Nathalie Andréani sans aucun vêtements, « carton plein », ce business qui rapporte gros

Nathalie Andréani propose du contenu exclusif et très privé à ces plus grands fans. Ses réseaux sociaux sont désormais seulement accessibles pour celles et ceux qui souhaitent payer pour prendre du bon temps !

© NT1

Nathalie Andréani s’est faite connaître du grand public en tant que candidate de Secret Story. Elle participait à la saison 8, en 2014. Ensuite, elle a continué en rejoignant Les Anges de la télé-réalité pour la saison 7, en 2015. Enfin, Nathalie Andréani a été l’une des candidates de La Villa des cœurs brisés l’année suivante. Ce fut la dernière émission à laquelle elle participait. Ses fans la suivent depuis ses débuts à travers ses réseaux sociaux. Mais ces plateformes ont pris une allure radicalement différente à présent. En effet, Nathalie Andréani ne partage plus vraiment son quotidien avec les internautes. Il faut être abonné pour découvrir son contenu et tout est fait pour inciter ses abonnés à aller encore plus loin. Leur proposant notamment des accès payants pour pouvoir admirer des photos d’elle ou des vidéos dans lesquelles elle ne porte parfois aucun vêtements.

Ce business est très lucratif et Nathalie Andréani est consciente que cela risque de faire jaser. C’est d’ailleurs certainement pour cette raison qu’elle a décidé de passer ses comptes Instagram en privé. Mais aussi particulière que cette activité puisse être, elle assume son choix de carrière sans rougir. Elle gagne bien sa vie et s’épanouie à faire ce qu’elle fait. Dès lors, comment le lui reprocher ? Objeko vous parle de son métier atypique, le tout avec quelques images très suggestives.

Nathalie Andréani s’affiche sur la Toile et fait la promotion de son corps

Cette ancienne candidate de télé-réalité, n’avait peut-être pas vraiment besoin de se lancer dans cette carrière. En effet, elle est gérante de deux boutiques de prêt-à-porter, en Corse. Il était donc légitime de croire qu’elle n’avait pas forcément besoin d’argent. Mais les personnes qui se lancent dans ce business ne le font pas toutes en désespoir de cause. Pour Nathalie Andréani, et certainement pour beaucoup d’autres, c’est en choix éclairé qu’elle assume pleinement. Dans une interview pour Gossip Room, qui date de l’année dernière, elle se confiait sur le sujet. Évoquant notamment ses gros salaires mais aussi sa crainte de ne pas réussir à trouver l’amour en faisant un tel métier. Car elle ne compte pas arrêter, même si elle rencontre une personne avec qui partager sa vie.

Nathalie Andréani propose des contenus très précis à ses fans. Des images et vidéos exclusives dans lesquelles elle se montre sans artifice. Mais pour cela, ils doivent sortir la carte bleue. Sur Swame, OnlyFans ou encore MYM, la jolie brune de 50 ans travaille à vendre du rêve à ses fans. Malgré les préjugés et les clichés attachés à cette pratique, Nathalie Andréani n’y voit rien de honteux. Ses proches savent ce qu’elle fait et elle ne va pas pour autant le crier sur la place du marché. Mais en ligne, sur son compte Twitter, elle fait sa promotion pour les internautes qui ne seraient pas encore abonnés à ses prestations.

Une ambition assumée qui s’avère très lucrative

Dans les colonnes du Parisien, elle s’est souvenue de ses débuts. Elle avait voulu essayer et a été agréablement surprise par son succès. « Ça a été un carton plein immédiat, avec jusqu’à 1 500 abonnés » disait-elle. Tant et si bien qu’au bout d’un certain temps, elle a lancé sa propre plateforme. De cette façon, elle n’est pas taxée par les plateformes qui hébergent son contenu. Dresscode c’est son réseau à elle, dédié à ses fans les plus curieux. Et c’est avec l’aide de son frère qu’elle a lancé l’entreprise. Une belle façon de maximiser son profit en somme, Objeko vous l’accorde.

Comme elle le précise, toujours dans les colonnes du Parisien, sa présence sur d’autres plateformes que la sienne représentait un manque à gagner important qui pouvait aller jusqu’à 30 000 euros par mois, en frais. À présent, avec Dresscode, Nathalie Andréani cumule près d’un millier d’abonnés et ils dépensent 24 euros par mois pour avoir accès à des photos et vidéos très explicites. Parfois, elle échange même directement avec ses fans.

De plus, Objeko vous indique que l’ambition de Nathalie Andréani ne s’arrête pas là. Elle et son frère ont monté une agence qui s’appelle ‘Model for You’. Elle accompagne d’autre femmes qui souhaitent faire le même métier que la jolie brune de 50 ans. Et elles sont déjà 150 à faire partie de l’aventure. Ainsi, pourquoi n’arrêterait-elle pas de se montrer pour se consacrer à ces recrues ? À cette question, Nathalie Andréani répondait : « Tant que je fais de l’argent, c’est compliqué d’arrêter. Mais lorsque je le déciderai, je me consacrerai à ces autres business. »