Nathalie Marquay-Pernaut : sa transformation physique de Miss France à chroniqueuse

Connue depuis 1987, Nathalie Marquay-Pernaut n'est pas une femme comme les autres. Elle a eu plusieurs vies en une. Voici un bref résumé de tout ce qu'elle a traversé avec succès et sans jamais s'effrondrer !

©freedom

Depuis 35 ans, Nathalie Marquay-Pernaut fait la pluie et le beau temps dans nos cœurs. On vous raconte tout sur son incroyable destin !

L’ascension fulgurante de Nathalie Marquay-Pernaut

La cuvée 1987 de Miss France est exceptionnelle. En effet, il s’agit de la première édition retransmise à la télévision. Certes, sur le plateau, c’est un peu la pagaille. Même Guy Lux en perd son latin. Agacé par les multiples erreurs de dépouillage, il a hâte que ça se termine. De son côté, Nathalie Marquay-Pernaut semble ravie de décrocher la précieuse couronne si convoitée par ses rivales. Question look, c’est vrai que si on ne nous disait pas que c’était elle, on ne la reconnaîtrait pas ! Où sont passés ses boucles ainsi que ce blond ? Loin de se contenter de son rôle de plus belle femme de France, elle va avoir pour projet de ne jamais quitter trop longtemps les écrans. Comment va-t-elle s’y prendre ? Objeko vous raconte tout !

Des années après son sacre, Geneviève de Fontenay jette un pavé dans la mare. Selon l’ancienne présidente du comité Miss France, elle n’aurait jamais dû décrocher la première place. Énervée, Nathalie Marquay-Pernaut l’atomise sur le plateau de Baba. Pour autant, elle ne devrait pas s’en faire. Juste après avoir cédé son écharpe, AB productions lui confie des petits rôles dans Salut les musclés et La Croisière foll’amour. À l’instar de sa collègue de TPMP Géraldine Maillet, elle va se servir de cette expérience pour ne plus avoir peur de la caméra. En coulisses, elle peut compter sur le soutien de son cher époux. Capable de ne pas avoir besoin de prompteur, l’ancien présentateur du 13 heures n’a jamais pu se passer d’elle… et la réciproque est vraie !

Un coup de foudre et deux enfants plus tard…

Capture d’écran (c) Miss France (c) TF1

Au début des années 2000, Nathalie Marquay-Pernaut accepte de faire partie du jury. À ses côtés, JPP semble totalement subjuguée par sa voisine de qualité. Hasard ou coïncidence, ce soir-là, c’est l’actuelle présidente du comité Miss France qui est élue. La boucle est désormais bouclée ! Des étoiles dans les yeux, elle raconte le contenu de ce spectacle haute en couleur. « Dès que je l’ai rencontré c’était le coup de foudre (…) Il y a même Foucaut qui disait ‘Dis donc Pernaut tu ne t’ennuies pas, on voit que ça discute dans le petit coin’, donc ça faisait rire tout le monde. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @la_famille_pernaut

Moins d’un an plus tard, la cigogne leur amène Lou puis Tom. Certes, leur différence d’âge a fait jaser les curieux. Pour autant, avec ses trois cadeaux du ciel, Nathalie Marquay-Pernaut vit le conte de fées dont elle avait toujours rêvé. Devenue l’épouse du roi du 13 heures, elle va avoir à cœur de le soutenir contre vents et marées. Même quand on lui prête une liaison avec Daniel Ducret, elle fera tout pour laver son honneur. De plus, n’oublions pas qu’avant que Cupidon n’intervienne, elle a lutté contre une leucémie. C’est dire si elle maîtrise le personnel des hôpitaux sur le bout des doigts. Elle leur a tenu tête pour la greffe ! Refusant de la faire, car cela la rendre stérile, elle se base sur ses pressentiments. Sa bonne étoile veillera toujours sur elle. Cancers, opération à cœur, AVC, rien n’est épargné au couple. Jusqu’à ce sombre 2 mars, il semblait indestructible…

Un anniversaire au goût amer sans Jean-Pierre…


Sur les planches, auprès de sa famille de cœur de C8, Nathalie Marquay-Pernaut nous fait rêver. On a l’impression que rien ne peut la détruire. Droite dans ses bottes, elle n’hésite pas à dézinguer la presse quand elle estime qu’ils vont beaucoup trop loin à son sujet. Maman poule, elle veille sur Lou et Tom comme le lait sur le feu.

Vous l’avez compris, quinze jours après la mort de JPP, c’est la première fois que Nathalie Marquay-Pernaut souffle amèrement sur ses 55 bougies. Sans l’amour de sa vie, le quotidien semble bien terne. Alors qu’ils avaient prévu de déménager à Antony et d’ainsi vendre leur nid, elle va tout recommencer à zéro. Souhaitons-lui bon courage dans cette épreuve. Qu’elle n’ait aucun doute. Ses abonnés, les anciens confrères de son époux sont toujours là pour elle. Entourée à jamais de toute cette indéfectible bienveillance, elle ne peut que rebondir. Suite dans le prochain numéro !