Olivier Duhamel accusé d’inceste, les dernières révélations de Bernard Kouchner à la police !

Mardi 23 mars, la police a entendu Bernard Kouchner. Témoin-clé dans cette affaire, il a livré des informations de haute importance.

© Cedric Perrin / Bestimage / Femme Actuelle

D’après nos confrères du Journal du dimanche, l’ancien ministre s’est exprimé par rapport aux accusations de sa fille parues dans son livre. Il s’agit de la dernière étape avec qu’Olivier Duhamel ne se rende à son tour au commissariat.

« J’ai l’impression que la boucle est bouclée »

Suite à la publication du livre de sa fille Camille Kouchner, la police a souhaité entendre Bernard Kouchner. Camille Kouchner a en effet proféré de graves accusations dans son ouvrage « La familia grand ». Rédigé après la mort de sa mère, Evelyne Pisier, en 2017. « J’ai l’impression que la boucle est bouclée, d’une certaine manière », a-t-elle lâchée.

« A partir de 14 ans les choses ont basculé pour moi’

« J’arrive aujourd’hui à accepter de rencontrer à nouveau la petite fille gaie que j’étais petite. Je n’avais plus le droit d’être gaie pendant très longtemps, je n’avais plus le droit au bonheur ». En racontant l’histoire de sa famille, et ce qu’a vécu son frère jumeau, elle a pu se libérer et « retrouver les années » d’avant. « Je me dis : ‘mais en fait, à partir de 14 ans les choses ont basculé pour moi’. Avant on était très heureux, vraiment très heureux.« , a-t-elle ainsi poursuivi.

« Trouver les clés et ne pas s’enfermer dans la culpabilité. »

Camille Kouchner a vécu un véritable enfer pendant son enfance. En effet, son frère jumeau Victor a subi l’i*ceste de la part de son beau-père. Et sa mère a fermé les yeux. « L’i*ceste, ça ravage la famille ». En écrivant ce livre, elle « espère faire du bien » à sa famille, celle qu’elle « aime », tient-elle à préciser. « Et j’attends aussi que ce livre aide tous les cousins, les tantes, que l’on se retrouve dans ce récit pour trouver les clés et ne pas s’enfermer dans la culpabilité. », ajoute-t-elle également.

Une enquête préliminaire ouverte le 5 janvier dernier

Depuis 5 janvier 2021, le parquet de Paris a ouvert un enquête préliminaire pour « viols et agressions se*uelles par personne ayant autorité sur un mineur de 15 ans et viols et agressions se*uelles par personne ayant autorité » à l’encontre d’Olivier Duhamel.

L’explosive histoire de La Familia grande

Le 7 janvier soit deux jours plus tard, le livre de Camille Kouchner La Familia grande, sortait en librairies. Olivier Duhamel nie ces accusations en bloc. Il se justifie en expliquant qu’il s’agit d’une histoire d’amour consentie.

Jusqu’à présent, Bernard Kouchner, cofondateur de Médecins sans frontières et ancien ministre des Affaires Étrangères de Nicolas Sarkozy, ne s’était pas exprimé sur cette affaire. D’ailleurs, dans son livre La Familia grande, Camille Kouchner reproche à son père son absence. Il est vrai qu’au moment des faits, ce dernier était très occupé avec la campagne présidentielle de François Mitterrand.

Olivier Duhamel: Il voulait carrément « lui péter la gueule »

D’après le Journal du Dimanche, Bernard Kouchner aurait confirmé ses dires pendant son audition au commissariat mardi 23 mars. L’ancien ministre n’aurait appris les v*ols de son fils qu’en 2021, juste avant que ce dernier porte plainte le 26 janvier dernier. Et comme l’indique Camille Kouchner dans son livre, sa réaction a été radicale. Au sein de la rédaction d’Objeko, elle nous a surpris. En effet, Bernard Kouchner aurait lâché vouloir « péter la gueule » d’Olivier Duhamel. Mais il a finalement changé d’avis. Car par respect pour son fils, il s’est dit que ce n’était pas la meilleure des options. Au sein de la rédaction d’Objeko, on le comprend tout-à-fait. D’autant plus que la prochaine étape maintenant, c’est l’audition d’Olivier Duhamel. Affaire à suivre…