Nathalie Marquay a frôlé la mort, cet énorme risque qu’elle a pris pour ses enfants

À l’occasion de la sortie de son livre « Moi, j’y crois – Mes anges, mes guides, mes prémonitions… », Nathalie Marquay fait quelques confidences lors d’un Facebook Live. L’ex-reine de beauté a notamment évoqué ce jour où elle a frôlé la mort à cause de sa leucémie.

Nathalie Marquay à deux doigts de la mort : cet énorme risque qu'elle a pris pour ses enfants
© Gwendoline Le Goff/Panoramic/Starface

En ce mois de septembre, Nathalie Marquay est particulièrement active. Après la publication de son livre, il y a quelques jours, l’épouse de Jean-Pierre Pernaut accepte effectivement de répondre aux questions de ses fans sur Facebook. Lors de ce live, l’ancienne Miss France profite d’ailleurs de l’occasion pour se livrer à quelques confidences. Un échange durant lequel la jolie brune revient sur cette période où elle a vu sa fin arriver. Objeko vous explique tout.

Nathalie Marquay : sa vie, ses combats, sa maladie, l’ex-reine de beauté raconte tout.

Un don de la nature ?

Pour cette rentrée, Nathalie Marquay propose au public de découvrir quelques pans de son existence dans un livre intitulé Moi, j’y crois, Mes anges, mes guides, mes prémonitions,  aux éditions Guy Trédaniel. Dans cet ouvrage, la chroniqueuse de Touche pas à mon poste évoque ainsi la manière dont elle arrive parfois à ressentir ce que l’avenir lui réserve. Dans ces pages, la compagne de Jean-Pierre Pernaut partage alors de nombreux exemples pour illustrer ce don ou cette capacité à prévoir l’imprévisible. Parmi toutes les histoires les plus marquantes, relatées par Nathalie Marquay, il y a notamment ce jour où elle sauve la vie de son mari. En effet, l’épouse de l’ancien présentateur du 13h à l’intime conviction que son époux connaît de graves problèmes de santé.

Malgré le refus de Jean-Pierre Pernaut de consulter un médecin, Nathalie Marquay insiste. Rapidement, une batterie d’examens est programmée. Pourtant, les spécialistes et le cardiologue en particulier ne trouvent rien d’alarmant dans l’état du journaliste. Convaincue du contraire, sa femme exige que l’on poursuive les investigations. Et finalement, le diagnostic va lui donner raison. En effet, Jean-Pierre Pernaut souffre d’un grave problème au cœur et devra être opéré d’urgence dans les 48 heures.

Pour les autres, mais pour elle aussi

Si Nathalie Marquay paraît avoir la capacité de lire dans les autres et d’être en contact avec ses anges protecteurs, elle possède apparemment le même don pour sa propre personne. En effet, un épisode de sa vie semble bien le prouver. Comme elle le raconte, tout commence lors d’un voyage en Martinique en 1997. Durant ce séjour, la mère de Lou et Tom ne se sent pas très bien. Après avoir consulté un grand nombre de médecins, le diagnostic tombe. Il s’agit de la dengue. Si dans certains cas, la maladie se passe sans trop d’encombres, ce n’est malheureusement pas le cas pour la jeune femme. Objeko vous explique tout dans les moindres détails.

En effet, Nathalie Marquay souffre de plus en plus ; elle est alors persuadée que ses jours sont comptés. Bien décidée à venir à bout de ce mal, elle se rend donc dans une église locale pour parler ” à l’âme de sa grand-mère « . Dans son souvenir, l’ancienne Miss France pleure pendant très longtemps devant l’autel. Elle pressent effectivement que la dengue n’est pas à l’origine de ce mal-être, mais pense plutôt avoir  » une tumeur à la tête ou une leucémie « . En sortant de l’église, elle voit le premier signe qui va peut-être l’aiguiller sur le bon chemin. Une fois dans la rue de la petite ville martiniquaise, Nathalie Marquay tombe alors nez à nez avec la pancarte d’un médecin. Rapidement, le praticien la prend en charge et n’en croit pas ses yeux. Pour lui, il est tout simplement impossible que la jeune femme soit toujours en vie avec 41 de fièvre, et  » même pas 6 de tension « .  » Je serais restée une heure chez moi ou une demi-journée, j’étais morte « .

Une prise charge rapide

Comme Nathalie Marquay le craignait, elle souffre bien de la leucémie. Immédiatement, elle est donc rapatriée en France afin de suivre un long protocole médical.  » Quand vous avez une leucémie, vous êtes obligé de faire une greffe de la moelle. Dix professeurs sont rentrés dans ma chambre et m’ont dit que j’allais devoir en faire une, mais sachant que mon frère et ma sœur n’étaient pas compatibles, il fallait chercher un donneur. Ils m’ont aussi annoncé que ça rendait stérile « .

Pourtant, Nathalie Marquay rêve de devenir mère. Pour elle, il n’est donc pas question de subir cette opération.  » Si vous enlevez mon but et ma force qui est d’avoir des enfants, je vais partir ! Vous n’avez pas le droit de m’enlever ça ! Comme je suis majeure, je peux vous signer une décharge ! « . Très touché par sa détermination, un médecin accepte de la soigner d’une autre manière. D’ailleurs, si les chances de survie étaient extrêmement minces, Nathalie Marquay est toujours là aujourd’hui et est devenue maman à deux reprises. Une histoire de laquelle chacun tirera ses propres conclusions…


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.