Nabilla: Milann son fils, victime de menaces de mort, elle confie avoir très peur !

Suite à une prise de parole concernant le conflit israélo-palestinien, Nabilla a été victime de nombreux messages de haine sur la toile, mais aussi de menaces de mort qui touchent son petit Milann. Elle se confie sur ses peurs et malentendus.

© Instagram

Après une sortie médiatique très remarquée sur Twitter, Nabilla est aujourd’hui dans une situation compliquée. En effet, suite à sa prise de parole en ce qui concerne le conflit israélo-palestinien, certains internautes n’ont pas manqué de lui faire connaître leur mécontentement. Au point pour la jeune femme de recevoir rapidement de véritables insultes, et même de menaces de mort concernant son fils Milann. Objeko revient donc pour vous sur la réaction de la principale intéressée et sur son appel au calme !

Nabilla : une sortie sur Twitter qui ne passe pas ! Des réactions de haine

Une story rapidement commentée

Il y a quelques jours, Nabilla Benattia partageait un message sur Twitter qui a visiblement eu de lourdes conséquences. En effet, la compagne de Thomas Vergara avait décidé de s’exprimer sur les violences actuellement en cours entre Israéliens et Palestiniens. Dès lors, la jeune femme a été l’objet de vives critiques. Mais les choses ont rapidement dérapé puisque certains internautes s’en sont même pris à son fils en le menaçant de mort. Afin d’apporter un climat plus serein à la situation, la célèbre candidate de télé-réalité et influenceuse prend la parole.

Ce samedi 15 mai 2021, Nabilla Benattia donnait effectivement rendez-vous à ses fans sur les réseaux sociaux dans un message plutôt clair.  » Important les amis, j’avais vraiment besoin de vous parler sincèrement, je vous donne rendez-vous sur mon compte Snapchat « . Quelques instants plus tard, la jolie brune partage une longue vidéo explicative. Dans cette séquence, ses followers assistent alors à cette prise de parole ayant pour but de remettre les points sur les i. Car de toute évidence, Nabilla en a gros sur le coeur et a beaucoup de choses à dire. Objeko revient donc pour vous sur cette intervention très suivie par ses fans.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Nabilla Vergara (@nabilla)

 » Je me suis fait insulter « 

Nabilla entame ainsi son exposé très précis et rappelle les terribles conséquences de son message publié sur Twitter. Selon elle, ses intentions ont été mal interprétées et ont eu comme résultat de véritables messages de haine à son encontre et à celle de sa famille.  » Peut-être que je me suis mal exprimée, mais ne pensez pas des choses fausses de moi. Ça a commencé, j’ai posté une photo de la Palestine, je me suis fait insulter. Après, j’ai montré que je n’étais pas contre le camp inverse. Du coup, je me suis fait encore insulter. Je me faisais pourrir des deux côtés. Tout le peuple israélien qui m’insultait, tout le peuple palestinien qui m’insultait. Il y a des gens qui pensent que je soutiens tel ou tel côté « . Avant de rajouter  » On a menacé ma famille de mort, même mon fils « .

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Nabilla Vergara (@nabilla)

Puis, Nabilla continue et rappelle ses origines :  » Mon père est musulman, mon frère est musulman. Je garde ma religion pour moi, mais ma famille est musulmane, ma mère est chrétienne. Arrêtez de me faire porter une casquette qui n’est pas la mienne, moi, je n’en ai rien à faire, je donne mon avis « . Visiblement remontée, mais également apeurée par la situation et les menaces, Nabilla appelle au calme.  » J’ai eu très peur là, je me suis fait pourrir. On insulte ma famille, mon fils. C’est hyper violent. Même mon père m’a dit qu’Internet était en train de tout déformer. Moi, je prône la paix, ça m’atteint, ça nous fait beaucoup de peine « .

Une erreur de communication ?

Effectivement, Nabilla semble s’être lancée sur un sujet particulièrement très polémique. Son intervention sur Twitter aura peut-être était mal comprise ou elle se sera mal exprimée, comme elle l’analyse d’ailleurs elle-même. Pourtant habituée du fonctionnement des réseaux sociaux et de la communication, la jeune femme paraît avoir été trop vite en la matière. Avec aujourd’hui des conséquences dont elle est malheureusement en train de mesurer l’importance.

Nabilla espère, en tout cas, que sa dernière explication sera suffisante pour apaiser tous les internautes et surtout les plus virulents. Car, quelle que soit sa position dans le conflit israélo-palestinien, les menaces contre sa famille et plus particulièrement contre son fils, sont bien entendus inacceptables. Il reste désormais à savoir si son appel sera entendu. Mais il est fort à parier que la prochaine fois que Nabilla devra s’exprimer sur un sujet de politique internationale, elle mettra plus de gants ! Même si comme tout un chacun, elle a évidemment le droit de partager son avis en toute liberté. Chacun se fera donc sa propre opinion selon sa propre sensibilité. Mais un fait paraît véritablement établi : Nabilla a eu très peur. Un sentiment qu’elle ne veut plus revivre sous aucun prétexte.