Passeports et carte d’identités : ces nouvelles mesures pour diminuer les délais avant l’été

Après la levée des restrictions de déplacements du fait du Covid-19, les demandes de passeports et de cartes d’identité ont fortement augmenté. Les services en question sont complètement débordés et les délais sont devenus très importants. Le 3 mai dernier, Gérald Darmanin a indiqué que des moyens supplémentaires seraient déployés pour faire face à la demande. Objeko vous donne tous les détails à ce sujet.

©LODI FRANCK/SIPA

L’été approche à grands pas, et après deux saisons gâchées à cause du Covid-19, nombreux sont les fans de voyages à avoir des envies d’ailleurs. Mais pour se rendre à l’étranger, il est obligatoire d’avoir une carte d’identité voire un passeport à jour.

Les Français et les Français veulent partir à l’étranger pour l’été

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a indiqué le 3 mai 2022 que l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) avait « déployé des efforts inédits » pour baisser les délais d’obtention des pièces d’identité.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Morgane 🌺 (@2traveleers)

 

Ainsi, depuis l’été dernier, les demandes sont en forte hausse. Au flux normal déjà important de création et de renouvellement de pièces d’identité sont venus d’ajouter tous les documents expirés pendant l’épidémie et non renouvelés alors. L’engouement pour la nouvelle carte d’identité a également accru le nombre de demandes.

Des renforts envoyés dans les préfectures

Tandis que la procédure normale prend à peu près trois à quatre semaines, les délais ont progressé durant l’hivers pour atteindre 24 jours pour obtenir un rendez-vous en mairie puis 24 jours de délai de fabrication. Le délai est en ce moment d’environ deux mois.

 

Sur le réseau social Twitter, Gérald Darmanin a dit le 3 mai que l’ANTS avait pris des mesures pour baisser les retards : « les effectifs dédiés dans les préfectures ont été augmentés de 30 % » et « 400 dispositifs de recueil des demandes vont être déployés dans les mairies volontaires ».

Passeports : Effectuer une pré-demande en ligne

Les préfectures vont aider les villes en déployant des personnels et des dispositifs d’enregistrement dans les services d’état-civil qui le veulent. Dans un autre tweet, Gérald Darmanin souligne que l’objectif est de retrouver une situation normale pour l’été. A quelques semaines des élections, il faut éviter les bévues qui pourraient mettre en colère les électeurs. Chaque sujet est devenu très sensible.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Air Corsica (@aircorsicaofficiel)

 

La directrice de l’ANTS Anne-Gaëlle Baudouin recommande de son côté d’« anticiper au maximum », pour éviter les mauvaises surprises, et surtout de remplir une pré-demande en ligne sur le site de L’ANTS. Cela permet de réduire le temps de rendez-vous par deux, et donc d’augmenter le nombre de demandes traitées. En effet, rien de pire que de devoir annuler un voyage car on n’a pas obtenu ses documents dans les temps. Il existe des assurances mais elles ne couvrent pas forcement pour ce type de situation.

Passeports : Une grosse machine administrative

En France, une grande part des décisions sont prises au sommet de l’Etat. Le modèle centralisé fonctionne encore beaucoup. Même si depuis 1982, une forme de décentralisation fonctionne. Mais pour des documents officiels comme les cartes d’identité ou les passeports, c’est l’Etat qui fixe les règles. En effet, ce document permet de rentrer et de sortir du territoire. D’ailleurs, certains fabriquent de faux papiers et risquent de lourdes peines de prison. Réaliser de faux papier est devenu de plus en plus difficile car les dispositifs de sécurité ont été renforcés.

Dans de nombreux pays africains, pour pouvoir venir en France, il faut disposer d’un visa. Ce n’est pas simple à obtenir car il faut se rendre à l’ambassade de France et faire de nombreuses démarches. Il faut réunir de nombreuses pièces et les autorités sont assez tatillonnes. Il y a beaucoup de refus.

Passeports : Dans les semaines et mois à venir, Objeko ne manquera pas de vous parler de l’actualité politique et sociale de la France. D’autant plus qu’en ce moment, nous sommes en pleine campagne des législatives. Un grand débat va avoir lieu entre les trois grands pôles politiques de la majorité : la gauche rassemblée autour de LFI avec Jean-Luc Mélenchon, LREM et ses alliés avec Emmanuel Macron et les nationalistes avec Marine Le Pen. Ces trois leaders ne sont pas d’accord sur la question de l’immigration.