Mylène Farmer : la chanteuse se confie sans filtre sur la fin de vie assistée

L’artiste, qui sortira son album Emprise le 25 novembre prochain, a évoqué dans le Journal du Dimanche (JDD) le débat autour de l’euthanasie, un sujet auquel elle est « sensible depuis très longtemps ». Objeko vous donne tous les détails à ce sujet.

© laprovence
Publicités

Alors que son nouvel opus qui s’appelle Emprise va sortir le 25 novembre prochain, Mylène Farmer a accordé une interview au JDD sur le cheminement de son nouvel album. Elle a parlé de ses sources d’influence.

Mylène Farmer, de retour sur le devant de la scène

Questionnée par le JDD sur les sujets de son prochain disque, l’artiste franco-canadienne s’est exprimée sur la fin de vie, un débat qui est au cœur des enjeux en France depuis plusieurs années. « Je suis depuis très longtemps sensible à ce sujet. Demander qu’on assiste ma fin de vie est ce que je souhaiterais pour moi », a-t-elle dit dans le Journal du Dimanche.

Par le passé, Mylène Farmer avait abordé le sujet de la fin de vie, surtout dans son titre, Dernier sourire, paru en 1989. C’est un sujet de société très important qui divise les Français et les Françaises. Les autorités religieuses sont assez réticentes à soutenir cette démarche. Des hommes politiques ne veulent pas légiférer à ce sujet, pour le moment.

Des liens forts avec Marie de Hennezel

Dans cet entretien, Mylène Farmer mentionne aussi sa rencontre avec Marie de Hennezel, psychologue, réputée pour son engagement à l’amélioration des conditions de la fin de l’existence, surtout pour les personnes touchées par le VIH. « Il y a quelques années, j’ai rencontré Marie de Hennezel, femme incroyable dévouée à ces personnes qui ont tant besoin d’être soutenues et accompagnées », détaille Mylène Farmer.

Âgée de 76 ans, Marie de Hennezel avait intégré, en 1987, la première unité de soins palliatifs fondée en France, à l’hôpital international de l’université de Paris, par le président François Mitterrand.

Invitée sur demande de Mylène Farmer, Marie de Hennezel avait pu échanger avec la chanteuse, en décembre 1995, sur le plateau de l’émission Déjà le retour, animée par Jean-Luc Delarue. À l’époque, l’artiste s’était dite « bouleversée » par le livre de la psychologue sur la fin de vie : La mort intime: ceux qui vont mourir nous apprennent à vivre. Elle l’avait invitée à l’un de concerts à Bercy, en 1996, mais aussi dans son domicile parisien pour un déjeuner.

On devrait beaucoup entendre parler de Mylène Farmer dans les jours qui viennent. L’artiste va faire la promotion de son nouveau disque mais ne va pas multiplier les prises de parole. La chanteuse est assez secrète et cultive le mystère. Elle propose toujours de très beaux clips. Et quand elle est sur scène, le spectacle est toujours grandiose. Ses fans peuvent venir plusieurs heures à l’avance pour être sûrs d’être bien placés. Dans les semaines et mois à venir, Objeko ne manquera pas de vous parler de l’actualité de Mylène Farmer.

Publicités