Pékin Express : Maxime et Alizée en plein calvaire, ils font un choix radical pour leur vie

Alizée et Maxime n’ont pas un quotidien de tout repos. Le couple qui a désormais deux ans a annoncé une nouvelle qui va changer leur mode de vie.

Source : Patrick Robert / M6

Alizée et Maxime ont participé à Pékin Express en 2018, lors de la 11eme saison de l’émission de M6. Ce lundi 28 février, le couple a partagé sur Instagram une nouvelle qui en a surpris plus d’un. On vous explique tout.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Maxime Langlais (@maximelanglais)

Maxime, d’origine bretonne, a toujours fait part de son attachement pour sa région natale. Mais aussi pour son pays, la France. Ainsi, pour lui, pas question pour autant de déménager à l’étranger. Maxime n’imitera jamais les starlettes de la télé-réalité qui s’installent à Dubaï. 

« Je ne partirai pas à Dubaï, en Andorre ou autre free zone pour ne pas payer d’impôts, j’aime mon pays et surtout notre Bretagne. Vous allez vous dire que je suis complètement cinglé mais je suis même prêt à payer plus d’impôts si c’est la solution pour que nos enfants puissent bénéficier à l’avenir d’un service de santé exemplaire parce qu’il n’y a rien de plus important. », avait-il en effet expliqué sur les réseaux sociaux.

Maxime et Alizée: Un véritable enfer pour le jeune couple !

Après avoir vécu à Paris, Alizée et Maxime ont donc voulu s’installer en Bretagne. Désormais parents, ils souhaitent en effet se mettre au vert et loin de la capitale. Et Maxime voit les choses en grand ! Il s’est lancé en effet dans la construction de la maison de leur rêve. Ainsi, il pourra élever dans la sérénité sa petite famille. « Avec près de 6000m2 dans notre campagne Rennaise, ici commencera bientôt la construction de notre maison de famille, le projet d’une vie, celle où Biche, Thi-Waï”, avait-il révélé en effet en avril dernier.

Et d’ajouter: “‘Et j’espère ses frères et sœurs et moi-même allons nous épanouir, celle où nous passerons des moments inoubliables avec nos proches, nous fêterons Noël, les différents anniversaires, des chasses aux œufs géantes… Bref des moments de vie, ce qu’il y a de plus important à mes yeux, les moments de vie ! Vivement que ça commence », poursuivait ainsi le candidat de Pékin Express.

A cette époque, Alizée n’avait pas encore mis au monde leur deuxième enfant, Soa-Li. A l’heure actuelle, ils attendent toujours la fin des travaux. Il leur faut être patient avant de pouvoir emménager. Ils pensaient rester dans leur logement provisoire. Malheureusement, Maxime a vite déchanté. Et on comprend pourquoi !

7 déménagements en 13 ans…

Il faut dire que le couple ne passe pas inaperçu. Et que leur célébrité ne leur apporte pas que des bonnes surprises. Ce lundi 28 février, Alizée et Maxime ont ainsi fait part d’une grande nouvelle. Sur Instagram, ils ont en effet expliqué à leurs abonnés qu’ils allaient déménager. En cause: une situation impossible à vivre dans leur appartement actuel. Le couple n’a malheureusement pas trouvé d’autre solution que de partir. Un choix radical !

Maxime et Alizée et leurs deux enfants Thi-Waï (1 an et demi) et Soa-Li (3 mois) font face en effet à des nuisances liées à leur notoriété. « New Home ! Et toujours en Bretagne ! Vous l’avez compris, nous avons été obligé de déménager, la situation devenant compliquée à notre ancienne adresse, ce sera donc notre dernière étape avant l’emménagement dans notre future maison actuellement en construction. On vient de compter, c’est notre 7ème déménagement avec Biche depuis notre premier studio il y a déjà 13 ans !« , a ainsi expliqué l’ex-candidat de Pékin Express sur Instagram. 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Maxime Langlais (@maximelanglais)

Un peu plus tard, le chéri d’Alizée a dévoilé ce qu’il leur arrivait au quotidien. « Nous avions énormément de vis-à-vis (nous étions visibles dans notre salon depuis le portail) et recevions des coups de sonnette de plus en plus régulier, difficilement gérables avec les siestes des petites et les livraisons que nous rations car nous avions désactivé la sonnette« , a-t-il en effet confié. On les comprend et on espère qu’ils trouveront enfin un peu de tranquillité !