Miss Univers : ses longues nuits avaient en fait pour cause cette maladie vicieuse…

Rachael Finch, ancienne Miss Univers, dormait avant jusqu’à 12 heures par nuit. Le signe d’une maladie très dangereuse !

© Romaine

Qui ne rêve pas de pouvoir dormir 12 heures d’affilée ? A l’heure où les Français souffrent de nombreuses insomnies, cela pourrait sembler formidable. Et pourtant, pour la mannequin Rachael Finch, ce fut un véritable cauchemar. On vous explique tout…

Si l’ancienne Miss Univers de 33 ans dormait autant, c’est parce qu’elle souffrait d’une maladie bien particulière. En effet, elle vivait avec un trouble alimentaire, l’anorexie. Pour le magazine Women’s Health, la mannequin australienne et cofondatrice de Kissed Earth a accepté de se confier… 

Frappée par une terrible maladie à 15 ans

Miss Univers: Rachael Finch n’est pas la seule célébrité à avoir des problèmes d’alimentation à cause de son poids. Dès son jeune âge, Marianne James aussi a connu de grosses difficultés. Et cela a même commencé alors qu’elle n’avait que 1 an ! « Je pleure à chaque repas. L’infirmière, elle, ne se décourage pas et me force à mâcher des morceaux de viande qui me révulsent. Il arrive souvent que la fin du déjeuner corresponde au début du goûter, tellement ces moments douloureux s’éternisent« , a-t-elle ainsi confié. Mais à 5 ans, elle subit une opération des amygdales. Et là, tout bascule : elle commence à prendre des kilos.

« Trop. Aux yeux des autres, je suis enveloppée. (…) Ma mère n’est pas tendre avec mes kilos. Mais la musique qui s’érige vite en passion est en harmonie avec mon corps qui s’arrondit. Ma voix prend d’autant plus de puissance et de coffre que mon tour de taille s’épaissit.« , raconte en effet Marianne James. Seulement voilà, quand elle quitte l’univers de l’opéra à l’âge de 30 ans, elle se heurte au diktat de la mode.

Une « phase très malsaine »

Miss Univers: « Je prends conscience de ma différence avec violence. Pour rentrer dans les normes, je maigris. Je pèse 70 kilos pour 1,80 mètre. Je me trouve grosse et je me laisse rattraper par l’image que me renvoient les autres. En 1981, j’en perds 10 de plus. Pendant deux ans, j’affiche une taille 36, mais je fais profil bas car cela ne me rend pas heureuse. Mais je ressemble aux autres filles. Et, hasard ou pas, les hommes, eux, se détournent de moi. En perdant du poids, j’ai l’impression de perdre ma substance et le vide sentimental s’installe pour la première fois. Moins appétissante, je ne provoque plus de désir. Alors, je regrossis lentement.« , confie en effet l’artiste de 58 ans dans les pages Paris Match.

Finalement, c’est en retrouvant ses rondeurs qu’elle retrouve la paix intérieure. « Ma santé est particulièrement bonne. Si j’avais le choix, je préférerais avoir 50 kilos de moins. La vie serait plus douce, serait plus simple. C’est compliqué d’être gros, d’être obèse, mais je n’ai plus le choix. Je n’arrive plus à les perdre et je refuse les opérations et toutes ces bêtises. (…) Je fais avec’« , a indiqué Marianne James à nos confrères de Purepeople.

Miss Univers: Ses nuits s’éternisent…

De son côté, Rachael Finch avait que 15 ans quand ses problèmes ont commencé. « Je suis passée par une phase très malsaine où je faisais trop d’exercice, je ne mangeais pas assez. J’intériorisais le fait que j’étais beaucoup trop lourde et beaucoup trop grosse », a-t-elle en effet expliqué. A l’époque, la jeune mannequin se couchait à 19 heures pour ne se réveiller qu’à 7 heures du matin. 

« Je me réveillais toujours fatiguée. J’ai perdu mon cycle menstruel pendant plus de deux ans. Avec le recul, je me dis : « Bien sûr, [mon cycle] ne se produisait pas. Mon corps ne fonctionnait pas comme il le devait. Il ne recevait pas ce dont il avait besoin », poursuit-elle ainsi.

Rachael Finch voudrait aujourd’hui aider les autres femmes dans la même situation. « Il a fallu des années de travail sur soi pour apprendre à vivre dans l’abondance et l’appréciation absolue, et chaque jour, de nouvelles leçons surgissent », conclut ainsi Rachael Finch. Un beau message d’espoir.