Muriel Robin révèle ce rôle dans ce film culte qu’elle regrette amèrement…

En interview face à Jordan De Luxe, pour "Télé-Loisirs", Muriel Robin se confie sur un sujet qui peut paraître paradoxal. En effet, elle regrette à la fois de ne pas suffisamment jouer au cinéma mais aussi d'avoir accepter un rôle dans un film culte. Explications.

© StÈphane Vansteenkiste/Bestimage

Muriel Robin ne se présente plus ! Elle fait partie des humoristes les plus connues, et surtout les plus drôles, de sa génération. Mais son rêve, ce n’était pas forcément de faire rire le public. En effet, elle aurait préféré être actrice et interpréter de grands rôles sur les écrans de cinéma. Or, elle ne s’est pas vue proposer de rôle pendant près de 30 ans disait-elle. Lors de son interview pour Télé-Loisirs, mené par Jordan De Luxe, Muriel Robin a une explication qui risque de faire réagir l’opinion. Selon elle, il s’agit d’une évidence qui reste tacite dans le milieu du cinéma. Mais attention, loin de Muriel Robin l’idée de renier ses 30 ans d’amour avec le public en tant qu’humoriste.

La star dévoile alors encore une fois le fond de sa pensée, très souvent paradoxale donc. Car, par exemple, si elle fait rire le public quand elle est sur scène, Muriel Robin ne rit pas. Elle considère son métier d’humoriste comme un travail avant tout. Peut-être alors que cela lui aurait moins coûté si elle avait pu poursuivre son rêve de faire carrière au cinéma ? Objeko vous rapporte quelques détails de sa récente interview.

Muriel Robin : humoriste reconnue, actrice contrariée

Celles et ceux qui suivent Muriel Robin et qui en sont fans ont pu se faire une petite idée de sa personnalité. En effet, lorsque nous sommes des fans, nous suivons notre star favorite à travers ses interviews et nous analysons ses prises de parole. Le tout pour connaitre un peu plus qui elle est, au-delà de son masque professionnel. Pour les fans de Muriel Robin, il est donc facile de constater qu’elle est une personne qui est particulièrement intelligente. Sérieuse, bosseuse et surtout dans la remise en question, Muriel Robin analyse énormément son environnement. C’est sans doutes ce qui lui permettait d’écrire des sketchs aussi géniaux que les siens. Aussi, elle est très critique et surtout par rapport à ce qu’elle fait ou à ce qu’elle dit. Encore un paradoxe puisque les artistes de son calibre ont toutes les raisons de développer un égo important.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Muriel Robin Officiel (@mumurobin)

Mais Muriel Robin a apparement reçu une éducation très stricte. Dès lors, difficile pour elle d’accepter que le travail puisse être un jeu. Celui du jeu d’acteur notamment. Pourtant, c’est ce qui l’attire très jeune. En 1997, Muriel Robin à 22 ans. Elle quitte Saint-Etienne pour s’installer à Paris et suivre les cours Florent, en préparant le concours d’entrée au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Elle était la première reçue au concours et pendant 3 ans, elle reste au top jusqu’à sortie lauréate du conservatoire. Objeko vous l’accorde, et Muriel Robin l’avouait elle-même, son rêve est bien de faire du cinéma. Elle fait alors ensuite du théâtre pendant 10 ans avant de rencontrer Pierre Palmade, en 1988, et de s’essayer au one-woman-show.

Près de 10 ans après à nouveau, en 2000, Muriel Robin annonce à son public qu’elle souhaite faire du cinéma et délaisser sa carrière d’humoriste pour se consacrer à celle d’actrice. Jusqu’en 2016, elle a pu jouer quelques rôles mais vraisemblablement jamais ceux dont elle rêvait. Et surtout, pas des rôles qui supposent qu’elle puisse devenir une actrice de cinéma à proprement parler. Notamment en délaissant réellement son statut d’humoriste. Mais, toujours très critique envers elle-même, Muriel Robin suppose que c’est un paramètre de sa vie privée qui lui a mis des bâtons dans les roues.

Des confidences qui interpellent

Selon elle, elle n’aurait jamais dû faire son coming-out. Avouer qu’elle est une femme qui aime les femmes, cela aurait donc privé Muriel Robin de recevoir des propositions de rôles au cinéma. Dans son interview pour Télé-Loisirs, elle est formelle. Ce serait alors « parce qu’on ne travaille pas si on le dit. Preuve en est que pendant trente ans, moi, je n’ai pas fait de cinéma », disait-elle. « On ne vous le dit pas mais ça m’est apparu le mois dernier, c’est une évidence : comment vous expliquez qu’en trente ans, on ne m’ait pas vue au cinéma ? Vous l’expliquez comment ? », ajoutait Muriel Robin.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Muriel Robin Officiel (@mumurobin)

« Je suis passée à coté du métier que je voulais faire. (…) le plus grand chagrin de ma vie. », confiait-elle ensuite à Jordan De Luxe. Objeko vous l’accorde, elle a pourtant tenu le rôle de Béatrice de Montmirail dans le film culte qu’est le deuxième volet de la saga Les visiteurs. Mais c’est un rôle qu’elle regrette. « Je n’aurais pas dû le faire. Déjà quand on n’est pas choisie, c’est pas terrible, mais être choisie en deuxième… Je l’ai fait quand même parce que Valérie Lemercier ne voulait pas le faire, mais je ne suis pas une deuxième. C’est pas très bon pour son égo. (…) Je n’ai pas été heureuse et donc je n’ai pas été très drôle et je n’ai pas été très bonne non plus. », ajoutait Muriel Robin.