sur le circuit de Motorland Aragon. Mathis Bellon a été gravement blessé dans cet accident. C’est donc dans un état grave qu’il a été transporté à l’hôpital, d’abord en Italie. Par la suite, le jeune pilote a été rapatrié à Montpellier alors qu’il était dans le coma.

« Il a été très fort, surtout il a tenu hier pour l’anniversaire de sa petite sœur qui a eu 3 ans. Il était si beau et surtout, le don de ses organes a pu sauver cinq vies. C’était un grand champion jusqu’à la fin. » a déclaré son parrain, Samuel Bellon avant d’ajouter « C’est la faute de personne. C’était la volonté du petit de faire de la course. On vit pour nos enfants mais on ne peut pas décider de tout ».

Quant à l’association multisports et loisirs de Fréjus, elle a expliqué que Mathis Bellon a été percuté par deux motos juste après avoir chuté. Il avait rejoint la métropole au printemps dernier pour vivre pleinement sa passion. Ajoutant qu’il serait peut-être devenu une légende, l’AMSL a ajouté qu’il était une promesse de ce sport. Selon ses entraîneurs, le jeune réunionnais était le pilote le plus rapide.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mona FM (@monafmnord)

Les hommages se multiplient

Son école de pilotage varoise, la Race Experience School, a également souhaité lui rendre hommage. « Tu vas nous manquer Mathis #38. Nous avons eu la chance de t’intégrer dans notre école et nous te remercions pour ce que tu as apporté. Tu es un ange et tu vas rejoindre des supers pilotes là-haut qui vont aussi t’apprendre de belles choses. Nous sommes fiers de toi. »

De nombreuses autres voix se sont élevées pour rendre hommage au jeune pilote. Cette tragédie ne laisse personne indifférent et marque les esprits bien au-delà du monde de la moto. Parmi les personnes publiques qui se sont exprimées après le décès du champion : Jean-François Carenco, le ministre chargé des Outre-mer. « 8 ans. Une tragédie. Aux parents, à la famille, aux copains, aux professeurs et à tous les proches du Réunionnais Mathis Bellon, jeune champion de moto, je souhaite adresser mes plus sincères condoléances » a-t-il déclaré.

La députée de la deuxième circonscription de La Réunion s’est également exprimée quelques heures après l’annonce du décès de Mathis Bellon : « C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de Mathis Bellon, jeune espoir réunionnais du sport mécanique. Je tiens à adresser mes condoléances attristées à la famille et à leurs proches face à ce terrible drame ».

Ils seront encore nombreux, dans le monde de la moto et bien au-delà à rendre hommage à ce jeune pilote et à adresser des messages de soutien à sa famille et ses proches.