Patrick Bruel : son projet grandiose et surprenant nommé en hommage à sa mère

La famille est importante pour Patrick Bruel et il fait tout pour lancer des projets qui ont un sens et qui rendent hommage à ses fils et sa mère. On vous explique ce qu'il produit dans son domaine du Vaucluse.

© KCS

En dehors de la chanson, Patrick Bruel a bien d’autres activités, notamment dans le Vaucluse où il possède un domaine. L’artiste s’est lancé dans la production d’huile d’olive au début et maintenant de vin. Après avoir nommé le domaine avec le prénom de ses deux enfants, il a voulu cette fois-ci rendre hommage à sa maman pour une première cuvée spéciale. Découvrez comment.

Patrick Bruel : il rend hommage à ses fils et sa mère grâce à son domaine

Ce n’est pas la seule célébrité qui a acheté un domaine. En effet, Brad Pitt, Angelina Jolie, Francis Ford Coppola et aussi Luc Besson ont fait la même chose. Cela lui a certainement donné des idées. Alors, en 2007, il se lance. Patrick Bruel devient propriétaire d’un domaine de 37 hectares à L’Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse. Pour la petite histoire, il l’a appelé le Domaine Leos qui est la contraction des deux prénoms de son fils : Léon et Oscar. Plus tard, ce sont ces garçons qui s’occuperont du domaine et il est ravi de leur laisser cette terre en héritage. Au démarrage de l’activité, Patrick Bruel a produit de l’huile d’olive et celle-ci s’est retrouvée sur les tables des plus grands restaurants.

À présent, il devient vigneron ! Depuis 2019, il consacre 13 hectares à la production de vin. Pour sa première cuvée de rosée, le chanteur a voulu donner un nom, encore une fois, qui a du sens, tout comme il l’a fait pour le nom de son domaine. Ainsi, il a choisi le prénom d’Augusta qui est celui de sa maman. D’ailleurs, c’est aussi grâce à sa mère qu’il se passionne pour le vin. Voici ce qu’il a raconté à Terre de vins : « Cela remonte au moment où ma mère s’est remariée avec un homme dans les Deux-Sèvres. Le grand-père adoptif m’a porté une grande affection ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Patrick Bruel (@patrickbruel)

Patrick Bruel a été initié au vin grâce à sa mère

Patrick Bruel a poursuivi : « Il m’a initié aux cartes, aux échecs, au bridge, au cheval, au ski, et un jour, dans un déjeuner de famille, il y avait cette bouteille de vin qui circulait de manière religieuse. ‘Je peux en avoir ?’ ai-je demandé, se rappelle l’artiste qui a ajouté : (…) Lui m’a servi un verre. J’étais en train de boire un château-lafite 1929. C’est le premier vin que j’aie bu de ma vie. J’avais 12 ans, ça a été quelque chose ! ». Un souvenir qu’il l’a marqué puisqu’il s’en souvient encore aujourd’hui.

Le chanteur lance son premier vin au prix de 17,50 euros la bouteille. Mais, il est conscient que ce ne sera pas si facile de s’imposer dans ce milieu à cause de sa notoriété. « On va installer une marque, ce n’est pas mon nom qui compte. Le vin de quelqu’un de connu, c’est très compliqué ; Carole Bouquet fait un vin exceptionnel, ce n’est pas le cas de tout le monde ».

Une histoire de famille !

Même s’il a rendu hommage à sa maman, Patrick Bruel n’oublie jamais sa progéniture : « Le vin, c’est aussi pour mes deux enfants, Oscar et Léon. J’ai adoré leur réaction aux vignes, aux olives… le rapport à la terre, à la nature », expliquait avec enthousiasme le chanteur de Casser la voix auprès de nos confrères de Terre de vins.

L’artiste est souvent très discret sur sa vie privée, mais en mars 2020, en plein confinement, il avait fait de tendres confidences au sujet de sa maman. « La première chose que je vais faire quand je vais sortir du confinement est que je vais prendre maman dans mes bras. Ma maman est toute seule confinée. Nous lui imposons ça, car c’est le moyen de la protéger le plus ». Et, pour rester dans sa logique, la première personne qui a goûté son vin est Augusta.