Meghan Markle: Sa lettre au Congrès américain fait scandale, découvrez pourquoi !

En rédigeant sa lettre, Meghan Markle a fait une très grosse erreur. Et ça ne pardonne pas.

Meghan Markle, au bord du suicide : la raison qui l'a empêchée de passer à l'acte
© Dominic Lipinski/PA Wire | BRPAPhotos

Il y a quelques jours, Meghan Markle, a écrit une lettre ouverte demandant au Congrès américain de garantir un congé parental à tous les Américains. Malheureusement, l’épouse du prince Harry a commis un impair qui reste en travers de la gorge de ses détracteurs. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko a décidé de vous en dire plus sur le sujet. Vous êtes prêts à tout découvrir ? Eh bien, c’est parti.

Meghan Markle, une femme engagée

En janvier 2020, Meghan et son mari, le prince Harry, ont décidé de quitter leurs fonctions de membres actifs de la famille royale britannique. En effet, les amoureux ont décidé de déménager dans le pays d’origine de Meghan Markle, les Etats-Unis. Le couple coule donc des jours heureux avec Archie et Lilibet à Montecito, banlieue très très chic de Santa Barbara. D’après ce que nous savons, ils sont dans une magnifique résidence estimée à 14 millions de dollars. Mais ce choix a été également fait pour que la jeune femme puisse faire entendre sa voix.

Et il y a quelques jours, Meghan Markle a décidé de prendre sa plus jolie plume pour rédiger une lettre ouverte au Congrès américain. En effet, la jeune femme veut militer en faveur du congé parental : »Je ne suis pas élue ni une femme politique. Je suis, comme beaucoup, une citoyenne engagée et une mère » a notamment écrit l’épouse du prince Harry au chef démocrate du Sénat Chuck Schumer et à la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi. En faisant cela, elle espère faire bouger les choses.

Une militante pour le congé parental

Dans la suite de son message, Meghan Markle est revenue sur sa situation personnelle. En effet, elle fait notamment référence à la naissance de sa fille Lilibet Diana, le 4 juin dernier : »Comme tous les parents, nous étions très heureux. Comme beaucoup de parents, nous étions débordés. Comme moins de parents, nous n’avons pas été confrontés à la dure réalité, qui est de choisir entre passer ces premiers mois critiques avec notre bébé ou reprendre le travail ». 

Meghan Markle explique ensuite, que personne ne devrait faire un choix pareil. Selon elle, tout le monde devrait pouvoir choisir ce qu’il veut faire : »Nous savions que nous n’aurions pas à faire d’impossibles choix en termes de garde d’enfants, d’emploi et de soins médicaux que tant de personnes doivent faire chaque jour. Aucune famille ne devrait faire face à ces décisions ». Une lettre claire, et précise, mais pas seulement. Elle était également émouvante et pleine de bienveillance. Mais malheureusement, à la fin de la lettre, la femme du Prince Harry a fait une grosse boulette.

La boulette de Meghan Markle

Comme nous vous le disions précédemment, Meghan Markle a fait une boulette à la fin de sa lettre. En effet, au lieu de signer de son nom, l’ancienne comédienne a signé en utilisant son titre de duchesse. Un choix largement commenté et critiqué, car la famille royale est notoirement apolitique et a tendance à ne pas s’impliquer dans de telles questions de société. La journaliste de Sky News Australia Annelise Nielsen a résumé l’état d’esprit de nombreux indignés : »Elle a utilisé leur titre royal en signalant que ce courrier émanait du bureau du duc et de la duchesse de Sussex et ce faisant elle a fait exploser plusieurs centaines d’années de protocole« . Aïe aïe aïe.


Mieger Tristan

Passionné depuis tout petit par l'écriture et de nature très curieux, je m'intéresse à tous les sujets !