Michel Drucker: Cette surprenante phrase dévoilée par son épouse après sa lourde opération !

Dans une récente interview, Michel Drucker a révélé la fascination de sa compagne, Dany Saval pour la mort.

© Bestimage
Invité de nos confrères de Sud Radio, Michel Drucker a fait une révélation sur son épouse Dany Saval. L’animateur nous a notamment dit qu’elle lui avait posé une question très surprenante après sa lourde opération. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko a décidé de tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Michel Drucker revient de loin

En septembre 2020, Michel Drucker a fait une frayeur à tout le monde. Si vous vous souvenez bien, l’animateur de France 2 a fait l’objet d’une opération au niveau du cœur. Une opération difficile puisqu’il a dû subir un triple pontage coronarien. Hospitalisé dans un hôpital public sous un pseudonyme pour son anonymat, on peut le dire, il a tout simplement frôlé la mort. Après une longue convalescence, il a fait son retour aux commandes de son émission « Vivement dimanche » au printemps dernier. Et pas question pour lui de se reposer, il veut reprendre le travail à fond et profiter de la chance qu’on a pu lui donner.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Michel Drucker (@michel_drucker)

Au micro d’Evelyne Thomas, Michel Drucker a expliqué qu’il allait reprendre le travail à fond. Pour lui, une troisième carrière débute : »Oui, je vais travailler encore plus. Je ne vais pas lever le pied du tout. Je suis tellement content de m’en être sorti, que je vais continuer. Les cardiologues m’ont dit : ‘On y va doucement’. Moi je leur répond : ‘Non, non, pas doucement’ (…) J’étais là au printemps, parce que je voulais absolument m’en sortir. Je m’adresse à tous ceux qui sont à l’hôpital, qui ont vécu ce que j’ai vécu ou qui vont le vivre… Les plus belles années d’une vie sont celles qu’on n’a pas encore vécues. C’est ce que m’a soufflé Claude Lelouch. Je recommence la troisième partie de ma carrière« .

Dany Saval fascinée par la mort

Ce dimanche 20 juin, Michel Drucker était l’invité de l’émission Les Clefs d’une vie sur Sud Radio. Durant cet entretien, l’animateur de France 2 a notamment révélé la phrase prononcée par sa compagne à son réveil, après sa lourde opération : « La première chose qu’elle m’a demandée, parce qu’on ne s’est pas vus pendant longtemps, je n’avais pas le droit à beaucoup de visites à cause du Covid, c’est : ‘Alors, tu as vu la mort de près. À quoi ça ressemble ? ». L’animateur de France 2 a alors déclaré que sa femme était fascinée par la mort, et que ce n’était pas la première fois qu’elle en parlait comme ça.

Michel Drucker a ensuite expliqué qu’il avait effectivement songé à la mort un peu avant son opération. Il était prêt à partir : »Je n’ai pas de croyance particulière, je n’ai pas été élevé dans la religion, mais quand même, je me disais : ‘Après tout, je vais retrouver mon frère, mes parents, Cloclo, Coluche, Le Luron, Charles, Johnny, Dassin, Christophe… Je vais retrouver tous ceux qui nous ont quittés, tous les copains’. Et ça me faisait penser à une chanson qui termine mes spectacles, maintenant que je suis sur scène. Je me disais : ‘Nous nous reverrons un jour ou l’autre », a-t-il expliqué.

Un « Vivement dimanche » à huis clos

Habituellement enregistré en public, « Vivement dimanche » est à huis clos depuis le retour de Michel Drucker. Mais cette situation devrait s’inscrire dans la durée. En effet, l’animateur de France 2 a décidé de rendre son plateau un peu plus intimiste : « Je reçois les invités tous ensemble qui restent de bout en bout, sans public. On favorise la conversation entre amis, chacun avec son actualité : acteurs, humoristes, chanteuses, écrivains ». 

Michel Drucker explique également que son émission allait changer un peu l’année prochaine. Il nous dit également combien de numéro de « Vivement dimanche« , il y aura : »Je ne vois plus personne avant pour ne pas trop me fatiguer. Il y aura un ton totalement différent, plus chaleureux, vers le téléspectateur. Ce sera un autre Vivement dimanche. J’en prévois une trentaine la saison prochaine ».