Moundir: Voici la raison pour laquelle sa femme Ines n’a pas pu lui rendre visite à l’hôpital

Dans une récente interview, Inès a révélé qu'elle n'avait pas rendu visite une seule fois à Moundir durant sa prise en charge.

© Bestimage

Durant son long combat contre la Covid-19, Moundir était seul avec le personnel soignant. Sa femme, Inès l’a accompagné à distance. Récemment, la jeune femme a expliqué les raisons de son absence au chevet de son époux. La rédaction d’Objeko va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Ines n’a pas pu aller voir son mari à l’hôpital

Le 23 mars 2021, Moundir annonçait une terrible nouvelle, il était atteint du Coronavirus. En effet, au fil des jours, son état se détériorait jusqu’à finir en réanimation, ses poumons étant touchés. Le jeune homme a bien cru qu’il ne s’en sortirait jamais. Une période difficile à vivre pour l’ancien protégé de Denis Brogniart, d’autant plus qu’il n’a pas reçu la visite de sa femme Inès. C’est en tout cas ce qu’on apprend dans les colonnes de Gala. Pourquoi ? Pour protéger les enfants.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Moundir (@moundirofficiel)

Un choix qui n’a pas été facile à prendre pour Ines. Mais pourtant, elle était totalement indispensable pour l’équilibre de la famille : »Tant que je restais à la maison, la vie de famille n’était pas perturbée. Ma fille Aliya a été hospitalisée trois semaines, il y a deux ans, elle sait que l’on rentre de l’hôpital. Lorsque je lui ai dit que son papa y était, elle a compris qu’il allait revenir. Mais si je partais aussi, cela aurait pu être trop angoissant. Et puis, j’allaitais Aya, 4 mois ».

Moundir sort de réanimation grâce aux mots forts de sa femme

Même si Inès n’allait pas le voir à l’hôpital, elle souhaitait tout de même garder le contact. C’est donc avec des vidéos que la jeune femme tente de re mobiliser son mari alors qu’il était très affaibli : « Il était en FaceTime avec nous toute la journée, il entendait les bruits, les enfants… C’est ce qui l’a aidé. Pour lui, être en réanimation, c’était mourir. Pour moi, c’était un marchepied pour retourner dans un service normal » explique-t-elle notamment. Et justement la compagne, de Moundir explique que c’est une phrase qu’elle a pu dire, qui a boosté le moral de son mari.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Moundir (@moundirofficiel)

Ainsi, Inès explique : « On parle de l’après et du pire qui peut t’arriver, mais moi je veux que tu t’en sortes, fais ce que l’on te dit de faire, ne pense pas à moi, ne pense pas aux enfants, on ne sera jamais faible » a-t-elle confié à Moundir, « Il faut que tu tiennes bon, pour toi, pour nous, si c’est compliqué pour toi de te faire laver, masser par une aide-soignante, dis toi que c’est moi. Il faut que tu sortes de là ». Les mots ont eu pour conséquence une réaction forte chez Moundir. En effet, 48 heures plus tard,  il sort de réanimation. Désormais, c’est entouré de sa famille qu’il tente de retrouver la forme. Mais attention, il n’est pas totalement guéri.

Un long chemin vers la guérison

Sur le plateau de Touche pas à mon poste, Moundir a donné des nouvelles de sa santé. Et il n’a pas voulu cacher la vérité. Ainsi, on apprend que le père de famille de 47 ans en a encore pour de longs mois de rééducation : « La réanimation, on n’en sort jamais indemne. J’ai encore des particules de Covid-19 dans mes poumons« , a-t-il notamment confié. Il faut dire que la veille, il avait rendez-vous avec son pneumologue et ce dernier lui a expliqué qu’il en avait encore pour un an minimum. Sur sa lancée, l’animateur a expliqué qu’il a déjà repris le sport, car il « n’a pas envie d’attendre un an« . Un vrai battant.

Devant Cyril Hanouna et les chroniqueurs, Moundir a également voulu son passage à l’hôpital, faire passer un message. En effet, l’ancien candidat de Koh-Lanta a expliqué que durant son passage à l’hôpital, il n’y aurait eu que très peu de personnes âgées dans les services de réanimation. Une façon de dire que le virus touche tout le monde. Et même les plus jeunes : « Et ceux qui pensent que le Covid est une partie de poker… Je peux vous dire que ce que j’ai eu c’est tout sauf une grippe. Et le pire c’est d’être en convalescence post-Covid« . A la rédaction d’Objeko, on vous demande donc de faire attention à vous.