Quelle époque : Christophe Dechavanne furax, Fabrice Eboué ne le salue pas…

Sur le plateau de "Quelle époque", Christophe Dechavanne a exprimé sa frustration lorsque Fabrice Eboué a rejoint le plateau. Que lui reprochait-il ?

© France 2
Publicités

Samedi 12 novembre, l’humoriste Fabrice Eboué était invité sur le plateau de « Quelle époque », une émission culturelle diffusée sur France 2. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y avait des tensions sur ce plateau. En effet, l’humoriste n’a pas dit bonjour à un chroniqueur. Vexé, celui-ci ne s’est pas gêné pour exprimer sa frustration.

Une ambiance tendue sur le plateau de « Quelle époque »

L’ambiance particulièrement tendue n’est pas passée inaperçue sur le plateau de l’émission « Quelle époque ». En effet, les téléspectateurs ont vite remarqué que les relations entre certaines personnalités n’étaient pas au beau fixe.

Ce samedi 12 novembre, Léa Salamé recevait plusieurs invités. Parmi eux, Nikita Belluci, ancienne actrice de films pour adultes, Ana Girardot, comédienne française, Mathias Wargon, médecin urgentiste et Fabrice Eboué, humoriste. Dès son arrivée sur le plateau de « Quelle époque », ce dernier s’est attiré les foudres de Christophe Dechavanne, invité permanent dans l’émission. Celui-ci a été outré par l’impolitesse de Fabrice Eboué. « Je dis bonjour à tout le monde parce que comme personne m’a dit bonjour… Fabrice n’a même pas fait deux mètres pour me dire bonjour » a lancé Christophe Dechavanne, visiblement agacé.

Christophe Dechavanne agacé par l’attitude de Fabrice Eboué

Constatant la frustration de son chroniqueur, Léa Salamé s’est adressée à Fabrice Eboué : « Fabrice, vous pouvez lui dire bonjour parce qu’il est vexé. » Cette remarque de l’animatrice a beaucoup amusé l’humoriste qui a saisi cette occasion pour se moquer du chroniqueur. « Je connais le côté soupe au lait de Christophe, il y a pas de souci » a répondu l’invité.

Heureusement, la suite de l’émission s’est déroulée dans le calme. Mais Fabrice Eboué ne s’est pas gêné pour taquiner Léa Salamé lorsqu’elle a commencé à l’interviewer. « Fabrice Eboué, vous êtes l’homme qui va encore plus loin que Philippe Caverivière. Ce n’est pas moi qui dis ça, c’est Pascal Obispo. je l’ai croisé sur un quai de gare, aux vacances de la Toussaint, on a discuté » a-t-elle expliqué.

Amusé par ce résumé, l’humoriste invité sur le plateau de « Quelle époque » lui a répondu : « On m’a dit que c’était une émission intello, on commence avec Obispo… Mais après on peut y aller ». Par la suite, Fabrice Eboué s’est exprimé avec plus de sérieux. Il a notamment évoqué son fils, Naël, né de sa relation avec son ex-compagne, Amelle Chahbi. Dans son spectacle, l’humoriste le compare à un « lémurien sous ecsta ». « On a de petits toxicomanes à la maison. Moi j’ai vraiment un gamin de 7 ans qui réclame en permanence les écrans, les écrans. On essaye tous de trouver des techniques mais rien ne marche » a-t-il déploré sur le plateau de « Quelle époque ».  Pour ce papa, les écrans représentent un vrai problème d’addiction chez les enfants.

Une réputation qu’il réfute

Durant l’émission, Christophe Dechavanne n’a pas fait d’autres remarques à cet invité venu parler de son nouveau spectacle. Connu pour son caractère plutôt vif, l’animateur a déjà répondu à tous ceux qui évoquent son fameux côté soupe au lait. « Quand il y a des gens qui disent ‘Dechavanne, il n’aime pas les gens’, j’ai envie de leur péter le nez. Un jour, à TF1, on m’a dit : ‘T’es odieux avec les techniciens’. Ceux d’aujourd’hui, ils sont plus jeunes et je les connais moins bien, mais, sans déconner, il n’y a pas un mec de mon métier qui connaissait les techniciens par leurs prénoms. » avait-il lancé sur la plateau de « C à vous » avant d’ajouter : « J’ai toujours été proche des gens qui bossent avec nous… »

Publicités