Olivier Delacroix évoque le décès de son fils à 2 mois et le harcèlement de sa fille, bouleversée par plusieurs drames

Le destin n’a pas été clément avec lui, c’est le moins que l’on puisse dire. Certains ont une belle carrière, mais une vie privée plus triste. Objeko vous raconte les drames de sa vie…

Olivier Delacroix : sa vie personnelle bouleversée par plusieurs drames
© ABACA

Olivier Delacroix est un célèbre animateur qui a très bien réussi dans le PAF. Malheureusement, sa vie personnelle a été jalonnée de drames. Celui-ci a été très courageux pour surmonter le décès de son bébé de deux mois et le harcèlement de sa fille. L’homme est un véritable exemple, dont il faut s’inspirer…

Olivier Delacroix est une personne profondément humaine…

Olivier Delacroix a débuté tout en bas de l’échelle. En effet, à son arrivée dans le monde professionnel, celui-ci était régisseur. Ainsi, il a travaillé pour TF1 dans les émissions ʺLe Juste Prixʺ et ʺCiel mon mardiʺ. Notamment, aux côtés de Christophe Dechavanne dans les années 90. C’est dans ʺLe vrai Journalʺ que les téléspectateurs découvrent l’animateur. Olivier Delacroix a collaboré sur beaucoup de programmes comme le ʺTéléthonʺ, ʺAlcootestʺ, ʺNouveaux regardsʺ. Par ailleurs, celui-ci est également chanteur dans le groupe de rock « Black Maria ». L’animateur travaille aussi à la radio ʺPartageons nos expériences de vie » sur Europe 1. De plus, comme il a de multiples talents, il a également écrit deux livres ʺNos chemins sont semés de rencontresʺ et ʺParce qu’il y a les femmesʺ. Vous pourrez y découvrir les moments difficiles de sa vie.

Son bébé partit trop tôt vers les étoiles…

Il n’y aurait pas eu meilleur présentateur qu’Olivier Delacroix pour prendre en charge le programme ʺDans les yeux d’Olivierʺ sur France 2. En effet, celui-ci va au contact des gens qui ont vécu des drames, un peu comme lui. Cet homme est très empathique avec les personnes qu’ils rencontrent, car il a beaucoup souffert dans sa vie privée. Lorsque son petit garçon de deux mois décède, c’est le bouleversement. Il a fait des révélations à Jean-Marc Morandini sur CNews. Son bébé est né avec une malformation cardiaque et celle-ci lui aura été fatale. Bien sûr, le temps qui passe apaise les souffrances, mais on n’oublie jamais la perte d’un enfant. Olivier Delacroix avait confié aux journalistes : « Mon fils devrait avoir 17 ans, je devrais aller au Parc des Princes mardi avec lui ; alors évidemment ça vous traverse l’esprit plusieurs fois dans la journée et il faut apprendre à dompter la peur du vide ».

Sa fille harcelée !

Olivier Delacroix a perdu un enfant, mais il a aussi failli perdre sa fille en quelque sorte. En effet, celle-ci se prénomme Tess et a subi des violences à l’école. La jeune femme est toujours traumatisée par cette période de sa vie et elle y pense constamment. De ce fait, le présentateur est devenu un papa poule. Il répond à tous ses désirs et il n’hésite pas à l’affirmer lui-même : « Je suis un peu trop le pote, pas assez le père (…) Tess me mène par le bout du nez. Et je cède souvent. C’est une petite fille qui a subi du harcèlement scolaire. Elle est passée par des trucs pas faciles, parce qu’elle est extrêmement timide. J’ai donc tendance à vouloir lui faire plaisir ».

Avec sa femme, ils sont soudés comme jamais…

Quand on dit que certaines personnes n’ont pas de chance dans la vie, on confirme. Olivier Delacroix a également perdu son père qui s’est suicidé. Ce fut très difficile pour lui de continuer à vivre. Mais, heureusement, il n’a jamais été seul et a toujours été soutenu par sa femme. Le couple a fait bloc pour surmonter toutes ces épreuves.

Le père d’Olivier Delacroix s’est suicidé

Le plus triste dans tout ça, c’est que le père de l’animateur a mis fin à ses jours deux ans avant le décès de son bébé. Totalement bouleversé, il avait confié : « Perdre un père est une douleur profonde. Perdre un enfant est un naufrage. Dans la mort, il y a ce ‘jamais plus’ que je n’arrive pas à accepter. Je n’ai pas d’idée précise de l’après, mais j’ai le sentiment que je les retrouverai ». On a l’impression que le sort s’est acharné sur sa famille. De ce fait, il a une haine en lui contre Dieu. Il avait expliqué : « Cette colère est liée à ces événements-là, mais aussi à d’autres choses. J’ai du mal à comprendre le sens de certaines choses. J’ai du mal à relier ça à l’existence d’un dieu protecteur et juste ».

En plus de ses nombreuses activités, il s’engage également contre les violences faites aux femmes. Toute la rédaction d’Objeko le félicite pour ses actions. En effet, il a énormément de mérite de réussir à sortir la tête de l’eau et en plus d’aider son prochain. Il en a d’ailleurs parlé dans son magazine ʺIls font bouger les lignesʺ sur France 5 et il ne compte pas s’arrêter là.


Celine Cossa

A la base, chargée de communication dans l’édition, j’ai donc déjà une expérience dans l’écriture et l’image. De nature très curieuse, je me suis toujours intéressée aux médias, à l’actualité et à la culture au sens large. Ainsi, associer mon amour des mots et mon goût pour les news a été une évidence !