Netflix : cette décision radicale sur le partage de données qui ne va pas plaire…

Si vous avez pour habitude de vous brancher sur le compte Netflix d'un proche, préparez-vous au pire. Lassée d'avoir des usurpateurs, la plateforme de streaming réagit enfin !

© Freestocks / Unsplash

Après des années de laxisme, Netflix revoit sa copie. Cette décision prise pour dissuader les fauteurs de troubles va vous choquer !

Netflix gratuit ? C’est fini !

Après tant d’années de bons et loyaux services, Netflix serre la vis. De fait, la direction aurait eu un déclic en regardant les chiffres de 2021. Certes, en produisant elle-même une partie de ses séries ou de ses films, la plateforme de streaming se démarquait des autres. Hélas, malgré beaucoup d’efforts, des concurrents tels que Disney+ ou Amazon Prime lui font de l’ombre. Quant à HBO Max, même si ce n’est pas encore disponible en France, nul doute que son arrivée risque d’engendrer des dégâts considérables. C’est pourquoi, à l’aube de ce second trimestre 2022, des choix stratégiques s’imposent. Pour continuer à avoir un certain leadership sur ses abonnés, la société au logo noir et rouge semble prête à tout !

Netflix durcit le ton avec ses abonnés

Depuis son existence, Netflix tourne grâce au le bouche-à-oreille. Autrement dit, comme le rappelle la directrice de l’innovation produits, l’objectif était de laisser « aux personnes qui vivent ensemble la possibilité de partager leurs comptes avec des fonctionnalités comme les profils séparés et les streams simultanés pour nos abonnements Standard et Premium ». Or, elle réalise les limites de cette méthode. D’un côté, elle salue le fait que cette initiative était appréciée du public et ne regrette (presque) rien. Hélas, elle reconnaît que cela sème totalement la confusion dans la tête des clients. D’ailleurs, elle précise qu’au train où vont les choses, cela « affecte notre capacité à investir dans des séries et des films de qualité pour nos membres. » Et ça, ce n’est clairement pas possible à entendre pour tous ceux qui ont toujours respecté le règlement.

Au lieu de brasser du vent, Netflix passe à l’action. Un test va être réalisé grandeur nature dans certains endroits comme le Chili, Costa Rica et Pérou. Habitant de ces pays ou des alentours, Objeko vous précise qu’un petit supplément tarifaire d’entre 2 ou 3 euros vous permettra de lier des comptes à votre profil de base.

Cette nouveauté qui divise les abonnés

Muni d’un autre mot de passe, il sera d’autant plus complexe de se connecter à Netflix de n’importe où. D’ailleurs, si vous décidiez de créer un second compte rien qu’à vous ? L’entreprise de vidéo à la demande californienne devrait de plus en plus vous le suggérer. Bien que les cobayes soient sur un continent éloigné du nôtre, c’est le moment ou jamais de rester attentif à tous ces changements qu’Objeko vient d’évoquer. Si jamais les résultats sont concluants, les deux mesures pourraient se répandre telle une traînée de poudre.

Ce n’est pas la première fois que Netflix tente de dissuader le partage de compte. Comme on peut le découvrir sur la capture d’écran ci-dessus, un message automatique venait troubler ceux qui empruntaient les identifiants des proches. Devant se justifier d’être dans la même pièce voir le domicile de ceux qui réglaient la note à la fin du mois, ce n’était pas évident de réagir dans la seconde.

À votre avis cher lecteur d’Objeko, qu’est-ce que la plateforme de Netflix risque en procédant à une stratégie de flicage de ses abonnés ? D’en perdre ou bien d’en gagner ? Le mystère reste entier. Quoi qu’il en soit, durant les confinements, elle a fait un effet bouée de secours à ses membres. Contre un prix défiant toute concurrence, pouvoir regarder des films ou des séries nous permettait de nous changer les idées. Promis, dès qu’on en sait un peu plus, on vous racontera tout dans le prochain épisode. D’ici là, prenez soin de vous et n’oubliez pas de nous exposer votre dernier coup de cœur ! En lot de consolation, vous pouvez toujours vous tester vos connaissances en parcourant la vidéo ci-dessus.