Mort de Patrick Juvet : Nous connaissons la raison pour laquelle Marc Lavoine a refusé de s’exprimer

Une absence a été remarquée dans les hommages pour Patrick Juvet, celle de son grand ami Marc Lavoine.

© Sami Belloumi / France 3

Patrick Juvet est mort ce jeudi 1er avril à l’âge de 70 ans. Le chanteur a été retrouvé sans vie, dans l’après-midi, dans son appartement de Barcelone. Si de nombreuses personnalités ont eu un mot pour lui rendre un hommage, Marc Lavoine a refusé de parler. La rédaction d’Objeko a décidé de vous dire pourquoi. Vous êtes prêts ?

Patrick Juvet retrouvé mort à Barcelone

Patrick Juvet résidait à Paris, mais se rendait de temps en temps à Barcelone ou en Suisse. Et c’est justement en Espagne, qu’il a été retrouvé mort. Mais pour l’instant, personne ne connaît encore les circonstances. En effet, son agent explique qu’il y aura une autopsie pour pouvoir comprendre son décès : « Il y aura une autopsie, je l’avais eu au téléphone il y a trois jours, je l’avais trouvé bien » explique-t-il notamment. Ce dernier explique également qu’il ne prenait plus ses appels depuis son dernier coup de fil. Un comportement inhabituel qui a étonné son plus proche collaborateur. Très inquiet, Yan Ydoux a alors demandé à des amis de se rendre à l’appartement de la star du disco en Espagne.

C’est une fois sur place, qu’ils n’ont pu que constater la mort de Patrick Juvet. D’après les premières constatations, il semblerait que la mort soit naturelle. D’ailleurs, son agent nous explique qu’il n’était plus lui-même depuis la mort de son frère : « Mais sa mort semble naturelle. Patrick était quelqu’un de très sensible. Il avait des hauts et des bas et souffrait d’une addiction à l’alcool. Le décès de son frère, il y a deux ans, l’avait beaucoup affecté ». Concernant ses obsèques, on apprend que le chanteur va être incinéré. En effet, c’était sa volonté.

Patrick Juvet allait très mal ses dernières années

Nicoletta, qui a été très importante pour Patrick Juvet au début de sa carrière, s’est exprimée également sur la mort de son ami. Elle explique notamment qu’il n’était pas dans son assiette depuis quelque temps : « Il allait tellement mal. Il a commencé à lâcher prise quand sa mère, avec qui il était fusionnel, est décédée, il y a trois ou quatre ans », a-t-elle notamment expliqué. Elle poursuit son propos en expliquant ensuite qu’elle l’avait souvent au téléphone : « On s’appelait souvent. J’essayais de le motiver pour qu’il travaille son piano – car c’était un excellent pianiste – et fasse une tournée des théâtres, mais il ne m’écoutait plus. Il n’avait plus le courage. La solitude, c’est dur quand tu as connu la grande lumière ».

De son côté, Amanda Lear expliquait que Patrick Juvet était malheureux d’avoir toujours du chanter les mêmes chansons. Un peu comme s’il était prisonnier de ses tubes : « Il était prisonnier de ses tubes de l’époque. Il était obligé de chanter « I Love America » et « Où sont les femmes ? ». On ne lui demandait rien d’autre alors qu’il avait enregistré plein d’autres chansons (…) Il n’était pas très heureux ». Pour autant, il avait encore des projets, et souhaitait s’en sortir. C’est ce que l’ensemble de ses amis disent en tout cas.

De nombreux hommages à Patrick

Après l’annonce de la disparition de Patrick Juvet, plusieurs personnalités ont pris le temps de rendre un hommage à leur collègue et parfois ami. Ainsi, on a pu lire des messages de Jean-Michel Jarre par exemple : « Une vie glam et des nuits rock, mon ami Patrick Juvet, l’enfant aux cheveux blancs s’en est allé. Je pense à lui et à sa famille« . Ou encore de Sheila : « Joyeux camarade des belles années DISCO, magnifique mélodiste, un garçon si gentil, si affable… De nombreux souvenirs de la tournée Age Tendre me reviennent en mémoire…« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sheila (@sheila_artiste_officiel)

Mais il y a une personne qui manque à l’appel, il s’agit de Marc Lavoine. Et nous savons enfin pourquoi le chanteur n’a pas encore pris la parole. Complètement dévasté par la mort de son ami, d’après les informations du Parisien, le chanteur ne peut pas s’exprimer. C’est donc son compositeur Fabrice Aboulker, fils de la romancière Florence Aboulker, qui a pris la parole pour lui : « Patrick était gay, mais il a eu une grande histoire d’amour avec ma mère dans les années 70. Patrick, c’est beaucoup de talent et de gâchis« .