Paul El Kharrat (Les 12 coups de midi) dévoile comment il a dépensé ses gains colossaux

Paul El Kharrat se livre sans filtre sur ses dépenses

© TF1

Paul El Kharrat reste à ce jour un des plus grands vainqueurs des 12 coups de midi. Avec plus d’un demi million d’euros de gains, on peut se demander dans quelles sortes de fantaisies le jeune homme a dilapidé sa fortune. L’intéressé nous répond, et cela risque de vous surprendre ! L’équipe de rédaction Objeko vous dit tout dans cet article.

Paul El Kharrat : le champion de midi

Paul El Kharrat fait partie de la crème de la crème des participants des jeux télévisés. Il est en effet un des candidats ayant remporté les plus gros gains historiques, même s’il ne détient pas le record. 

Paul El Kharrat s’est fait remarquer en 2019 dans l’émission emblématique de TF1 Les 12 coups de midi. Le programme, présenté par Jean-Luc Reichmann, est un énorme succès depuis 2011. Le jeune homme est un autiste Asperger. Il s’agit d’une variante de la maladie qui se développe sur un large spectre d’indépendance. Cependant, les personnes atteintes par la maladie ont pour particularité d’être extrêmement douées dans un domaine, souvent lié à la mémoire. C’était d’ailleurs le thème du film Rain Man, avec Tom Cruise et Dustin Hoffman. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Leeroy (@leeroy.edvige)

Paul El Kharrat a subjugué l’audience avec son niveau de savoir tout bonnement incroyable. Il réussit l’exploit d’accumuler 150 victoires, pour un gain total de 691.522 euros. Une très belle somme amplement méritée pour le champion des 12 coups de midi.

Paul El Kharrat dévoile ce qu’il a fait de ses gains

Depuis sa victoire phénoménale dans les 12 coups de midi, Paul El Kharrat a réussi à rebondir dans une carrière audiovisuelle. Il fait désormais partie de la bande des Grosses Têtes de Laurent Ruquier.

La chaîne C8 du groupe Canal + a consacré un documentaire à ces vainqueurs de jeux télévisés, et ce qu’ils sont devenus par la suite. Bien sûr, notre champion des 12 coups de midi y figure. Lorsqu’il est interrogé sur ce qu’il a fait de ses énormes gains, Paul El Kharrat nous donne une réponse plutôt inattendue : “Je les ai mis à la banque, j’y touche pas. J’ai quelques petites sommes d’argent qui me sont déposées sur mon compte, et avec lesquelles je m’achète des billets de train et j’achète des livres. Le truc le plus exceptionnel que j’ai pu faire, c’est me racheter un téléphone“.

Voilà une belle leçon d’humilité de la part du champion ! Paul El Kharrat vit très simplement, et a de quoi se mettre à l’abri pour le futur. Un bel exemple à prendre !

Les 12 coups de Midi : le succès inégalé, ou presque

Les 12 coups de Midi, qui a mis en lumière Paul El Kharrat, est une émission immanquable pour ses fans inconditionnels. Malheureusement, pour beaucoup de Français, l’émission est diffusée à un horaire qui n’est pas vraiment commode. Malgré tout, sa réputation dépasse largement le simple cercle de ses téléspectateurs ! Cela fait désormais 20 ans que l’animateur est présent sur le créneau horaire, avec beaucoup de brio ! Son style de présentation est d’être proche de ses candidats. Il crée un véritable lien avec eux, qui va même au-delà de l’émission. Nous avons véritablement l’impression de voir une famille se créer au fil des diffusions. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Les 12 Coups De Midi (@12coups_tf1)

C’est d’ailleurs un des arguments envers les 12 coups de midi, face à son concurrent direct Tout le monde veut prendre sa place, diffusé sur France 2 au même créneau horaire. Nagui, qui en était le présentateur jusqu’à présent de l’émission concurrente, avait plutôt tendance à taquiner ses invités et garder ses distances. Laurence Boccolini, qui le remplace depuis cette année, se rapproche cependant plus du style de présentation de Jean-Luc Reichmann. 

Dans les 12 coups de Midi, le présentateur pose toute une série de questions aux candidats, à la difficulté crescendo. Au fur et à mesure des épreuves, il ne reste plus qu’un seul candidat, qui doit affronter le Maître de Midi. Le candidat vainqueur prend le siège, ou le garde, et revient à l’émission afin de cumuler encore plus de gain. Tout comme Paul El Kharrat, de nombreux participants ont réussi à accumuler de gros gains, et à s’en servir comme plateforme pour des carrières audiovisuelles.