Pas vu à la télé : Koh-Lanta, voici le véritable quotidien des aventuriers éliminés sur l’île des bannis

Pour cette nouvelle saison de Koh-Lanta, une île très spéciale a fait son apparition. Certains aventuriers se retrouvent effectivement sur « l’île des bannis ». Découvrez le quotidien des candidats sur ce lieu où les heures semblent interminables.

Koh-Lanta : Découvrez le véritable quotidien jamais diffusé dans Koh-Lanta des aventuriers sur l'ile des bannis
© TF1

Pour cette nouvelle saison de Koh-Lanta, la légende, un lieu en particulier retient l’attention de tous les téléspectateurs. Alors que les autres candidats continuent les épreuves sur l’île principale, certains se voient effectivement contraints de rester sur l’île des bannis. Objeko vous propose donc aujourd’hui de découvrir comment les aventuriers passent leur temps dans ce lieu balayé par le vent et sur lequel les heures paraissent très longues.

Koh-Lanta : l’île des bannis, un lieu qui porte bien son nom

Une attente insoutenable

Lorsque le jeu en décide, certains candidats se retrouvent effectivement sur l’île des bannis. Une expérience au loin d’être agréable qui nécessite des nerfs d’acier. Parmi les aventuriers récemment retenus sur ce petit bout de terre, Cindy Poumeyrol, Ugo, Karima, Patrick, et même Maxime ont dû prendre leur mal en patience pour ne pas craquer dans cet endroit où la vie est loin d’être plaisante. Les journées paraissent effectivement interminables avec l’espoir chevillé au corps de pouvoir rejoindre Koh-Lanta et de reprendre part aux épreuves. En effet, lorsqu’ils se trouvent là-bas, les candidats n’ont pas grand-chose à faire.

Lors de ce séjour sur l’île des bannis, les aventuriers de Koh-Lanta ne participent pas aux épreuves d’immunité, ils n’assistent pas au conseil et vivent quelque peu reclus de la production. Dans une récente interview, Cindy Poumeyrol affirmait pourtant ne pas ressentir la moindre crainte à l’idée de se retrouver dans ce lieu de désolation. Elle espérait même pouvoir se reposer et profiter des températures extrêmement clémentes :  » Après avoir retrouvé tout le monde, je me suis dit ‘Génial je vais pouvoir bronzer tranquillement ! Il n’y a rien à faire !‘ Mais on a finalement été appelé très vite pour l’épreuve « . En effet, son bannissement aura été en définitif de courte durée. Rapidement, elle rejoignait tout le reste du groupe de Koh-Lanta.

Des conditions climatiques pas toujours agréables

Pour son passage sur l’île des bannis, Karima ne semble pas en garder un très bon souvenir comme elle en témoigne dans une de ces déclarations :  » On se levait le matin, on avait le feu alors il fallait l’alimenter au fil de la journée. On était fatigués, car il y avait beaucoup de pluie « . Avant de rajouter :  » On a construit un abri, ça nous a pris plusieurs jours. On est aussi allés chercher de la nourriture, on essayait vraiment de faire au max. C’était ça constamment, il fallait aussi se protéger du soleil, car il faisait très chaud. Le temps passait très vite, et la nuit tombait très tôt « . Des difficultés auxquelles n’a pas dû faire face Patrick, autre figure emblématique de cette nouvelle saison de Koh-Lanta.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par KohLantaTF1 (@kohlantatf1)

En effet, pour Patrick, les choses ont été bien différentes :  » Alors moi, je suis arrivé le matin et l’épreuve a eu lieu dans la journée. J’étais un peu avec Karima et Cindy pour pas qu’il y ait des embrouilles. Ce n’est qu’un jeu, on n’est pas là pour se faire la guerre. Karima m’a aussi dit que les filles commençaient à parler de moi, qu’elles devaient se méfier, car j’allais embrouiller le cerveau de tout le monde « . Un retrait des autres candidats de Koh-Lanta qui serait donc propice aux confidences. Loin de la pression des épreuves, certains aventuriers se lâchent et font alors preuve de prudence lorsqu’ils s’expriment.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par KohLantaTF1 (@kohlantatf1)

Un choix mûrement réfléchi

En résumé, ce passage sur l’île des bannis de Koh-Lanta a de nombreuses conséquences. Si certains arrivent à surmonter l’exercice avec beaucoup de facilité, d’autres ne gardent pas un souvenir impérissable de cette expérience. Cependant, il existe en réalité très peu d’images de ces séjours. En effet, la production ne diffuse que très peu de séquence depuis l’île des bannis. Interrogé sur le sujet, le producteur du jeu Julien Magne s’expliquait d’ailleurs sur ce choix dans une interview accordée aux journalistes de Télé Loisirs. Lors de ce rendez-vous avec la presse, l’un des patrons de l’émission Koh-Lanta avoue effectivement qu’il s’agit d’une décision délibérée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par KohLantaTF1 (@kohlantatf1)

Selon ces déclarations de Julien Magne, le but est de se concentrer sur les retrouvailles :  » On a voulu mettre le focus sur les retrouvailles entre les personnes éliminées et sur leur affrontement qui est l’enjeu quasi unique de cette île. Quand vous avez deux équipes (mixtes, Rouge et Jaune) qui viennent se former et bien la majeure partie du temps leur est consacrée « . Il s’agit donc de mettre en avant les stratégies qui se nouent ou bien les tensions qui règnent entre les candidats. En tout cas, quelle que soit la durée du passage des aventuriers sur l’île des bannis, la plupart se passeraient bien de cette expérience.


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.