Mike Brant : révélations choc sur le mystère de sa mort, ce qu’il s’est vraiment passé…

La fin tragique de Mike Brant continue de susciter l'intérêt des fans

© MPP

Mike Brant a réveillé toutes les passions. Chanteur au succès instantané, sa fin tragique l’a fait entrer dans la légende. Presque cinq décennies après son terrible décès qui a fait pleurer la France entière, le mystère des circonstances entourant les faits sont encore étudiés. L’équipe Objeko vous propose un retour sur la carrière de ce chanteur exceptionnel, ainsi que sur les théories le concernant.

Mike Brant : une carrière brillante

Mike Brant rayonne toujours sur le paysage musical francophone, 47 ans après son décès. Sa carrière éclair fut tout aussi remplie de succès que de drames. L’équipe Objeko vous propose de revenir sur ce parcours hors du commun. 

Moshé Michaël Brand, dit Mike Brant, est né à Chypre dans un camp de réfugiés juifs juste après la Seconde Guerre mondiale. Il grandit ensuite en Israël, à Haïfa. C’est un chanteur-né, qui se découvre un réel talent dès le plus jeune âge. Il fait alors la tournée des bals et des bars mitzvah locaux. Son succès prend de l’ampleur au niveau national. Il est repéré par Sylvie Vartan, qui arrive à le convaincre de tenter sa chance en France. À l’époque, Mike Brant ne parle pas du tout français. Le célèbre parolier Jean Renard lui écrit son premier titre, Laisse-moi t’aimer. Moshé est obligé de traduire phonétiquement les paroles, mais sa prononciation est quasi parfaite. Le titre est un des plus grands succès commerciaux de l’époque.

Très vite, il enchaîne avec d’autres grands titres, tels que Qui Saura, C’est ma prière, ou encore Rien qu’une larme. Mike Brant est alors au sommet de sa carrière, alors qu’il a à peine un quart de siècle. Il sillonne la France sur scène, et est incontournable à la radio, dans la presse, et à la télévision. Pourtant, derrière cette success story incroyable se cache une histoire très sombre.

La dépression frappe de plein fouet le chanteur

Mike Brant a beau avoir toujours eu le sourire aux lèvres sur les écrans, il n’en était pas moins une personne sujette à la dépression. Il faut dire que même son enfance n’a pas été facile. Ses parents sont tous deux des juifs polonais. Le père est un résistant auprès de l’armée russe, tandis que sa mère est une rescapée d’un tristement célèbre camp de la mort. Mike Brant grandit dans un pays naissant, qui connaît des débuts très difficiles et également marqués par la guerre. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mike Brant (@mikebrantofficiel)

On pourrait penser qu’aller en France aurait pu l’aider à remonter la pente, mais il n’en est rien. Le chanteur connaît un succès beaucoup trop soudain pour lui. Il se retrouve du jour au lendemain au centre de toutes les attentions alors qu’il est déjà au plus mal. En 1974, il commet l’impensable. Déprimé et sortant d’une déception amoureuse, Mike Brant se jette du cinquième étage de l’hôtel de la Paix, à Genève. Il parvient à en réchapper miraculeusement. Tout le monde est sous le choc. Malgré tout, le chanteur semble s’en remettre. Il envisage même de reprendre sa carrière en main. Or, le 25 avril 1975, Moshé tombe du sixième étage d’un immeuble parisien. Il meurt dans l’ambulance le menant à l’hôpital.

Décès de Mike Brant : deuil national et diverses pistes

Lorsque Mike Brant décede, la France entière est sous le choc. LE chanteur n’avait que 28 ans. De plus, son décès a eu lieu le jour de la sortie de son dernier album, Dis-lui. Il a droit à de très beaux hommages en France, mais également en Israël, où il est également une star adulée. Il est d’ailleurs enterré à Haïfa, non loin de ses parents.  

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mike Brant (@mikebrantofficiel)

Sa dépression était déjà connue du grand public à l’époque, bien que beaucoup plus tabou. Les causes de son décès ont fait vivre toutes les fantaisies. La these qui fait beaucoup de bruit est celle du meurtre. Mike Brant s’est-il en effet jeté tout seul ? Cela est dur à dire. On lui prête de plus volontiers des liens indirects avec des malfaiteurs, mais également des membres du Mossad. La thèse de la chute accidentelle fait elle aussi beaucoup parler d’elle. Pourtant, après une minutieuse enquête, tout semble indiquer que ce geste désespéré n’ait été l’œuvre que du seul chanteur malheureux. 

Quelque 47 ans après son décès, certains continuent encore de tenter de percer le secret de sa disparition. C’est bien là la preuve de son empreinte indélébile dans notre paysage culturel !