« Papa, tu vas mourir ? »: Jean Castex doit affronter l’angoisse et le désespoir de ses filles

Dans le magazine Society, paru cette semaine, Jean Castex se souvient de cette période.

Jean Castex doit affronter l’angoisse et le désespoir de ses filles
Source : Jean Castex. - Thomas COEX

Dans le magazine d’actualité Society, le premier ministre Jean Castex s’est rappelé ce jour d’avril 2020 où il a indiqué à ses filles qu’il allait à Paris pour devenir l’homme du déconfinement. Un moment très émouvant qu’Objeko vous raconte tous les détails.

Le 4 avril 2020, la vie de Jean Castex a basculé. En effet, ce jour-là, il reçoit un coup de téléphone particulier. C’est le cabinet du premier Ministre, Edouard Philippe qui cherche à le joindre. La mission qu’on lui propose à ce moment-là est de s’occuper du futur déconfinement. Durant cette période, l’hexagone est confiné depuis 3 semaines pour essayer de juguler la diffusion du Covid-19. 

L’inquiétude des filles de Jean Castex

Dans le magazine Society, paru cette semaine, Jean Castex se souvient de cette période. On l’appelle et on lui dit alors : « voilà, on cherche une personne qui connaisse la santé mais qui soit également capable d’organiser l’après ». En grand républicain, l’homme accepte la mission très vite. Cela ne l’empêche pas d’avoir des doutes au fond de lui. « Lorsque l’on est un serviteur de l’Etat, on est là pour servir. Mais je ne suis pas certain de savoir ce qu’on attend de moi », explique-t-il.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Castex (@jcastexpm)

 

Il souligne alors la réaction de ses enfants lorsqu’il a dit qu’il partait de Prades pour aller à Paris. « Mais tu vas mourir ? » Des mots vraiment émouvants qui montrent de la crainte de ses filles. Pour mémoire, celui qui est maintenant Premier ministre est père de quatre filles qui se nomment Léa, Eugénie, Pauline et Lise.

La nouvelle vie de Jean Castex

En quelques jours, Jean Castex arrive dans la capitale. En avril 2020, la ville est totalement confinée. Peu de transports circulent. Il a été contraint de demander aux services du premier ministre que l’on en voie un véhicule pour venir le chercher. « Sur l’autoroute A75, c’est dingue, on croise une voiture tous les 30 km. Ça me marque cette autoroute totalement vide, » révèle-t-il. C’est grâce à son épouse qu’il a pu déjeuner sur la route, car les restaurants d’autoroute étaient clos. « Heureusement, elle m’avait préparé un sandwich », évoque-t-il, ému.

Un parcours hors normes

Jean Castex a connu une ascension fulgurante vers le sommet de l’Etat. Il est né en 1965 à Vic-Fezensac dans le département du Gers. Sa mère est enseignante et son papa cadre commercial. Vite, il emprunte le même parcours que son grand-père, Marc Castex, qui fut maire de Vic-Fezensac (1971–1989) mais aussi sénateur du Gers (1980–1989). Il se prend de passion pour la politique. Il décroche alors un diplôme dans le prestigieux Institut d’Etudes Politiques de Paris, il suit des cours à l’ENA, en 1991.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Castex (@jcastexpm)

Le haut fonctionnaire réalise une belle carrière à la Cour des Comptes, où il va passe par plusieurs postes. Entre 2006 et 2008, il devient le directeur du cabinet de Xavier Bertrand, qui est ministre de la Santé et des Solidarités puis ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité. Nicolas Sarkozy est alors président de la République.

Au niveau local, il est très attaché à ses racines. En 2008, il devient maire de la bourgade de Prades, dans le département des Pyrénées-Orientales. Très investi dans son territoire, en 2015, il est élu conseiller départemental des Pyrénées-Orientales. En mars 2020, durant les élections municipales, il est réélu maire dès le premier tour. Un bel exploit !

Des fonctions importantes au sommet de l’Etat

En 2011, il est nommé Secrétaire général adjoint de la présidence de la République, jusqu’en mai 2012.Puis, en 2017, il devient délégué interministériel aux Jeux Olympiques 2024 à Paris. Il est responsable de l’Agence nationale du sport depuis 2019. En avril 2020, Jean Castex est donc chargé d’examiner les multiples stratégies de déconfinement.


Le 3 juillet 2020, Jean Castex est nommé Premier ministre par Emmanuel Macron, après la démission d’Edouard Philippe. Une ascension très rapide au sommet de l’Etat. Au niveau de sa vie privée, Jean Castex est marié à Sandra Ribelaygue depuis 1998. Le couple a donc quatre filles. Actuellement, Jean Castex est toujours affairé à la gestion de la crise sanitaire.

 


Pierre Lefort

Pierre Lefort

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.