Michèle Laroque, victime d’une tentative d’enlèvement : ce drame qui l’a traumatisée à vie

Derrière son beau sourire, Michèle Laroque cache de terribles secrets. Pour preuve, après lu cette histoire, vous allez avoir l'impression d'être en plein cauchemar. Dire qu'elle a dû apprendre à vivre avec...Quel courage !

© Radio Classique 2022 – Consentement RGPD-Michèle Laroque, victime d’une tentative d’enlèvement : ce drame qui l’a traumatisée à vie

Michèle Laroque est un soleil. Or, pour en arriver là, elle a dû redoubler d’efforts et affronter d’horribles épreuves. On vous dit tout !

Ce jour où tout a basculé pour Michèle Laroque

Il y a quelques jours, le nouveau film de Michèle Laroque s’installe dans les salles de cinéma. Certes, depuis quelques mois, elle enchaine les plateaux de télévision afin de nous motiver à y aller. Le moins qu’Objeko puisse dire, c’est qu’à chaque fois, elle réussit à convaincre. Peu importe la thématique du scénario, qu’elle accepte de faire partie de la distribution ravit les spectateurs. Or, une fois en coulisses, après avoir retiré son costume, le masque tombe. Durant ses nuits sans sommeil, son immense douleur remonte encore trop souvent à la surface. Toujours en train de marcher sur un fil, un petit rien suffirait à faire basculer tout ce qu’elle a construit. De quoi s’agit-il ? Notre équipe a les informations et va tout vous raconter dans les moindres détails. Accrochez-vous, nous rentrons dans une zone de turbulences !

Dans les colonnes du journal Le Parisien, Michèle Laroque donne son avis sur le conflit entra la Russie et l’Ukraine. En lisant à travers les lignes, on perçoit une certaine sensibilité, mais aussi de la colère. Du reste, quand la comédienne fait le parallèle avec sa mère, son sang ne fait qu’un tour.  Les larmes aux yeux, elle précise que l’ancienne danseuse et musicienne « ne pensait pas que, dans sa vie, elle vivrait l’invasion d’un autre pays par la Russie. Même si la situation est différente, c’est comme un retour en arrière. » Après quelques secondes de silence, elle livre un constat sans appel. « La g**rre réveille des traumatismes. »

Tout sur son enfance catastrophique

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par proud of her <3 (@theworxdofmichele)

À peine âgée de 7 ans, Michèle Laroque fait un voyage express en Roumanie. Vu que sa mère ne peut pas s’y rendre, elle charge la petite fille d’aller au chevet de son grand-père inconnu. Plus qu’une mission, c’est un vrai défi. Personne ne pouvait se douter que « la Securitate (police politique secrète roumaine sous l’ère communiste) » ne laisserait aucun répit à cette famille. Certes, la tentative d’enlèvement a échoué. Pourtant, comment est-ce possible de se reconstruire après ce genre de tragédie ?

En repensant à son état d’esprit de l’époque, Michèle Laroque ne mâche pas ses mots. « C’est le pire cauchemar d’un enfant non? D’avoir quelqu’un qui rentre par la fenêtre en pleine nuit. » Fort heureusement, cet instinct de survie l’a sans doute sauvé. « J’ai tout de suite hurlé et du coup il a hésité et il est reparti. » Du reste, elle confie à Karine Le Marchand que plusieurs décennies après le drame, elle continue à surveiller ses arrières. « À chaque fois que je signais pour une pièce de théâtre, j’étais très angoissée alors que pas du tout pour un film. Parce qu’en fait, on pouvait savoir où j’étais tous les jours. » Pour rien au monde elle ne voudrait que cela arrive à son pire ennemi. On lui souhaite bien du courage !