Stéphane Bern ruiné ? Il évoque sans tabou ses soucis financiers dans C à vous

Invité chez "C à Vous", il s'est confié auprès d'Anne-Elisabeth Lemoine sur sa nouvelle vie en province, la restauration de sa demeure et son endettement grandissant.

©MAXPPP-Stéphane Bern ruiné ? Il évoque sans tabou ses soucis financiers dans C à vous
Publicités

Stéphane Bern décidait de quitter Paris, ville lumière, il y a de cela quasiment un an déjà. C’était avec une joie immense qu’il investissait sa nouvelle demeure. Puisqu’il s’agit d’un ancien collège royal du XVIIIe siècle. Il est situé à Thiron-Gardais, en Eure-et-Loir, dans le Perche.

 

Passionné par le patrimoine Français et l’Histoire, Stéphane Bern s’est sérieusement attaché à rénover et à restaurer sa demeure. Les travaux se poursuivent d’ailleurs car le but est d’en faire un lieu absolument unique. Après tout, l’objectif est aussi de pouvoir faire visiter cet ancien collège royale du XVIIIe.

 

Invité sur le plateau d’Anne-Elisabeth Lemoine, chez C à Vous sur France 5, Stephane Bern s’est autorisé des confidences. En évoquant la rénovation de sa demeure, il avouait en même temps être terriblement endetté. Notamment parce que les subventions attribuées à la rénovation de ce genre de biens lui ont été refusées ! Objeko vous raconte tout.

 

Stéphane Bern dédie sa vie à la culture

 

Décidément, c’est jusque dans la vie privée de Stéphane Bern que sa passion pour les vieilles pierres est présente. Pour celles et ceux qui en doutaient, ce n’est pas un rôle qu’il joue pour la télévision. Sa passion ne traduit en effet jusque dans on quotidien.

 

Dans sa nouvelle demeure, ce n’est ainsi pas seulement un cocon pour l’épanouissement de son couple que Stéphane Bern construit. C’est aussi, et surtout, un lieu culturel et historique.

 

« On essaie d’animer le lieu et ça attire pas mal de monde. On a eu une très bonne saison avec beaucoup de public. », déclarait-il sur le plateau d’Anne-Elisabeth Lemoine. Cependant, contrairement à d’autres, Stéphane Bern n’a pas eu droit à des aides.

 

« Vous êtes animateur sur le service public, vous n’allez pas en plus demander des subventions à la DRAC locale ou de la région. », lui a t-on dit lorsqu’il s’est renseigné pour se faire aider. Alors, Stéphane Bern a donc dû s’endetter. Et vendre de très beaux meubles de son ancien appartement parisien.

 

De lourdes dettes qui ne minent pas son moral

 

« Je suis endetté. Priez pour que ma vie soit longue parce qu’il va falloir rembourser pendant quelques années. », déclarait-il en riant. Malgré les dettes et les difficultés financières, Stéphane Bern ne regrette pas de s’être lancé un tel défi. « Ça donne un sens à la vie vous voyez. Je trouve c’est merveilleux cette aventure du patrimoine y en a plein qui se lancent. », ajoutait-il.

 

Il faut donc espérer pour Stéphane Bern que beaucoup de visiteurs se pressent pour visiter sa demeure à Thiron-Gardais. ne serait-ce que pour soutenir le patrimoine. Mais attention aux curieux qui voudraient simplement mettre le nez dans la vie de l’animateur de Secret d’Histoire.

 

« Un collège, c’est la transmission et léducation. Donc, les chambres sont petites parce qu’évidemment, ce sont des chambres de collégiens et donc on est vraiment dans un endroit plutôt simple. », détaillait Stéphane Bern en précisant qu’il refuse d’ouvrir sa chambre à la visite du public.

 

« En revanche, ils ont un musée et un jardin. On fait en sorte de créer un lieu culturel, on fait des animations, des nuits contées et des concerts dans l’église abbatiale. », précisait enfin Stéphane Bern.

Publicités