Nouvelle aide exceptionnelle de rentrée : allez-vous recevoir les 150 euros ? Les concernés

Le 3 août dernier, contre le projet du gouvernement, le Sénat a voté la l’établissement d’une aide exceptionnelle de 150 €, dédiée aux allocataires de la prime d’activité. Objeko vous donne tous les détails à ce sujet.

© Istock-Nouvelle aide exceptionnelle de rentrée : allez-vous recevoir les 150 euros ? Les concernés

C’est ce qu’on appelle un rebondissement et ils sont fréquents en politique. Le 3 août dernier, vers 1h du matin s’est déroulé l’examen de la deuxième partie des mesures au sujet le projet de loi pouvoir d’achat. Parmi les propositions adoptées, le Sénat a voté l’établissement d’une aide exceptionnelle de 150 euros pour les personnes qui bénéficient de la prime d’activité contre la volonté du gouvernement.

Aide: Une mesure votée par le Sénat contre l’avis du gouvernement

Au départ, le gouvernement prévoyait une prime inflation, anciennement nommé chèque alimentaire et aide exceptionnelle de rentrée, pour les allocataires de minimas sociaux (étudiants boursiers, RSA, APL…), soit plus de 7 millions de foyers. Son montant avait été établi à 100 euros par foyer, auxquels devaient se rajouter 50€ par enfant à charge.

Une proposition qui n’a pas séduit les sénateurs, à majorité Les Républicains (LR), et qui a suscité des débats. Le sénateur LR Jean-François Husson soulignait dans un rapport que cette aide de rentrée aurait été « la quatrième allocation ponctuelle versée aux ménages modestes depuis le printemps 2020 ». Une aide estimée trop coûteuse et peu efficace.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Sénat (@senat_fr)

 

Ainsi, il estimait qu’il fallait « concentrer l’effort budgétaire sur le soutien au pouvoir d’achat des salariés, qui sont exclus du dispositif proposé ». Une opinion qui a été suivie par d’autres sénateurs. Cette aide devrait concerner environ 4,5 millions de foyers. Le versement sera étalé sur trois mois, pour 50 euros par mois, a indiqué le journal Le Figaro.

Quelles sont les personnes qui vont en bénéficier ?

D’habitude, les bénéficiaires de la prime d’activité sont des individus qui peuvent justifier d’une activité professionnelle et recevant des revenus modestes. Pour l’obtenir, plusieurs conditions sont demandées par la CAF :

  • Être majeur ;
  • Exercer une activité professionnelle et toucher des revenus modestes, ou être indemnisé au titre du chômage partiel/technique ;
  • Habiter en France ou dans les département d’outre-mer ;
  • Être français ou citoyen de l’Espace économique européen. Aujourd’hui, cette aide financière exceptionnelle de 150 euros, votée par le Sénat, est réservée aux bénéficiaires de la prime d’activité, auxquels sont intégrés les bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé. Les parlementaires n’ont plus qu’à se mettre d’accord sur le texte, ce qui d’après un conseiller de l’exécutif à peu de chance d’aboutir, a détaillé les journalistes de RMC.

Ces derniers mois, le sujet du pouvoir d’achat est devenu un enjeu fondamental. Les débats ont été vifs à l’Assemblée Nationale, notamment sur la question du SMIC. Sans majorité absolue, le gouvernement n’a pas d’autres choix que de faire des compromis. Jusqu’à présent, ce sont surtout les parlementaire LR qui ont servi de force d’appoint. Dans les semaines et mois à venir, Objeko ne manquera pas de vous tenir au courant de l’actualité politique et sociale.