» Où va tout l’argent ? « : Gérard Lanvin balance un gros coup de gueule sur TF1, découvrez la vidéo !

Face à la journaliste Audrey Crespo-Mara dans l’émission Sept à huit, diffusé le 18 avril dernier, Gérard Lanvin a balancé un gros coup de gueule. Ce sont les hommes politiques qui étaient visés. Le célèbre acteur a critiqué la manière dont la France est gérée depuis de nombreuses années. Objeko revient sur cette interview qui a fait le buzz.

© Maxppp / Le Parisien

Le 18 avril dernier, la journaliste Audrey Crespo-Mara a interrogé le comédien Gérard Lanvin pour la rubrique le « Portrait de la semaine » diffusé dans l’émission Sept à huit sur TF1. Le comédien est, en ce moment, en pleine période de promotion de disque qui doit sortir le 21 mai prochain. On a déjà pu le voir dans plusieurs médias. Cet album s’appelle Ici-Bas. Il est le résultat d’une collaboration avec son fils qui s’appelle Manu.

Gérard Lanvin sort un album décapant !

A travers cet album, le père et le fils en profitent pour se lâcher complètement. Ils s’en prennent notamment aux trois derniers chefs de l’Etat : Nicolas Sarkozy, François Hollande et Emmanuel Macron. L’acteur a accumulé de nombreux petits carnets noirs dans lesquels il cumulait des textes au vitriol.

 

Gérard Lanvin est connu pour ne pas avoir sa langue dans la poche. Il critique beaucoup la société actuelle mais aussi pour parler des violences faites aux femmes. Dans ce sept à huit exceptionnel, dont certains extraits ont été diffusés sur Twitter, Gérard Lanvin a poussé un coup de gueule sur l’époque « déconcertante » et « affligeante », mais également sur la façon dont le gouvernement s’occupe du pays qu’il a quitté en pleine période de Covid-19.

Les critiques de Gérard Lanvin à l’égard du gouvernement

Depuis plusieurs années, l’homme vit à Marrakech. Une ville qu’il affectionne particulièrement comme de nombreux Français. Il vous dire que la Ville Rouge ne manque pas d’atout avec son climat agréable et le coût de la vie faible. Dans cette interview, Gérard Lanvin n’y a pas de main morte.

L’homme considère : « qu’aujourd’hui, on s’aperçoit que rien ne marche ». D’après lui, « les hôpitaux, en passant par les flics et les pompiers » sont en « manque de tout ». « Tous les mecs sont dans des difficultés majeures alors qu’ils ont des exercices à faire pour nous tous et qui sont l’essentiel », a-t-il regretté, en précisant que « les flics sont des gens importants et essentiels » et que « les pompiers n’ont pas de matériel » pour faire bien leurs différentes missions.

Gérard, l’enragé

Même point de vue concernant les hôpitaux, qui sont, selon lui, délaissés par les hommes politiques depuis longtemps. « Ça fait 30 ans que j’entends le personnel soignant protester concernant les conditions de travail et les rémunérations. Ce n’est pas d’aujourd’hui », enrage Gérard Lanvin, en soulignant que l’État « leur a supprimé » plusieurs avantages au fil du temps.

 

« Mais, où va tout l’argent qu’on nous demande de donner ? Tous ces impôts qu’on paye ? Tout… M**de. On s’en aperçoit actuellement ! Avec ce problème de Covid-19, tout a été révélé. C’est une honte ! », s’est-il plaint, très en colère, comme on peut le voir certaines séquences.

La parole de Gérard Lanvin porte. C’est acteur populaire et très chevronné. Il est né en 1950 à Boulogne-Billancourt. Fils d’une famille aisée de la banlieue parisienne, il conteste l’éducation bourgeoise de ses parents et souhaite vivre une vie d’artiste. D’abord forain, il fait la connaissance de Coluche qui lui propose de faire du cinéma en lui donnant le rôle du chevalier blanc dans le film « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine » en 1977.

Il connaît un énorme succès grâce à « Marche à l’ombre » de Michel Blanc, et « Le fils préféré » de Nicole Garcia en 1994, pour lequel il décroche le césar du meilleur acteur. Uni depuis les années 1980 avec une chanteuse de disco qui s’appelle Jennifer, il est le père de deux garçons, Manu et Léo.

 

Il met souvent en avant sa femme dans les interviews, en disant qu’elle a toujours été à ses côtés. En 2013, après avoir joué dans plusieurs comédies populaires, le comédien joue le ténébreux Geoffrey de Peyrac dans une nouvelle version des films d’Angélique. Le 21 mai 2021, Manu Lanvin va éditer avec son père Gérard Lanvin un album très attendu. Composé et produit par son fils, c’est Gérard Lanvin qui interprète toutes les chansons de l’album.