Nouvelle prime de 1000 euros pour les demandeurs d’emploi : comment la percevoir ?

Vous êtes demandeurs d’emploi ? Cette prime de 1 000 euros, mise en place par Elisabeth Borne, ministre du Travail, vous est peut-être réservée. Découvrez les conditions requises pour en bénéficier.

Nouvelle prime de 1000 euros pour les demandeurs d’emploi : comment la percevoir ?
© krakenimages / Unsplash

Prime de 1 000 euros : dans quelles conditions l’obtenir ? En effet, lorsque l’Etat fait un geste, il fait toujours l’objet d’un encadrement précis. Et c’est bien normal, la rédaction vous l’accorde. Cela est sans doute fait dans le but de limiter les abus notamment. Mais aussi, et surtout, afin d’œuvrer à encourager les bénéficiaires dans un sens bien précis. Il ne s’agit pas moins d’une aide que d’un investissement pour le gouvernement. Dans le cadre de cette prime de 1 000 euros pour les demandeurs d’emploi, c’est par exemple aussi un geste pour les entreprises et leurs offres de formations qui se dessine. Objeko vous dit donc tout ce qu’il faut savoir pour bénéficier de cette prime de 1 000 euros, réservées aux chômeurs.

Prime de 1 000 euros : qui est concerné ?

Les chômeurs de longue durée sont les cibles de cette prime. Elle est mise en place par le plan d’Elisabeth Borne, la ministre du Travail. En effet, elle faisait l’annonce de cette prime le 7 octobre 2021. En donnant des détails précis, notamment sur le plateau de BFMTV. Les demandeurs d’emploi inscrits au fichier pôle emploi depuis plus d’un an pourront alors en faire la demande. Mais il convient de prendre en compte d’autres critères d’éligibilité. Car, cette prime s’offre aux personnes qui vont accepter de se former à des métiers en mal de recrutement. Objeko vous le disait, le gouvernement travaille sur deux problèmes à la fois.

C’est donc en partie une manière pour le gouvernement de lever à la fois un frein financier pour les chômeurs de longue durée. Après tout, lorsque l’on recherche du travail, il est naturel de ne pas avoir suffisent de fonds pour se déplacer à la rencontre d’éventuel recruteurs. Ou d’accepter une formation peu rémunérée quand bien même elle déboucherait sur une embauche. Mais c’est aussi une manière d’accompagner les entreprises, qui offrent des formations, à trouver des salariés. Les entreprises sont donc régulièrement saluées par la ministre du Travail. Notamment dans le cadre de son plan « 1 jeune 1 solution » qui accompagne les plus jeunes chômeurs à trouver des contrats d’apprentissage.

Comment bénéficier de cette prime ?

Mais alors, quels sont les critères d’éligibilité pour bénéficier de cette prime de 1 000 euros ? Et bien ils sont multiples. D’abord, les demandeurs d’emploi de longue durée devront justifier d’une inscription à une formation spécifique. C’est-à-dire une formation qui fait partie de ces métiers qui recrutent et qui sont en mal de salariés. Ensuite, à l’issue de la formation, ils devront justifier d’une promesse d’embauche. Sans ces deux critères, qui s’ajoutent au fait d’être un demandeur d’emploi depuis plus d’un an, la prime de 1 000 euros n’est pas accessible.

Une fois tous les critères remplis, la prime se distribue en deux temps. Dans un premier temps, les demandeurs d’emploi de longue durée toucheront 500 euros. Cela en présentant leur contrat de formation. Contrat de formation qui devra donc faire partie de la liste des métiers de ces entreprises dont le ministère du Travail entend aider à trouver des salariés. Puis, dans un second temps, la formation devra aboutir sur une promesse d’embauche. Et seulement sous ces conditions, les chômeurs de longue durée, formés, pourront bénéficier des 500 euros supplémentaires.

Le but d’Elisabeth Borne est clair et elle l’assume pleinement. Elle souhaite « inciter les demandeurs d’emploi de longue durée à aller vers des formations en entreprise ». Mais également vers des formations dans des filières qui recrutent. Objeko vous l’accorde, faire baisser les courbes du chômage en France c’est un problème double. Les demandeurs d’emploi et les entreprises qui peinent à recruter sont au cœur de cette délicate équation. Pour le moment, au 27 décembre 2021, le plan d’Elisabeth Borne semble fonctionner. En effet, ce sont 210 000 demandeurs d’emploi qui quittent les services de Pôle Emploi. Et chez les jeunes aussi, le chômage recule grandement. Depuis plus de 15 ans, il n’avait jamais été aussi bas.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.