Mort des frères Bogdanoff : découvrez qui va hériter de leur célèbre château

Tout le monde est encore sous le choc de leur mort. En plus de leur tristesse, les proches vont devoir s’occuper de toute la partie administrative et notamment de leur château laissé à l’abandon dans le Gers. Objeko vous dévoile des informations à ce sujet.

Mort des frères Bogdanoff : découvrez qui va hériter de leur célèbre château
© Federico Pestellini/Panoramic/Bestimage

Comme vous le savez, les frères Bogdanoff ont disparu à quelques jours d’intervalle. Le virus de la Covid-19 a touché les jumeaux et ils n’ont pas eu la chance de s’en sortir. C’est d’abord, Grichka qui s’est éteint le mardi 28 décembre. Ensuite, Igor l’a rejoint le 3 janvier. Même dans cette épreuve de la mort, les frères fusionnels auront été ensemble. Ils sont réunis à jamais. Ils laissent leurs proches et leurs fans dans une grande tristesse ainsi que leur mythique château d’Esclignac. Que va-t-il se passer pour ce bien immobilier ? Notre confrère Actu.fr nous rapporte quelques informations.

Les frères Bogdanoff : à jamais réunis !

Dans cette période de crise sanitaire, on devient de plus en plus déprimés et angoissés pour l’avenir. Pour couronner le tout, l’année 2022 a débuté d’une bien triste manière avec la perte des frères Bogdanoff. Les deux scientifiques avaient une personnalité hors du commun et un humour bien singulier. Ce sont les proches qui ont diffusé la mauvaise nouvelle à travers un communiqué de presse officiel pour le premier parti : « Entouré de l’amour de sa famille et des siens, Grichka Bogdanoff s’est éteint paisiblement pour rejoindre ses étoiles ». D’après les sources du journal Le Monde, l’ex-présentateur de Temps X se trouvait en soins intensifs depuis le 15 décembre à l’hôpital Georges-Pompidou.

Des hommes en pleine santé

Suite à cette annonce, les raisons de son décès ne sont pas dévoilées tout de suite. Mais, cela n’empêche pas les rumeurs de circuler. Dès le lendemain, son avocat maître Édouard de Lamaze avait fait les déclarations suivantes sur la chaîne BFM TV : « Je ne pense pas qu’il faille prendre Grichka comme un étendard pour ou contre la vaccination. Grichka était un homme en pleine santé, avec une vie très saine. Il ne mangeait pas par excès, il avait une ligne parfaite. La situation de santé de Grichka ne présentait aucun cas de comorbidités ». Le problème de ce virus depuis le début, c’est qu’il frappe à l’aveugle.

Son frère jumeau a malheureusement suivi le même chemin. En effet, Igor Bogdanoff est hospitalisé à cause du virus et son état de santé se dégrade rapidement. Le 3 janvier 2022, les deux frères Bogdanoff ne font plus partie de ce « monde d’après » et ont prouvé qu’ils ne pouvaient pas se séparer. Ils ne font rien comme tout le monde, c’est certain. On se souviendra toujours qu’ils sont partis à un moment charnière de l’histoire…

Que va devenir leur château abandonné ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Les Bogdanoff (@bogdanoff)

Les frères Bogdanoff laissent derrière eux des centaines de personnes qui les aimaient. Grichka n’avait pas eu d’enfants. Mais, Igor en avait pas moins de six. Maintenant, les proches vont devoir s’occuper de leur patrimoine. En effet, les jumeaux possèdent le château d’Esclignac, localisé dans le Gers, précisément dans le village de Monfort. Selon notre confrère Actu.fr, le bien leur appartient depuis 36 ans. Malheureusement, ils n’ont pas fait les travaux de rénovation nécessaires après leur achat et la demeure ancienne tombe en ruine. Lorsque les frères Bogdanoff ont acheté ce château, celui-ci ne valait pas cher puisqu’ils ont déboursé seulement 280 000 euros pour en devenir propriétaires.

 

Pourtant, la chose étonnante, c’est que ce château n’est pas abandonné et qu’une personne y vit. En effet, il s’agit du demi-frère d’Igor et Grichka. Cédric Davant-Lannes, le président de l’association de défense du patrimoine, « Sauvegarde du patrimoine gascon », a avoué qu’il n’est pas rassuré pour l’avenir du château. Il l’a indiqué que « l’eau ruisselle dans les escaliers de la tour » ce qui pourrait la faire s’effondrer. Ce serait bien dommage de ne pas conserver ce bien qui fait partie du patrimoine de la France. En plus, le château va fêter ses 1000 ans dans quelques semaines. Cédric Davant-Lannes espère qu’un acheteur pourra récupérer ce bien et faire les rénovations nécessaires pour le maintenir en vie. Est-ce que Stéphane Bern ne serait pas dans les parages ? Cela serait un beau projet pour le spécialiste de l’histoire de France et amoureux des demeures anciennes. D’autant plus que celui-ci a décidé de déménager dans la Sarthe pour s’éloigner de la capitale avec son nouveau compagnon.


Celine Cossa

A la base, chargée de communication dans l’édition, j’ai donc déjà une expérience dans l’écriture et l’image. De nature très curieuse, je me suis toujours intéressée aux médias, à l’actualité et à la culture au sens large. Ainsi, associer mon amour des mots et mon goût pour les news a été une évidence !