Nicoletta dézingue son papa qui a “abusé de l’innocence” de sa maman

Dès qu’elle se met à chanter, on identifie rapidement la voix de Nicoletta car elle ne se ressemble à aucune autre. Par contre, quand on plonge dans ses souvenirs d’enfance, on se rend compte que tout n’est pas si rose !

Nicoletta : dézingue son papa qui a "abusé de l'innocence" de sa maman
© Bestimage / Voici

Impossible de résumer les cinquante ans de carrière de Nicoletta. Derrière sa voix hors du commun, elle cache de profondes fêlures.

Nicoletta, une femme marquée au fer rouge

Une relation fusionnelle

Cela fait cinq décennies que la voix de Nicoletta parcoure notre âme. En effet, impossible de ne pas avoir les larmes qui montent aux yeux lorsqu’on l’entend chanter. Fort heureusement pour nous, elle a traversé les époques sans le moindre problème. Jamais démodée puisqu’elle a assez de talent et de recul pour s’adapter à toutes les grands styles musicaux. Du reste, elle a même accepté de reprendre son tube Mamy Blue avec JoeyStarr. Mais connaissez-vous vraiment l’histoire de cette chanson ?

Nicoletta a commencé à prendre conscience qu’elle avait du talent quand elle avait à peine vingt ans. Elle quitte alors son petit village de Haute-Savoie pour rejoindre la capitale. Certes, cela lui fait peur, mais du courage, elle en a à revendre. Malheureusement, peu de temps après son arrivée, le pire se produit. Atteinte d’un cancer foudroyant, sa maman s’éteint pour rejoindre les étoiles. Ce télégramme, elle ne l’oubliera jamais.”Ce fut le plus gros choc de ma vie. (…) J’ai fait une tentative de suicide pour la rejoindre et dormir pour toujours auprès d’elle. J’ai avalé deux boîtes entières de calmants et je me suis allongée sur le lit” Après une semaine de coma, elle revient à elle. Même si son cœur saigne encore de cette douloureuse perte, elle se jure d’aller jusqu’au bout de son rêve.

Un père aux abonnés absents


Si Objeko remonte un peu dans le temps, Objeko peut vous expliquer les raisons de ce lien indéfectible d’avec sa mère. En effet, la chanteuse Nicoletta dit ouvertement qu’il n’y avait pas d’homme à la maison. Difficile de se construire avec cette absence pesante dans le cœur. Lorsqu’elle avait huit ans, elle fait cette rencontre qui changera sa vie. “Je vois un garçon qui passe sa tête dans l’arrière-boutique, j’étais chez ma marraine et il cherchait son fils. Je me dis ‘tiens, qu’est-ce que c’est que ce bonhomme, il est pas mal’. Beau monsieur ! Ma marraine m’a dit ‘Tu sais qui c’est celui-là ? C’est ton père !” 

Bouleversement, remise en question, Nicoletta a mille et une questions à poser aux femmes de sa vie. Hélas, aucun mot n’arrive à sortir de sa bouche et tout tourne en boucle dans sa tête. On lui aurait donc menti, mais pourquoi ? “Quel choc ! On m’avait dit que mon père était mort à la guerre comme mes oncles”. Prenant son courage à deux mains, elle décide de ne prévenir personne et  d’entreprendre la conversation avec ce mystérieux monsieur. ” Je me dis, je vais lui dire bonjour puisque c’est mon papa. J’ai rigolé… jaune. Je lui dis ‘Bonjour papa’ et il a fait ‘Eh m*rd*”. Vaccinée à vie, elle aura cette phrase caustique qui résume bien la choseÇa n’est pas grave. Ça m’a donné l’occasion de t*er le père. Ça a été parfait. Je n’ai plus voulu en entendre parler.”

Ce drame enfoui au fond d’elle

À la maison, Nicoletta va donc concentrer son amour sur sa maman. “Je n’en ai longtemps rien su, mais j’ai vite pris conscience qu’elle n’était pas une mère comme les autres, avec l’esprit d’une enfant dans le corps d’une jeune fille.” Hélas, à l’école, elle doit subir les remarques de ses petits camarades à ce sujet. Fort heureusement, elle fait preuve d’une extrême maturité pour son âge et fait preuve d’un courage exemplaire. ” A l’école, j’ai subi des humiliations qui ont forgé mon caractère. (…) J’ai dû apprivoiser mes douleurs et apprendre à éclore.

Il faut dire que dans petite village situé en Haute-Savoie, tout le monde se connait. Les rumeurs se diffusent presque aussi vite d’une traînée de poudre. Aussi, en ce qui concerne sa conception, elle tient à nous donner cette vérité qui fait l’effet d’une bombe “Mon géniteur résidait à dix mètres de chez moi, un jardin nous séparait. Il connaissait ma mère, elle a dit ‘oui’, il ne l’a pas forcé. Ma mère n’a jamais rien nié.”

Aujourd’hui, Nicoletta en veut à celui qui a nuit à l’innocence de sa chère maman le soir du bal du 14 juillet. Cependant, elle tient à nous préciser ce petit détail surprenant “La mère de mon géniteur est restée la meilleure amie de ma grand-mère”. Et sa mamie, c’était quelqu’un qui a énormément compté dans son éducation. Elle la respecte et chérit son souvenir à jamais “A la fête des mères, je faisais toujours deux cadeaux à l’école du village”  


Avatar

Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.