Perte de poids : Voici la quantité EXACTE d’alcool à ne pas dépasser pour maigrir, d’après la science

Une excellente nouvelle pour les amateurs d’apéritifs entre amis qui souhaitent garder la ligne. La science affirme qu’une quantité précise d’alcool serait compatible avec la perte de poids.

Perte de poid
© Bill Oxford / Unsplash

Perte de poids et alcool ne font généralement pas bon ménage. Les adeptes des régimes le savent et répandent la nouvelle. Mais avec les beaux jours, les bons vivants ont bien du mal à mettre en route une perte de poids efficace. Objeko tenait donc à leur partager cette excellente nouvelle. Perte de poids et alcool ne sont certainement pas les meilleurs amis du monde. Mais des données scientifiques indiquent qu’ils ne sont pas non plus les pires des ennemis entre tous.

L’alcool est réputé pour son fort apport calorique. Les experts affirment qu’une consommation excessive et régulière augmente les risques de prise de poids, voire d’obésité. Ainsi, pas étonnant que ceux et celles qui se lancent dans une démarche de perte de poids fassent l’impasse sur les apéritifs. Mais pendant l’été, alors que la pandémie nous a privé des terrasses durant de longs mois, il devient bien difficile de s’y tenir. Ainsi, nous savons que de nombreuses personnes seront heureuses d’apprendre qu’il est possible de consommer de l’alcool tout en affichant une perte de poids significative sur la balance. En revanche, la précision est de mise pour que cette information reste valide. Et Objeko vous explique tout.

Perte de poids et consommation d’alcool peuvent fonctionner de paire

Vous vous en doutez certainement, le secret est dans la modération. Et ce ne sont pas vos magazines qui font des élucubrations mais bien une étude publiée par l’Université de Harvard qui en fait état. Durant 13 ans, cette prestigieuse université a mené des recherches sur le sujet. Et les conclusions permettent même de dire qu’un certain type d’alcool, consommé en une certaine quantité pourrait même favoriser la perte de poids. Mais avant de faire le point sur cette étude, rappelons avant tout les dangers de la consommation d’alcool excessive.

Boire de l’alcool tous les jours n’est évidement pas recommandé ou recommandable. Non seulement parce que cela entravera notre démarche de perte de poids. Mais aussi parce que cela nous expose à des risques importants pour notre santé. Augmentation de la pression artérielle, augmentation du risque d’AVC notamment, de cancer du foie… Si la consommation d’alcool est en général festive, les conséquences ne le sont pas forcément, Objeko vous l’accorde.

Cela dit, les sorties dans les bars ou les restaurants font de la consommation de breuvages alcoolisés un marqueur social indéniable. Alors, où se placer quand nous sommes dans une démarche de perte de poids ?

“L’alcool contient beaucoup de calories et de lipides” explosait le Docteur Dan Véléa dans Le Journal des Femmes. Par exemple, pour 100 ml de Gin, notre organisme s’alourdit de 265 kilocalories. Certes, il existe des alcool plus caloriques que d’autres. Ainsi, pour une perte de poids efficace, les moins caloriques sont à privilégier. Le coktail le moins calorique est le mimosa. Il est composé de jus d’orange et champagne. Il contient 80 kilocalories pour 10 cl et c’est effectivement déjà une quantité importante.

Mincir tout en buvant du vin

Mais une étude de l’Université de Harvard, qui s’est poursuivie sur 13 ans, prouve que certains alcool peuvent en revanche participer à la perte de poids. C’est le cas du vin rouge qui est effectivement à part d’après les recherches scientifiques. Cette étude a été menée sur des femmes. Elle explique que les sujets peuvent en effet afficher une perte de poids significative malgré une consommation régulière et modérée de vin rouge. En somme, les femmes qui boivent un verre de vin rouge de façon régulière auraient ainsi 70% de chances supplémentaires de mincir par rapport à celles qui n’en consomment pas du tout.

Ces résultats ont été étayés par des explications précises. Notamment par un procédé chimique qui se retrouve dans le vin, et plus précisément dans la peau du raisin. Une molécule du nom de resvératrol permet une perte de poids à ceux qui en consomme. C’est le polyphénol présent dans la peau du raisin qui est donc reconnu pour conférer un effet “brûle-graisse” aux verres de vin.

L’étude de l’Université d’Harvard estime ensuite la quantité maximale d’alcool à ingérer pour continuer dans sa démarche de perte de poids. Du moins pour que cette dernière reste efficace. En effet, il est ainsi avéré qu’il est possible d’allier perte de poids et consommation d’alcool avec modération. Objeko ne doute pas que cette petite révolution saura faire des heureuses et des heureux. Surtout en plein été ! Le tout est alors de ne pas dépasser 500 ml de boisson alcoolisée. Mais n’oublions pas non plus que la perte de poids dépend aussi d’un bon équilibre alimentaire journalier.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.