Nouveau cauchemar pour Intermarché : ce produit de l’été doit être ramené en urgence, il s’agit de glaces

Alors que la canicule continue de faire des dégâts, nous apprenons à l'instant que ces produits d'Intermarché sont toxiques. Donc, Objeko va vous expliquer le pourquoi du comment d'un tel scandale sanitaire !

© Intermarché-Nouveau cauchemar pour Intermarché : ce produit de l’été doit être ramené en urgence, il s’agit de glaces

Faire ses courses à mini prix, c’est possible chez Intermarché. Or, cette histoire de rappel de produits ne sent pas bon. On fait le point !

Intermarché en panique !

Comme l’atteste cette publicité, Intermarché a le vent en loupe. Après avoir passé une commande en ligne, elle arrive quelques heures plus tard à notre domicile. Si vous avez un véhicule, vous pouvez aussi vous organiser avec un peu d’avance. Alors que la Covid-19 recommence à faire des siennes, nous faisons également face à une vague de chaleur hors norme. Résultat des courses, la sécheresse et les incendies ne sont que la pointe visible de l’iceberg. Nos rares moments d’apaisement proviennent de notre alimentation.

Pour les becs sucrés, ce rappel de produit est une catastrophe. Dans une moindre mesure, cela nous évoque le scandale autour des chocolats Kinder. Après la récolte des œufs à Pâques, les petits et grands gourmands avaient dû faire le tri parmi les références et les dates de péremption. Aïe… est-ce que le scénario se reproduit chez Intermarché ? Objeko vous explique les tenants et les aboutissants de cette sombre affaire !

Alerte rouge ! Ces glaces d’Intermarché sont dangereuses !

Chez Intermarché, le rayon des glaces titille la curiosité des gourmands. Et pour cause, il y a tellement de choix qu’on en perd notre latin. Attention, ici, l’équipe d’Objeko tient à préciser qu’elle parle bien de la marque distributeur. Que ce soit pour les lardons pour accompagner nos pâtes ou nos pla*sirs sucrés de fin de repas, Adélice met les petits plats dans les grands. Vous l’avez compris sans qu’on vous fasse de dessin, il y en a pour tous les goûts. Aussi, en découvrant ce parfum, on en a l’eau à la bouche. Comment passer à côté de ce merveilleux mélange de chocolat blanc et de fruits rouges ? Hélas le fabricant préfère tirer la sonnette d’alarme plutôt de subir un rejet de la part du consommateur. Ces trois lots de quatre exemplaires (040 22, 104 22 et 167 22) possèderaient un ingrédient dangereux.

Comment est-ce possible que des morceaux de bois aient pu se glisser dans la recette initiale ? Quoiqu’il en soit, Intermarché préfère être transparent avec ses clients. Pas question de les perdre en pratiquant la politique de l’autruche.  On l’a vu par le passé, cela a joué un mauvais tour à la marque de pizza Buitoni. « En raison du risque de blessures/effets indésirables suite à l’ingestion de ce produit, par précaution il est recommandé aux personnes qui [en] détiendraient de ne pas les consommer » une fois sur place, n’ayez pas honte de vous présenter à l’accueil et de réclamer votre remboursement.