Papier toilette, cahiers… : voici pourquoi le prix du papier flambe

La rentrée scolaire risque de coûter très cher cette année. Le prix du papier grimpe et cela ne devrait faire qu'empirer... Explications.

© AFP – FREDERICK FLORIN

Le prix du papier est en hausse et cela commence à se faire ressentir sur le porte-monnaie des Français. C’est un sujet d’autant plus préoccupant que la hausse va se poursuivre. Et que la rentrée scolaire, qui coûte déjà si cher aux familles, va être lourdement impactée par cette hausse. En effet, les listes de fournitures scolaires des enfants et des étudiants contiennent feuilles et cahiers en pagaille. Mais les familles ne sont pas les seules qui vont devoir faire avec la hausse du prix du papier. Car elle implique aussi une hausse du carton par exemple ou encore du papier toilette. Les tarifs de ces produits de première nécessité flambent et ce ne serait que le début. Objeko vous invite à connaître tous les détails de ce phénomène qui va encore compliquer la vie des Français.

La hausse du prix du papier ne fait que commencer

Certains se sont sans doute déjà rendu compte que le prix du papier battait des records. Et pour cause, nos confrères du magazine en ligne Actu Orange indiquent que la hausse est effective depuis le début de l’année. Bientôt six mois donc que les prix ne cessent de grimper. D’une part, la demande en hausse des produits papiers pendant les confinements peuvent être l’une des raisons de cette flambée des prix. Mais elle ne suffisait pas à expliquer un tel phénomène à elle seule. Et pour cause, ce sont diverses raisons qui sont listées chez nos confrères. D’une part, la demande n’est pas à considérer sans le paramètre du transport des marchandises. Transports rendus difficiles pendant les confinements et perturbés depuis. Ensuite, la rareté du bois joue un rôle fondamental.

En effet, les lecteurs d’Objeko n’ignorent pas que pour produire du papier, c’est du bois dont nous avons besoin. Or, si la matière première vient à manquer, le produit transformé se fait plus rare. Et qui dit rareté dit augmentation des prix. De plus, ce contexte inédit de hausse du prix du papier croise d’autre contextes eux aussi uniques. Celui de la guerre en Ukraine notamment qui commence à peine à avoir des conséquences économiques en Europe et dans le monde. D’ici quelques mois, la sécurité alimentaire mondiale sera menacée par ce conflit armé. Et le réchauffement climatique qui empire ne fera qu’aggraver une situation déjà précaire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par db-group.be (@dbgroup.be)

Enfin, pour ne pas arranger les choses, la fabrication de papier tourne au ralenti à cause de problèmes plus techniques et mécaniques. Encore une fois, la guerre en Ukraine n’est pas étrangère à la hausse du prix du papier selon cet axe. Car ce conflit a fait grimper les factures d’électricité et de gaz en Europe. Or, pour fabriquer du papier, ce sont énormément d’énergie qui sont sollicitées.

Les répercussions de cette augmentation

Comme l’inflation a pu nous l’apprendre depuis plusieurs mois maintenant, tout est interconnecté en économie. Si le prix du papier augmente, il ne faudra donc pas s’attendre à ce que cela ne modifie pas d’autres paramètres. Des paramètres qui risquent encore une fois de retomber sur le coin de la tête du citoyen lambda. Toujours d’après les recherches de nos confrères chez Actu Orange, les conséquences risquent d’être tendues. D’une part, la hausse du prix du papier va mettre à mal les marges des sociétés de production. Sans pour autant les rendre inexistantes puisque, comme Objeko vous le disait, ce sont les consommateurs qui vont payer le prix fort à la fin de la chaîne de cause à effet.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par db-group.be (@dbgroup.be)

En somme, la rentrée scolaire risque d’être très délicate. Acheter livres et cahiers va revenir à des prix encore jamais vus par les Français. L’inflation a effectivement un impact sur tous les secteurs de la consommation. Et certains domaines sont encore mieux protégés que d’autres. Mais à terme, les conséquences de la guerre en Ukraine, de la surconsommation et du réchauffement climatique font s’étendre absolument partout. D’autant que les populations ne vont pas conserver les mêmes habitudes de consommation face à la crise. La hausse des prix du papier, comme dans d’autres secteurs, aura finalement des conséquences globales qui pourront tôt ou tard retomber sur l’industrie.

Seul bémol, le papier toilette risque de ne pas voir ses ventes baisser malgré la hausse du prix du papier. Un produit de première nécessité qui risque donc d’être au cœur des prochains débats sur le pouvoir d’achat. Surtout si la crise se transforme en pénurie de papier…