Pass vaccinal : train, hôpital…, où va t-il être obligatoire ? Tout ce qui change lundi 24 janvier

Pour lutter contre l’épidémie de coronavirus et pousser les citoyens français à se faire vacciner, le gouvernement a opté pour le pass vaccinal, qui vient remplacer à partir du 24 janvier le pass sanitaire. On fait le point pour vous sur toutes les dernières mesures, et comment cela va changer votre quotidien pour les prochains mois.

Pass vaccinal : train, hôpital..., où va t-il être obligatoire ? Tout ce qui change lundi 24 janvier
© linternaute

Le pass sanitaire n’existe plus 

A partir du 24 janvier, vous pouvez dire adieu au pass sanitaire. Qu’est-ce que cela signifie ? Tout simplement que les personnes non vaccinées ou qui n’ont pas un schéma vaccinal complet ne pourront plus jouir des mêmes possibilités que les personnes vaccinées avec un test négatif. Comme son nom l’indique, le pass vaccinal est octroyé uniquement aux personnes qui sont totalement vaccinées, c’est-à-dire à celles qui ont fait leur dose de rappel moins de sept mois après la précédente. Si vous n’avez pas fait de dose de rappel, vous n’êtes plus considéré comme vacciné. Vous ne pouvez donc pas vous rendre au restaurant, au cinéma ou encore au théâtre. C’est du moins ce qui était prévu à l’origine. 

Car le pass vaccinal vient remplacer le pass sanitaire. Les personnes qui l’ont peuvent continuer à boire un café en terrasse ou à traverser la France en train. Les autres n’auront plus aucun moyen de faire cela. Elles doivent se faire vacciner si elles veulent retrouver une vie normale. Le gouvernement ne cache pas les enjeux : le but est clairement de finir par convaincre les quelques millions de français qui ne sont toujours pas vaccinés, sans pour autant rendre cette vaccination obligatoire. Et évidemment, cette mesure ne passe pas, car jugée liberticide par tous ceux qui refusent encore de se faire injecter les doses indispensables pour avoir un train de vie le plus normal possible. Certains changements ont donc été opérés. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gouvernement (@gouvernementfr)

Un pass vaccinal valide dès la première dose ? 

C’est la grosse nouveauté qui vient alléger quelque peu les règles très strictes. Elle a pour but d’inciter une nouvelle fois à la vaccination puisque les français non vaccinés n’auront pas besoin d’attendre plusieurs semaines pour avoir toutes les doses, leur pass sera actif dès la première injection. « Nous allons permettre à ceux qui feraient leur première dose d’ici le 15 février de bénéficier d’un pass vaccinal valide sous réserve de faire sa deuxième dose dans un délai de 28 jours et un test négatif de moins de 24 heures » a indiqué Jean Castex durant sa conférence de presse. 

De plus, il a ajouté que si la tension hospitalière se réduit et, notamment avec les beaux jours, que l’épidémie freine, ce pass sera suspendu. Le gouvernement se laisse évidemment le droit de le réactiver si jamais le besoin se fait sentir. 

Ce pass sera indispensable pour les voyages, en avion, en train ou encore en bus. Pour toutes autres activités, il est également demandé comme vu plus haut. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par L’Info Rapide (@linforapide)

Ce pass est obligatoire à partir de 16 ans

Seuls les français de moins de 16 ans peuvent se passer de ce pass. La vaccination est désormais ouverte pour les enfants, mais la campagne ne porte pas ses fruits, de nombreux parents refusant de faire vacciner leurs enfants alors qu’ils ne risquent quasiment rien en attrapant le covid, d’après le taux de létalité du virus. Ce pass permet aux discothèques et boîtes de nuit de pouvoir rouvrir leurs portes. C’est en effet le 16 février prochain qu’elles pourront accueillir les plus fêtards d’entre vous. Pour rappel, elles sont fermées depuis début décembre, face aux chiffres alarmants de l’épidémie qui ne cesse de se développer en grande partie grâce au variant Omicron. 

Le variant Omicron peut-il nous sortir de la crise ? 

En 2020, les scientifiques ont annoncé qu’au fur et à mesure que les hommes sont exposés au virus, ce dernier finira par évoluer pour ressembler à un rhume. Il semblerait que cela soit le cas avec ce tout nouveau variant, nommé Omicron, qui vient d’Afrique du Sud. Ce variant qui est très largement majoritaire en métropole (plus de 97% des tests positifs) est en effet moins agressif que son prédécesseur, le variant Delta. Les symptômes qu’ils provoquent sont moins violents, plus communs (maux de tête, toux, fatigue) mais permettent cependant de développer une immunité contre le virus. Par conséquent, les français sont massivement contaminés, mais dans leur grande majorité, se portent bien. 

Une possible bonne nouvelle qui peut nous aider à sortir de la crise, en espérant que nous connaîtrons bientôt des jours meilleurs. C’est en tout cas dès aujourd’hui, le 24 janvier, que ce pass entre en vigueur et fait parti du quotidien des français


Pierre Lacoste

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.