Michel Sarran: Organise des dîners clandestins? On lui a proposé! Il dévoile sa grosse colère!

Dans une récente interview, le chef étoilé a décidé de s’exprimer sur les dîners clandestins organisés à Paris.

Michel Sarran "Top Chef" : cette saison qu'il n'oubliera jamais !
© Domine Jerome/ABACA

Suite à un reportage de M6 autour de dîners clandestins organisés dans la capitale, la polémique enfle. Interviewé dans l’émission “C à Vous” Michel Sarran a donné son avis sur le sujet. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne mâche pas ses mots. La rédaction d’Objeko a décidé de vous retranscrire le coup de gueule de celui qui est juré dans Top Chef.

Ils ne soutiennent pas la profession

Invité à s’exprimer sur les dîners clandestins à Paris et notamment chez Pierre-Jean Chalençon, Michel Sarran estime que c’est lamentable et scandaleux. En effet, d’après le chef, les personnes qui ouvrent sans avoir le droit, discréditent la profession : “Ça discrédite une profession par rapport aux Français dans une période qui est assez compliquée pour nous. Je trouve que ce n’est pas respectueux par rapport à tous les restaurateurs qui font des efforts colossaux” explique-t-il otut d’abord. Il ajoute ensuite :”Se vanter de ne pas mettre de masques quand on voit comment on s’est battu pour les protocoles sanitaires et qu’aujourd’hui, nous sommes toujours fermés, c’est dur”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Michel Sarran (@michel_sarran)

Michel Sarran explique aussi que l’ouverture d’établissement pendant la pandémie, était de l’irrespect total envers le gouvernement. En effet, il estime qu’il faut respecter ce que nous disent les instances, et même si la décision est de fermer les restaurants :”Je trouve que ce n’est pas respectueux non plus par rapport au gouvernement qui est là, qui nous soutient (…) Je ne comprends pas que des personnes puissent aller dans ces restaurants. Je suis désolé. Moi, je me suis battu dès le début, il faut que les règles soient strictes, on respecte point barre sinon on ouvre”.

Michel Sarran a refusé de faire des repas privés

Dans cette même interview, Michel Sarran explique qu’il a déjà été approché pour cuisiner dans des lieux prestigieux. Des restaurants clandestins, auxquels il a toujours répondu qu’il n’était pas intéressé. Aujourd’hui, il ne regrette pas du tout son choix, bien au contraire : “Moi, on m’a proposé de faire des repas privés, j’ai toujours refusé (…) Il fallait que j’accompagne seize personnes et que je fasse des repas. Je n’ai pas voulu. C’était dans des lieux prestigieux et je m’y suis complètement opposé”. Le juré de Top Chef veut se battre avec ses moyens, et ne veut surtout pas enfreindre la loi et mettre des personnes en danger : “Je ne comprends pas que des personnes puissent aller dans ces restaurants. Moi, je suis désolé, mais je me suis battu dès le début parce qu’il faut que les règles soient strictes et, avant ou après les aides, il y a une crise sanitaire”.

Lorsque Anne-Elisabeth Lemoine lui demande ce qu’il faudrait faire pour éviter l’ouverture de ses établissements, Michel Sarran est catégorique. Il veut des sanctions pour tous et même pour les ministres : “J’espère qu’ils vont être réprimandés, qu’ils auront des amendes, qu’ils vont rembourser l’argent que l’état leur a donné d’un côté et j’aimerais qu’ils se rendent compte du mal qu’ils font à notre profession parce que, là, ils se sentent au-dessus des lois“, déclare-t-il. A la rédaction d’Objeko, on est d’accord avec lui. Et vous qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires.

Une enquête a été ouverte après la diffusion du reportage de M6

Pour rappel, si de nombreux chefs prennent la parole en ce moment, c’est parce qu’il y a eu un reportage de M6 sur ces dîners mondains clandestins organisés à Paris. D’ailleurs, le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin a décidé d’ouvrir une enquête pénale pour connaître l’ampleur de la chose. Dans le 19’45 de M6, on apprenait notamment, par le biais d’un anonyme, qu’un certain nombre de ministres venaient parfois dans ce genre d’établissement.

Ce témoin, n’est autre que Pierre-Jean Chalençon, propriétaire du palais vivienne et qui a organisé quelques repas pour une vingtaine d’hôtes. Mais ce dernier est revenu sur ses propos et affirme maintenant qu’il n’avait pas mangé avec des ministres et qu’il n’avait pas organisé de repas illégaux. Il s’agissait, selon ses mots sur BFMTV, d’un “énorme poisson d’avril”. Reste à savoir maintenant la vérité. Affaire à suivre.

Mieger Tristan

Mieger Tristan

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi.